Twitter Facebook Youtube
CHARGÉ DE PROGRAMME PRINCIPAL (CPP) DE GOUVERNANCE VÉTÉRINAIRE – P5
INTITULÉ DU POSTE CHARGÉ DE PROGRAMME PRINCIPAL (CPP) DE GOUVERNANCE VÉTÉRINAIRE
INSTITUTION COMMISSION DE LA CEDEAO
GRADE P5
SALAIRE ANNUEL UC59.373 81, USD93.680,00
AGENCE CENTRE RÉGIONAL DE SANTÉ ANIMALE (CRSA) À BAMAKO
DÉPARTEMENT AGRICULTURE, ENVIRONNEMENT ET RESSOURCES NATURELLES
DIRECTION CENTRE RÉGIONAL DE SANTÉ ANIMALE (CRSA) À BAMAKO
DIVISION GOUVERNANCE VETERINAIRE
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE DIRECTEUR EXÉCUTIF DU CENTRE RÉGIONAL DE SANTÉ ANIMALE (CRSA) À BAMAKO
SUBORDONNÉS  – Deux (2) Chargés de Programmes
LIEU DE TRAVAIL BAMAKO, MALI
LES CANDIDATURES DOIVENT ETRE ENVOYEES A : vetgovernbamako@ecowas.int

 

APERÇU DES TÂCHES

Sous la direction et la supervision du Directeur exécutif, le Chargé de Programme principal de la réglementation vétérinaire veillera à la formulation et à la mise en œuvre de la réglementation régionale et internationale relative à la bonne gouvernance vétérinaire, notamment en ce qui concerne le contrôle des maladies animales, l’amélioration de la santé publique et du bien-être des animaux, l’orientation des services vétérinaires vers l’appui à la sécurité alimentaire et à la nutrition, aux moyens de subsistance, à la création de richesses et à la réduction de la pauvreté grâce à une gestion efficace de la santé animale dans l’espace de la CEDEAO, conformément à l’objectif de l’ECOWAP / PDDAP.

 

RÔLE ET RESPONSABILITÉS

§  Aider les États membres de la CEDEAO à renforcer la gouvernance vétérinaire ;

§  Assurer la formulation et la mise en œuvre des réglementations et des directives vétérinaires aux niveaux régional et international;

§  Soutenir l’augmentation des investissements dans les infrastructures de gouvernance vétérinaire aux niveaux national et régional afin de combler les insuffisances décelées lors de l’analyse des lacunes de l’OIE dans l’espace de la CEDEAO;

§  Formuler, aligner et mettre en œuvre des directives régionales et internationales en matière d’éducation et de formation vétérinaires dans l’espace de la CEDEAO;

§  Soutenir le renforcement des capacités et la formation continue dans le domaine vétérinaire, explorer particulièrement les possibilités de formation en ligne;

§  Formuler et mettre en œuvre des règlementations et des directives régionales et internationales sur la gestion de l’information vétérinaire et la communication des risques aux populations;

§  Faciliter la mise en réseau des agences de réglementation vétérinaire des États membres de la CEDEAO et des autres partenaires régionaux et internationaux concernés;

§  Faciliter le réseautage avec la communauté académique et scientifique régionale et internationale;

§  Veiller à ce que des publications soient régulièrement diffusées sur les questions de réglementation vétérinaire;

§  Soutenir la création et/ou le renforcement des réseaux de communication sur les risques et autres facteurs socio-économiques;

§  Soutenir le renforcement du réseau régional d’éleveurs professionnels;

§  Assurer l’alignement des activités avec la mise en œuvre de l’ECOWAP / PDDAA et des projets connexes;

§  Avoir une expérience dans la planification, la formulation et la mise en œuvre des projets, ainsi que le respect des exigences en matière de financement des principaux partenaires financiers des relations multilatérales et bilatérales ;

§  S’acquitter de toute autre tâche qui pourrait lui être assignée par le commissaire chargée de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources naturelles.

 

 

QUALIFICATIONS ET EXPÉRIENCE

·         Avoir une Maîtrise (ou équivalent) délivrée par une université reconnue, en médecine vétérinaire, en épidémiologie vétérinaire, en santé publique vétérinaire, en économie de santé animale ou dans tout autre domaine connexe ;

§  Justifier de dix (10) années d’expérience dans le domaine des négociations multilatérales et de l’appui-conseil aux gouvernements en matière de mobilisation de ressources financières au profit des programmes, y compris cinq (3) années à des niveaux de responsabilité;

§  Avoir des bonnes connaissances des politiques vétérinaire et règlements régissant le développement du secteur de l’élevage ;

§  Avoir une expérience dans la formulation et le respect des exigences en matière de financement des principaux partenaires financiers ;

§  Avoir la capacité technique d’élaborer une vision, une mission et des stratégies et de se concentrer sur les besoins des pays membres, ainsi que d’ajuster les stratégies suivant l’évolution des circonstances.

 

LIMITE D’AGE

Etre âgé de moins de 50 ans. Cette disposition ne s’applique pas aux candidats internes.

PRINCIPALES COMPÉTENCES SUR LA CEDEAO

§  Avoir une bonne connaissance du mandat, du plan/des priorités stratégiques de la CEDEAO ainsi que de la situation et des tendances économiques, politiques et sociales dans les États membres, en ce qui concerne le poste de travail ;

§  Faire preuve de cohérence dans les actions et le respect des valeurs, des méthodes, de la confidentialité, de l’éthique, des mesures, des principes, des attentes et des résultats et, partant, d’un profond engagement à faire ce qu’il faut pour la bonne cause, quelles que soient les circonstances;

§  Être en mesure de promouvoir une culture dans laquelle les acteurs se tiennent personnellement responsables des résultats;

§  Avoir des aptitudes en matière de leadership, de gestion et de supervision technique de toutes les activités du projet et des produits livrables du programme, conformément aux pratiques et normes juridiques et administratives de la CEDEAO;

§  Être apte à effectuer des évaluations périodiques des performances du personnel, conformément au système de gestion des performances de la CEDEAO et à encadrer les travailleurs afin de garantir des niveaux élevés de motivation, d’engagement, de capacités et de travail au sein de l’équipe;

§  Avoir des connaissances en gestion de programmes reflétant le niveau généralement requis pour une certification dans ce domaine;

§  Être apte à superviser la gestion des projets, les contrôles internes et la gestion des ressources financières, savoir résoudre les problèmes avec confiance et clairvoyance tout en prenant des décisions objectives;

§  Veiller au respect scrupuleux de la hiérarchie;

  • Avoir une bonne maîtrise des technologies de l’information et de la communication (TIC) ;

§  Savoir écrire et parler couramment une des trois langues officielles de la CEDEAO (anglais, français et portugais). La connaissance d’une des deux autres langues constituerait un atout supplémentaire;

§  Avoir la capacité de fixer des objectifs et des résultats clairs et de gérer le changement, de sorte à faire preuve de résilience, de sang-froid et de perspectives positives dans un environnement incertain et ambigu;

§  Être en mesure d’utiliser une approche participative dans la planification des projets, d’identifier les lacunes qui affectent la réalisation des résultats des programmes/projets, de concevoir et de mettre en œuvre les plans d’intervention nécessaires à la réalisation de la tâche souhaitée;

§  Être apte à mettre en œuvre des pratiques rigoureuses de suivi et d’évaluation et à établir des calendriers de soumission des rapports périodiques selon les principaux résultats et livrables attendus;

§  Faire montre de compétences probantes en rédaction et en relecture de documents techniques;

§  Avoir la capacité de fixer des objectifs et des cibles efficaces pour soi-même, pour les autres et pour le service, ainsi que d’ajuster les priorités du travail ou du projet suivant l’évolution des circonstances;

  • Se montrer apte à analyser une situation à l’aide d’indicateurs et évaluer les coûts, les avantages, les risques et les chances de réussite en vue d’une bonne prise de décision.

 

 

 

 

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram