Twitter Facebook Youtube
Chargé de Programme des Opérations Humanitaires de l’Équipe de la CEDEAO pour les Interventions d’Urgence
INTITULÉ DU POSTE Chargé de Programme des Opérations Humanitaires de l’Équipe de la CEDEAO pour les Interventions d’Urgence
INSTITUTION Commission de la CEDEAO
GRADE P4
SALAIRE ANNUEL UC 56.591,37 USD 89,289.87
STATUT Permanent
AGENCE
LIEU DE TRAVAIL ABUJA / NIGERIA
DÉPARTEMENT AFFAIRES SOCIALES & GENRE
DIRECTION Affaires sociales et humanitaires
DIVISION Affaires humanitaires
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE Chef de division, Affaires humanitaires
SUBORDONNÉS  

 

 

APERÇU DES TÂCHES

Le chargé de programme des opérations humanitaires de l’ECIU aura pour tâches principales d’assurer la coordination, la communication, le suivi, la présentation des rapports et la liaison avec les principaux acteurs humanitaires et les autorités, en vue de promouvoir l’efficacité des interventions humanitaires. Il doit être en mesure de contribuer par des avis et conseils analytiques à l’amélioration de la capacité institutionnelle et à la formulation des politiques sur un nombre croissant de questions liées à l’aide ou au secours humanitaire. Son rôle prend en compte la gestion de l’ECIU, y compris la tenue d’un registre des données systématiques sur le personnel humanitaire et l’état de préparation et la disponibilité pour de déploiement.

 

RÔLE ET RESPONSABILITÉS

•        Suivre, analyser et rendre compte de l’évolution de la situation humanitaire, des secours et des méthodes de gestion utilisées en cas de catastrophe ou de situations d’urgence dans les États membres touchés ;

•        Elaborer ou aider à élaborer divers rapports, communications et documents comme les projets de sections et d’études, les documents de travail, les lignes directrices, les documents d’information, les études de cas, les présentations, les correspondances, etc. ;

•        Nouer des partenariats avec d’autres organismes humanitaires pour recueillir et partager des données, assurer la planification stratégique et l’évaluation des programmes de secours pour l’analyse des lacunes et veiller à la prise en compte des dernières conclusions, des enseignements tirés, des facteurs socio-politiques et culturelles ou des normes de genre ;

•        Assurer le soutien aux plans d’urgence entre les organismes. Établir un consensus et faciliter la collaboration ;

•        Assister les acteurs du secteur humanitaire dans le renforcement des capacités et organiser des formations relatives aux urgences humanitaires ;

•        Examiner et fournir des conseils sur les questions de politiques liées à la sauvegarde des principes humanitaires et assurer la fourniture efficace de l’assistance humanitaire dans le cadre du fonds de secours humanitaire ;

•        Etablir et maintenir des contacts avec des représentants du gouvernement, les autres agences des Nations unies, des organisations non gouvernementales, des missions diplomatiques, des médias, etc.

•        Entreprendre et apporter son soutien à l’assistance technique et d’autres missions sur le terrain. Il s’agit, par exemple, de participer à l’évaluation rapide et aux visites de terrain en vue d’un examen approfondi des mécanismes de coordination de pays spécifiques ;

•        Assurer la coordination des interventions rapides et efficaces en cas de catastrophe naturelle et d’autres urgences soudaines, en utilisant un ensemble intégré de services et d’outils reconnus aux niveaux mondial, régional et national ;

•        Assurer la promotion d’une doctrine et d’une pratique appropriées de terrain sur l’application de la coordination ou de la coopération civilo-militaire (CIMIC ou CIMCOORD) ;

•        S’acquitter de toutes autres tâches qui pourraient lui être assignées dans le cadre de l’exercice de ses fonctions.

 

QUALIFICATIONS ET EXPÉRIENCE

•        Etre titulaire d’une Licence en sciences politiques, en sciences sociales, en administration publique, en études internationales, en économie, en ingénierie, en sciences de la santé, en santé publique ou dans tout autre domaine connexe, d’une université reconnue ;

•        Justifier de sept (7) années d’expérience dans les affaires humanitaires, la planification et l’exécution d’interventions d’urgence, les opérations de logistique et de pratique, la réhabilitation et le développement ;

•        Avoir une connaissance des principaux outils d’assistance humanitaire régionale, des mécanismes d’intervention d’urgence de la CEDEAO et des instruments connexes relatifs aux droits de l’homme et à l’égalité des sexes ;

•        Avoir une expérience dans la conduite de l’évaluation des risques en cas d’urgence, des crises et de la gestion des bases de données, ainsi que dans la mise en œuvre des stratégies de prévention et d’intervention.

 

   PRINCIPALES COMPETENCES DE LA CEDEAO

•     Faire montre d’une aptitude à amener les groupes à travailler ensemble, en faisant appel à la participation active, en créant un climat de respect et d’ouverture, en appliquant des techniques efficaces d’animation de groupe, en explorant leurs potentiels, en les motivant et en les guidant ;

•     Avoir la capacité de veiller au respect scrupuleux de la hiérarchie ;

•        Savoir attribuer des tâches, orienter les rapports et fournir une rétroaction rapide et cohérente sur la compétence technique et l’efficacité ;

•        Etre apte à représenter efficacement l’organisation devant des tiers.

  • Savoir prendre en compte l’impact d’un changement d’orientation des programmes sur les besoins des acteurs internes et externes ;
  • Etre apte à promouvoir et à prendre en compte les avis du personnel pour rationaliser les processus afin de respecter les échéances correspondant aux attentes des clients;
  • Savoir garder constamment le sang-froid et la direction dans des situations de haute pression;
  •  Savoir user de compétences en résolution de problèmes, en médiation et en résolution de conflits pour traiter les divergences, les plaintes, les goulots d’étranglement, les contraintes de temps affectant la qualité et la quantité des services rendus au client ;
  • Etre apte à communiquer ouvertement avec les clients, en les tenant informés des progrès et des questions nécessitant une attention ou des resolutions.
  • Etre apte à mettre en œuvre les modifications de programme de manière à garantir un environnement de travail exempt de préjugés et une application juste et équitable des nouvelles dispositions règlementaires
  • Avoir une expérience et des capacités relatives au respect des politiques, du but, des objectifs et des principes de valorisation de la diversité dans l’exercice des fonctions et responsabilités quotidiennes, la promotion/modélisation des comportements qui démontrent la tolérance et la compréhension des diverses cultures ;
  • Etre apte à créer de la valeur en tirant parti des capacités et contributions d’une diversité de cultures, d’employés et de clients ;
  • Avoir les aptitudes et le sens de la responsabilité quant à l’intégration des perspectives du genre et la participation égale des femmes et des hommes dans tous les domaines d’activité.
  •  Avoir une bonne connaissance des institutions de la CEDEAO et des relations entre ses différents organes, notamment en ce qui concerne leurs propres secteurs / programmes de travail ;
  • Avoir une connaissance des approches en matière d’élaboration de politiques et de programmes d’une organisation internationale ainsi que dans la gestion des projets ;
  • Avoir une bonne connaissance des règles, processus et procédures d’une organisation internationale, applicables aux tâches liées au poste concerné ;
  • Avoir une bonne connaissance des tendances de développement des États membres, des indicateurs, des défis et des possibilités concernant les projets/programmes couverts par le poste.
  • Avoir le sens de la créativité et la souplesse nécessaires pour se départir des méthodes traditionnelles lors de l’élaboration de nouveaux procédés, procédures et outils, être en mesure de recourir à la technologie pour simplifier les méthodes et les approches chaque fois que possible ;
  • Etre capable de recueillir et de synthétiser les informations pour prédire le point de vue des intervenants sur une nouvelle politique/un nouveau programme ; avoir d’excellentes aptitudes analytiques pour évaluer les politiques et les tendances externes lors de l’examen des options de politiques et de programmes, notamment en ce qui concerne les avantages, les inconvénients et les recommandations ;
  • Etre apte à synthétiser des informations complexes provenant de diverses sources externes et internes et à les partager dans un ordre logique ;
  • Savoir appliquer la méthodologie convenable pour découvrir ou identifier les questions de politique et de ressources humaines.
  • Savoir évaluer, intégrer et communiquer sur les dernières évolutions dans le domaine de spécialité, suivant les directives et les critères de l’institution ou de l’agence;
  • Savoir entretenir de bonnes relations interpersonnelles, avoir des capacités de négociation, de réseautage et de techniques de présentation faisant clairement ressortir les capacités d’influencer, d’expliquer des informations complexes et de faire preuve d’empathie et d’ouverture d’esprit ;
  • Faire montre de compétences opérationnelles dans l’utilisation des outils informatiques et technologiques dans le cadre de la communication ;
  • Être à même de transmettre des informations de façon claire, concise et organisée aussi bien à l’écrit qu’à l’oral ;
  • Faire preuve d’écoute active pour encourager une collaboration plus étroite entre les membres de l’équipe, faire preuve d’attention, leur faire sentir qu’ils sont valorisés et susciter leur engagement dans toutes les institutions et agences ;
  • Avoir une bonne maîtrise des technologies de l’information et de la communication (TIC) ;
  •  Savoir écrire ou parler couramment une des langues officielles de la CEDEAO (anglais, français et portugais); la connaissance d’une autre des trois langues constituerait un atout.
  • Avoir une bonne connaissance des cycles de planification internes et être capable de contribuer au développement et à la mise en œuvre d’une politique communautaire ou institutionnelle en déterminant le public cible, en formant des coalitions avec la population appropriée et en assurant le suivi des progres;
  • Etre apte à prendre en compte les circonstances, facteurs et tendances externes lors de l’organisation d’activités de projet afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles;
  • Etre capable d’examiner les résultats du processus, les correspondances, les rapports et les documents de politique en vue d’élaborer des plans réalisables;
  • Etre capable d’ajuster les plans de projet en fonction des avis du personnel et des parties prenantes et / ou de concevoir et de mettre en œuvre des directives, des outils et des modèles prenant en compte les programmes et services nouveaux ou révisés.

ADRESSE DE RECEPTION DES CANDIDATURES : b1humanOpEmergResp@ecowas.int

 

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram