Twitter Facebook Youtube
L’Allemagne s’engage à poursuivre son soutien aux programmes de la CEDEAO

pic 1(Les images de la visite sont disponibles  ici)

La République fédérale d’Allemagne s’est engagée à poursuivre son soutien aux divers programmes et projets de la CEDEAO afin de permettre à l’Afrique de l’Ouest de réaliser ses objectifs d’intégration.
Cet engagement a été pris lors de la visite de travail effectuée le 10 février 2016 au siège de la CEDEAO par le Président Allemand, S.E.M. Joachim Gauck. L’objectif de cette visite était notamment d’œuvrer au renforcement de la coopération entre la CEDEAO et l’Allemagne pour unir les populations de l’Afrique de l’Ouest, et d’aider les pays de la région à consolider la paix et la stabilité dans la région et cela, en réaffirmant la place de la démocratie, des droits de l’Homme et de la bonne gouvernance dans le contexte des nouvelles réalités mondiales.
Insistant sur ce point dans le discours qu’il a prononcé dans la salle des conférences de la Commission de la CEDEAO, S.E.M. Gauck a déclaré qu’il était important de continuer à lutter ensemble pour permettre aux citoyens de l’Afrique de l’Ouest de vivre dans la paix, la sécurité, la prospérité et la dignité tout en reconnaissant « l’impossibilité pour un pays de gérer seul les problèmes transfrontaliers ».
Le Président Gauck a ajouté : « Les expériences des dernières années ont enseigné à ceci : nous ne devons avoir de cesse de défendre nos valeurs et nos principes communs. Ce n’est qu’ensemble que vous pouvez construire une ‘maison’ ouest-africaine à l’épreuve des intempéries. Les habitants de vos pays comptent sur vous ! L’Allemagne et l’Europe resteront à vos côtés. Nous vous soutiendrons en tant que partenaires qui respectent vos solutions… Les Allemands et les Européens seront à vos côtés partout où vous prendrez la responsabilité du développement de vos pays, partout où se manifestera la volonté de faire respecter la démocratie et l’Etat de droit et de sauvegarder la dignité de l’être humain.»
Par ailleurs, le Président Gauck a évoqué le fait que les Européens sont de plus en plus conscients que malgré les difficultés en Europe, les pays de la région peuvent jouer des rôles plus importants sur la scène mondiale s’ils agissent ensemble. Ce constat, a-t-il déclaré, constitue l’une des principales raisons pour lesquelles l’Allemagne souhaite accroitre sa contribution dans le domaine de la sécurité et de la stabilité.
S.E.M. Gauck s’est dit impressionné par ce que la CEDEAO a réalisé au fil des ans dans le domaine politique, en ramenant la stabilité et en restaurant la démocratie dans de nombreux Etats membres, en plus de la mise en place des institutions de la Communauté et l’harmonisation des échanges. Cependant, le Président allemand a mis l’accent sur la nécessité d’intensifier le dialogue sur l’immigration conscient que, outre l’impact positif qu’elle peut avoir sur les économies, « la migration vers l’Europe ne pourra pas résoudre les problèmes fondamentaux de l’Afrique ».
Le Président Gauck a pris la parole devant un large public, suite à une première entrevue dans la salle d’attente VIP de la Commission de la CEDEAO, au cours de laquelle il avait à ses côtés les autres membres de sa délégation. A cette occasion, les discussions ont porté sur l’étendue de la coopération entre le géant européen et l’organisation régionale. Pour sa part, le Président de la Commission de la CEDEAO a exprimé sa gratitude pour le soutien continu apporté par Berlin. En outre, il a précisé que de plus en plus de ressortissants de l’Afrique de l’Ouest saisissent la Cour de Justice de la Communauté parce qu’ils ont confiance en son indépendance.
Le Président de la Commission de la CEDEAO, S.E.M. Kadré Désiré Ouédraogo a invité l’audience à observer une minute de silence en mémoire des victimes de l’accident de train survenu le 9 février 2016 près de Bad Aibling, en Bavière.
Il a énuméré quelques-unes des principales réalisations et progrès remarquables enregistrés par la CEDEAO au cours des quarante dernières années, citant notamment la promotion de la paix, de la bonne gouvernance et de la démocratie, à travers l’adoption de protocoles et d’instruments pertinents liés à la prévention, à la gestion et au règlement des conflits, la consolidation du marché régional grâce à la mise en œuvre du tarif extérieur commun de la CEDEAO, la libre circulation des personnes et des biens, l’abolition des visas pour les citoyens de la CEDEAO, ainsi que l’adoption récente de la carte biométrique de la CEDEAO.
S.E.M. Ouédraogo a cependant reconnu que la région demeure confrontée à d’importants défis, la plupart d’entre eux ayant également été évoqués par S.E.M. Gauck et se rapportant à la sécurité humaine, au développement, à la migration, au changement climatique, au système de santé, etc. Il a déclaré que la CEDEAO s’efforce de surmonter ces défis en vue du renforcement du processus d’intégration régionale.
Etaient également présents dans la salle d’attente VIP où le Président Gauck a reçu un objet d’art africain en souvenir, le Vice-Président de la Commission de la CEDEAO, Dr Toga Gayewea McIntosh, la Présidente de la Cour de Justice de la CEDEAO, Madame Maria Do Ceu Monteiro Silva, le Président du Parlement de la CEDEAO, l’Honorable Moustapha Cissé Lô, ainsi que les Commissaires Stephen Nartey (Administration générale), Khadi Ramatu Saccoh (Finances), Ibrahim Bocar Ba (Politiques macroéconomiques), qui ont été présentés à aux membres de la délégation du Président allemand conduite par la Première dame, Madame Daniela Schadt et comprenant des membres du Parlement allemand.
La visite du Président Gauck à la Commission de la CEDEAO fait suite à celle effectuée en 2011 par la chancelière Allemande, Madame Angela Merke.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram