Twitter Facebook Youtube
COP26 sur le climat : la CEDEAO appelle les organisateurs à œuvrer pour une réunion inclusive et participative dans le respect du principe d’équité de l’Accord de Paris.

Abuja, le 15 Septembre 2021. La Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) souhaite des conditions favorables pour permettre la participation effective de ses 15 Etats membres à la COP26 sur le climat qui se déroulera à Glasgow du 31 octobre au 12 novembre 2021. Cependant, les dispositions prises, à ce jour, par la Présidence de la COP 26 semblent insuffisantes pour lever les restrictions sanitaires et les barrières logistiques (visas, hébergement, etc.) en vue de la participation des délégations nationales des Etats Membres de la CEDEAO aux négociations internationales sur le climat, créant ainsi une rupture du principe d’égalité dans la représentation universelle au sein des négociations entre les Parties.

Or la prochaine COP est décisive car les enjeux de financements et d’approches collaboratives prévues au titre de l’article 6 de l’Accord de Paris qui seront au cœur de la négociation, sont hautement prioritaires et son particulièrement impactants pour les pays d’Afrique de l’Ouest. En effet, les besoins financiers estimés par les Etats d’Afrique de l’Ouest pour la mise en œuvre de leurs engagements sont colossaux (de l’ordre de 290 milliards US dollars), et très loin d’être couverts. Les coûts liés à la participation à cette COP qui s’annoncerait comme « la plus chère de l’histoire » ne seraient dès lors pas raisonnables au regard du manque de financements climat disponibles sur les actions d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques.

Les Etats membres de la CEDEAO sont parmi les plus vulnérables au monde, tandis que leurs niveaux d’émissions de gaz à effet de serre sont très faibles (moins d’une tonne de CO2 par habi-tant et par an en moyenne). Pour autant, prenant toute leur part à la mise en œuvre du principe de responsabilités communes mais différenciées, les Etats membres de la CEDEAO participent à l’effort global pour limiter le changement climatique. A cet effet, malgré le contexte sanitaire et leurs circonstances nationales, l’ensemble des pays de la zone se sont engagés dans la révi-sion de leur contribution déterminée au niveau national (CDN) avec pour certains une aug-mentation de leur ambition. En outre, la Commission de la CEDEAO en tant qu’institution régio-nale, va adopter d’ici à la fin de l’année 2021, sa première stratégie régionale climat, en vue d’accompagner ses Etats membres à la mise en œuvre de leurs engagements au titre de l’Accord de Paris.

La Commission de la CEDEAO affirme que la COP26 doit être inclusive et participative, et que la participation de ses Etats membres à la COP26 est essentielle. Elle demande expressément à ce que tout soit mis en œuvre par les organisateurs pour leur permettre de participer effectivement aux négociations, dans le respect des principes d’équité et de justice climatique mentionnés en préambule de l’Accord de Paris.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram