Twitter Facebook Youtube
«La sécurité du Nigeria, c’est la sécurité de la région CEDEAO», selon le président Mahama

Le président de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO et chef de l’Etat du Ghana, John Dramani Mahama, a souligné que «la sûreté et la sécurité du Nigeria, c’est la sûreté et la sécurité de toute la région de l’Afrique de l’Ouest».

Dans son message de soutien et de solidarité envers le Nigeria en perspective des élections générales des 28 mars et 11 avril 2015, M. Mahama s’est livré à un véritable plaidoyer en faveur d’élections pacifiques, libres, justes et crédibles au Nigeria.

Il a souligné l’importance du Nigeria dans la région de la CEDEAO, mais aussi comme la plus grande économie et la nation la plus peuplée d’Afrique.

Le président Mahama a réitéré ce message de bonne volonté lors d’une série de réunions séparées tenues le lundi 23 mars 2015 à Abuja avec divers acteurs politiques, dont le président Goodluck Jonathan, candidat à sa propre succession et porte-drapeau du Parti démocratique populaire (PDP, au pouvoir), et son principal adversaire, le général Muhammadu Buhari, candidat du Congrès progressiste (APC), ainsi que le président de la Commission électorale nationale indépendante (INEC), Pr Attahiru Jega.

Durant sa visite et ses réunions, John Dramani Maham était entouré du président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, et d’autres hauts responsables de l’institution.

Le président Ouédraogo a tenu, en février, des consultations similaires avec les principaux acteurs politiques du Nigeria comme pour démontrer l’engagement de la CEDEAO à assurer un processus électoral pacifique, libre, juste et crédible au Nigeria, l’un des cinq Etats membres de l’organisation à tenir des élections cette année avec le Togo, la Guinée, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

La CEDEAO a déployé à travers le Nigéria une mission d’observation électorale de 250 membres, la plus grande parmi toutes celles présentes sur le terrain, sous la conduite de l’ancien président ghanéen John Kufuor. Ce dernier a effectué en octobre dernier une mission de reconnaissance dans le pays.

Le déploiement des missions d’observation électorale est conforme au protocole de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance et constitue, de la part de la structure, un appui à ses Etats membres dans l’organisation des élections et pour l’approfondissement de la démocratie dans la région.

 

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram