Twitter Facebook Youtube
La Cedeao et l’Allemagne parviennent à un accord sur la coopération au développement

Abuja, le 11 octobre 2019

La Commission de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a conclu avec le gouvernement allemand un important accord de coopération au développement.
L’accord conclu au cours de la réunion de consultation de deux jours, qui s’est achevée au siège de la Commission de la Cedeao le 10 octobre 2019 à Abuja au Nigeria, couvrait des secteurs tels que la coopération sur la libéralisation du commerce dans un environnement économique mondial amélioré, les stratégies visant à faire face aux migrations irrégulières ainsi que la coopération technique sur le développement organisationnel.
Les autres domaines couverts sont la coopération technique dans les affaires politiques, la paix et la sécurité et la coopération financière pour la création du Fonds de stabilisation et de développement régional (FSDR) dans les zones fragiles des États membres de la Cedeao.
Le document relatif à une coopération mutuellement bénéfique a été signé par la Vice-présidente de la Commission de la Cedeao, Madame Finda Koroma, tandis que le Directeur Afrique du Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ), Monsieur Christoph Rauh, a apposé sa signature en qualité de Chef de la délégation de son pays aux réunions de consultation.
Exprimant leur intention de poursuivre la coopération dans trois domaines prioritaires, notamment l’intégration économique et politique régionale, la santé et l’énergie, les deux parties ont également convenues que de nouvelles mesures soient prises pour faciliter la mise en œuvre des programmes par les États membres en vue de parvenir à une intégration économique effective.
Les deux parties ont en outre convenues que la coordination de la coopération régionale et bilatérale en général devrait respecter les principes de subsidiarité et de complémentarité.
Plus précisément, l’Allemagne, en collaboration avec l’Union européenne, s’est engagée à continuer de soutenir les efforts de la Cedeao en faveur d’une union douanière, notamment la mise en œuvre du Schéma de libéralisation des échanges de la Cedeao (SLEC), du Tarif extérieur commun (TEC) et de l’introduction du Code douanier et de politiques fiscales harmonisées dans la région.
Il a également été convenu qu’une attention particulière sera accordée aux résultats positifs tangibles dans le domaine de la facilitation du commerce aux frontières et dans certains corridors commerciaux.
Par ailleurs, les deux parties ont convenu de s’efforcer de rendre la mondialisation et les relations commerciales mondiales justes et durables et que les chaînes de valeur mondiales doivent être rendues durables non seulement en termes économiques mais aussi en termes sociaux et écologiques.
Il convient de noter qu’elles se sont engagées à accorder la priorité aux domaines de la coopération et des engagements bilatéraux en matière de développement dans l’intention de renforcer davantage l’intégration de la région ouest africaine et de lui permettre d’assurer la croissance et un développement durables.
En ce qui concerne les domaines prioritaires identifiés, une coopération technique axée sur de nouveaux engagements a été élaborée pour la prévention des pandémies.
À cet égard, les deux parties ont souligné la nécessité de renforcer les capacités régionales de la Commission de la Cedeao et de ses institutions et agences spécialisées en matière de conseils des États membres sur les mesures de lutte contre les maladies infectieuses, conformément aux capacités essentielles choisies dans le Règlement sanitaire international (RSI 2005).
Les deux parties se sont engagées à renforcer une structure de coopération financière dans les domaines de la santé génésique, de la planification familiale et de la prévention du VIH/sida dans l’espace Cedeao, et ont également convenu du renforcement de la coopération dans le domaine de la surveillance épidémiologique et des systèmes de santé dans la région.
Le domaine de l’agriculture a également été abordé dans le cadre de cette nouvelle coopération, même si elle ne s’inscrit pas dans les domaines prioritaires. D’autres instruments et contributions disponibles dans le cadre de la coopération allemande au développement ont été passés en revue, et les représentants des deux parties ont également pris des engagements en matière de lutte contre la corruption et de transparence en faveur de relations plus saines entre la Cedeao et l’Allemagne.
….FIN…

Pour plus d’informations, prière contacter :

Direction de la Communication, Commission de la CEDEAO
Téléphone : +234 8102507938
E-mail : soulate@ecowas.int
Twitter: @ecowas_cedeao
Facebook : Ecowas_Cedeao
www.ecowas.int

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram