Twitter Facebook Youtube
La CEDEAO, l’Union européenne et le gouvernement allemand procèdent au lancement officiel du projet relatif à l’Architecture et aux Opérations de Paix et de Sécurité de la CEDEAO (AOPSC)

 

La Communauté économique des Etat de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union européenne (UE) et le gouvernement allemand procèderont, le 11 octobre 2019 à Al’Hôtel Wells Carlton d’Abuja, au Nigeria, au lancement officiel du projet concernant l’Architecture et les Opérations de Paix et de Sécurité de la CEDEAO (AOPSC) devant être mis en oeuvre par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ GmbH).

Ce projet vise principalement à « prévenir et gérer les conflits et les menaces à la sécurité en Afrique de l’Ouest » et, plus spécifiquement : 1) renforcer les mécanismes de la CEDEAO destinés à promouvoir et maintenir la paix et la stabilité, ainsi que les opérations d’après-crise; 2) permettre à la CEDEAO de gérer les conflits nouveaux ou existants, 3) contribuer à la création d’un environnement post-conflit sécurisé.

Il s’inscrit dans le cadre de la feuille de route 2014 Afrique-UE au titre de laquelle les deux parties se sont engagées à « renforcer la coopération afin de s’attaquer aux causes profondes des conflits, ainsi qu’à des problématiques communes à caractère transversal, telles que le terrorisme et les menaces qui y sont liées, ainsi que la criminalité transnationale organisée ».

Le projet est cofinancé par l’Union européenne, dans le cadre du Programme indicatif régional, au titre du 11ème FED (PIR/11ème FED), et par le ministère fédéral de la Coopération et du Développement économique (BMZ) de l’Allemagne.

Devant s’étaler sur quatre ans et disposant d’un budget total de 20.400.000 euros, le projet donnera lieu à une coopération étroite entre la Commission de la CEDEAO, les Etats membres et les organisations de la société civile, pour le renforcement des capacités régionales et les activités dans les domaines de la médiation, des opérations de soutien à la paix, ainsi que la réforme du secteur de la sécurité. Il apportera un soutien en faveur de l’installation de centres d’alerte/de réponse précoce au Nigeria, en Sierra Leone, en Gambie, au Togo et en Guinée, en complément aux efforts engagés aux niveaux régional et national afin d’identifier le plus tôt possible les conflits et d’en atténuer les effets. Le soutien à ces centres s’inscrit dans le cadre d’un projet plus large de soutien à la CEDEAO dans ses efforts de collaboration avec les Etats membres en vue de renforcer davantage les structures intersectorielles et inclusives nationales, ainsi que les mesures destinées à faire face aux crises et bâtir une paix durable.

Dans le but d’améliorer les processus de planification et l’état de préparation au déploiement dans le cadre d’opérations de soutien à la paix, le projet conduira également à un renforcement de la coopération et de la coordination entre la Commission de la CEDEAO, ses centres régionaux de formation d’excellence et les diverses institutions de formation. Enfin, ledit projet permettra à la CEDEAO de promouvoir sa politique de réforme et de gouvernance du secteur de la Sécurité, ainsi que de proposer des orientations aux Etats membres engagés dans des processus de réforme de leurs secteurs de sécurité.

Pour des informations plus détaillées, veuillez contacter :

Chargé de presse de la Délégation de l’UE: M. Modestus Chukwulaka
Tel : +234 9 4617800/7, Mobile : 08033004365.
Modestus.Chukwulaka@eeas.europa.eu
Twitter – EUinNigeria
Direction de la Communication de la Commission de la CEDEAO
Tel : +234 8102507938
Courriel : soulate@ecowas.int
Twitter: @ecowas_cedeao

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram