Twitter Facebook Youtube
Les Ministres et Experts des Etats membres valident le Plan directeur des infrastructures régionales (2020-2045) de la CEDEAO.

Croissance économique et développement de la région de la CEDEAO : les Ministres et Experts des Etats membres valident le plan directeur des infrastructures régionales (2020-2045) de la CEDEAO.


La Commission de la CEDEAO a organisé, le 1er juin 2021, une réunion en ligne des ministres en charge des transports, des télécommunications/TIC, de l’énergie et des ressources en eau des Etats membres de la CEDEAO en vue de la validation du plan directeur des infrastructures régionales 2020-2045 de la CEDEAO. La réunion des ministres a été précédée d’une réunion des Experts qui s’est tenue également en ligne le 31 mai 2021.

Cette réunion a vu la participation des Ministres (ou leurs représentants), les Commissaires de la CEDEAO en charge des infrastructures, de l’énergie et des mines, des télécommunications et des technologies de l’information de la CEDEAO, les responsables des bureaux nationaux de la CEDEAO, les Experts des Etats membres et de la CEDEAO, les représentants des partenaires au développement tels que la Banque africaine de développement (BAD), la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC), la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

L’objectif de la réunion était de valider le rapport d’étude du Plan Directeur des Infrastructures Régionales de la CEDEAO et de recommander son adoption par le Conseil des Ministres de la CEDEAO. Le plan directeurnest un cadre stratégique de développement des infrastructures régionales afin de répondre aux besoins de croissance économique et de développement de la région de la CEDEAO sur la période 2020- 2045.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par le discours de bienvenue de M. Pathe Gueye, Commissaire aux Infrastructures de la Commission de la CEDEAO et le discours d’ouverture de l’Honorable Kwasi Amoako-Attah, Ministre des Routes et Autoroutes de la République du Ghana.
Au cours de cette runion, les intervenants ont souligné l’importance du développement d’un cadre régional et d’une stratégie coordonnée pour le développement des infrastructures, base du développement durable des pays membres de notre communauté.

Il importe de préciser que le plan directeur comporte 201 projets dont 145 projets d’investissements et 56 projets “soft” (études techniques, activités préparatoires aux projets, réformes institutionnelles et renforcement des capacités) pour un coût de 122 milliards de dollars US sur un horizon de 25 ans (2020-2045).

Parmi, les projets retenus dans le cadre du plan directeur :
a) Dans le secteur des transports, l’on note 15 projets routiers, 13 projets ferroviaires, 4 projets de transport aérien, 9 projets maritimes, 3 projets de voies navigables et 3 projets d’intégration.
b) Dans le secteur de l’énergie, l’on compte 2 projets de facilitation institutionnelle, 4 projets de renforcement des capacités, 17 études de pré-investissement, 57 projets d’investissement dans la production d’électricité, 31 projets d’investissement dans le transport d’électricité et 4 projets d’investissement dans le secteur pétrolier.
c) Dans le secteur des TIC, 6 projets d’investissement ont été identifiés.
d) Les projets du secteur de l’eau sont tous des projets d’accompagnement visant à améliorer la coordination de l’exploitation régionale des ressources en eau.

Un site web basé sur le SIG a été développé pour améliorer la mise en œuvre du plan directeur. Ce site permet aux utilisateurs de filtrer, de rechercher et de visualiser les projets contenus dans le plan directeur sur une carte, par pays ou par secteur. Ce site web est accessible à l’adresse http://www.map.ppdu.org.

Suite à la présentation du rapport de la réunion des Experts sur le plan directeur, les Ministres ont félicité les Experts pour leur travail diligent et ont approuvé à l’unanimité le rapport. Ils ont ensuite recommandé l’adoption du Plan Directeur des Infrastructures Régionales au Conseil des Ministres de la CEDEAO.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram