Twitter Facebook Youtube
Réponse à la Covid-19: La CEDEAO exprime sa solidarité au Nigéria à travers deux dons de vivres pour les ménages les plus vulnérables.

Face aux effets de la pandémie du coronavirus qui viennent aggraver les défis du Nigéria déjà confronté aux conséquences cumulées du terrorisme, du changement climatique et de l’insécurité alimentaire, la Commission de la CEDEAO a apporté, ce samedi 22 août 2020 à Kano, son soutien alimentaire au Gouvernement et aux ménages les plus vulnérables du Nigéria.

Cette solidarité régionale s’est manifestée par deux dons alimentaires d’une quantité totale de 3999 tonnes de céréales composées de mil et de sorgho. Le premier don est constitué de 1196 tonnes de céréales. Il est financé par le Fonds des Urgences Humanitaires de la Commission de la Cedeao. A ce premier don, s’est ajouté un deuxième de 2803 tonnes de céréales, financé sur décision conjointe de la CEDEAO et l’Union européenne par les ressources non affectées du Projet d’appui au stockage de sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest.

S’exprimant au nom du Président de la Commission de la CEDEAO, S.E. Jean-Claude Kassi Brou, lors de la cérémonie de remise de vivres qui a eu lieu à Hotoro, à Kano au Nigeria, le Commissaire de la CEDEAO chargé de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources en Eau M. Sékou Sangaré a réitéré la solidarité de la Commission de la CEDEAO et des autres institutions de la Communauté envers tous les citoyens affectés par la pandémie du Coronavirus.

Tout en saluant le leadership régional du Nigeria en cette période de pandémie de la Covid-19 et son partenariat durable avec la CEDEAO pour une Afrique de l’Ouest plus intégrée, le Commissaire Sangaré a insisté sur le fait que : « Sauver des vies humaines signifie aussi donner de la nourriture aux personnes touchées non seulement par le coronavirus, mais aussi fournir de la nourriture à nos frères et sœurs, à nos parents touchés par le terrorisme et le banditisme, les conflits violents et le changement climatique, car la plupart des femmes et des enfants ont été contraints de fuir leur village pour s’installer plus loin, très souvent dans des conditions d’extrême pauvreté ».

Après avoir salué la gestion de la Réserve stratégique fédérale du Nigeria, pour sa coopération et son professionnalisme, le Commissaire Sangaré a remercié les partenaires techniques et financiers dont l’Union européenne (UE), l’Agence française de développement (AFD), l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID) et l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) pour la qualité de l’assistance fournie de manière récurrente à la CEDEAO et pour leur soutien régulier et diversifié à l’opérationnalisation de la Réserve régionale de sécurité alimentaire ainsi qu’aux programmes de résilience et d’action humanitaire.

Le Ministre nigérian des affaires humanitaires, de la gestion des catastrophes et du développement social, Madame Hajia Sadia Umar Farouq, tout en remerciant la Commission de la CEDEAO pour ses interventions opportunes dans la distribution de matériel humanitaire et de secours, a révélé les stratégies mises en place pour réaliser la vision de sortir 100 millions de Nigérians de la pauvreté dans les dix prochaines années.

De même, le Ministre d’État aux affaires étrangères, Monsieur Zubairu Dada, a soutenu que ces dons démontrent le soutien socio-économique de la CEDEAO sur le plan régional, soulignant que le Nigeria apprécie la solidarité dont la CEDEAO fait preuve et qu’il continuera à œuvrer en faveur de l’agenda régional de la CEDEAO.

Pour sa part, le Ministre d’État à l’agriculture et au développement rural, Monsieur Alhaji Mustapha Baba Shehuri, a déclaré que les dons seront distribués de manière adéquate.

Le Représentant de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Consul de France à Kano, respectivement le Dr Abubakar Suleiman et Monsieur Stephen Malaussene, se sont engagés à apporter un soutien continu aux besoins du Nigeria en matière de sécurité alimentaire tout en maintenant une collaboration constante avec la CEDEAO.

Le Gouverneur de l’État de Kano, Monsieur Alhaji Abdullahi Umar Ganduje, qui était représenté par Madame la Commissaire à l’enseignement supérieur, le Dr Mariya Mahmud Bunkure, a fait siennes les avancées du Gouvernement de l’État dans la lutte contre la Covid-19, en élaborant des stratégies préventives, curatives et palliatives. Elle a exprimé la gratitude du peuple de l’État de Kano pour l’aide reçue de la CEDEAO.

Un Mémorandum d’entente sur la gestion des deux dons a été signé entre la CEDEAO et le Gouvernement du Nigeria dans le cadre de la présente assistance après la remise des céréales à l’Ambassadeur du Nigeria auprès de la CEDEAO, Son Excellence Amb. Musa Nuhu, entre autres dignitaires.

Les céréales des deux dons ont été prélevées sur les stocks de la Réserve régionale de sécurité alimentaire de la CEDEAO dont une partie est entreposée dans les magasins de la Food and Strategic Reserve Department (FSRD). Les céréales seront gratuitement distribuées aux ménages les plus touchés par les différentes crises.

Ces deux dons viennent en complément des appuis multiformes que la CEDEAO apporte au Nigéria depuis l’apparition de la Covid-19 dans le pays le 27 février 2020. Ils font partie d’un ensemble de dons destinés aux populations les plus vulnérables du Burkina Faso, de la République du Niger, de la République du Mali et de la République fédérale du Nigeria.

En rappel, la Politique humanitaire de la CEDEAO a pour but de prévenir, d’atténuer et de faire face à l’impact de désastres imputables à des catastrophes naturelles, que cet impact soit exacerbé par un conflit ou non. Elle vient en complément à la Politique de la CEDEAO pour la réduction des risques qui se focalise sur la réduction des risques de catastrophes par la conception d’interventions visant à réduire le risque en tant qu’obstacle au développement.

Créée le 28 février 2013, à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire, par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, la Réserve régionale de sécurité alimentaire vise notamment à compléter les efforts des Etats membres pour fournir une assistance alimentaire et nutritionnelle rapide et diversifiée aux populations vulnérables.

Pour plus d’informations et des mises à jour sur le COVID-19 dans la région de l’Afrique de l’Ouest, visitez notre site Web : https://www.ecowas.int/covid-19/ ———————————–END————————————

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram