Twitter Facebook Youtube
La CEDEAO organise une formation sur l’Accord de facilitation des échanges (AFE) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC)

Abuja, 16 septembre 2020. La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), en collaboration avec l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a organisé les 15 et 16 septembre 2020, par visioconférence, à l’intention des fonctionnaires des institutions et des États membres de la CEDEAO, un atelier de formation sur l’Accord de facilitation des échanges de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Élaboré en décembre 2013 par les membres de l’OMC, l’Accord de facilitation des échanges prévoit une meilleure efficacité commerciale et cible les obstacles administratifs au commerce, qui retardent la circulation des biens et services et augmentent les coûts commerciaux.

Ouvrant l’atelier au nom du Commissaire au Commerce, aux Douanes et à la Libre circulation des personnes, M. Tei KONZI, le Directeur par intérim du Commerce de la Commission de la CEDEAO, M. Kolawole SOFOLA, a noté que l’Accord de facilitation des échanges de l’OMC représente un important outil pour les économies désireuses d’améliorer leur environnement commercial.
Il a déclaré que l’objectif général de la formation était de faire mieux comprendre aux fonctionnaires des institutions de la CEDEAO et des États membres l’Accord de l’OMC sur la facilitation des échanges afin de leur permettre de contribuer plus efficacement à sa mise en œuvre.

Selon le Directeur par intérim M. SOFOLA, l’Accord de facilitation des échanges contient des dispositions qui visent à accélérer la circulation, la franchise et le dédouanement des marchandises, y compris les marchandises en transit. Il définit également des mesures visant à promouvoir une coopération efficace entre les douanes et autres autorités compétentes sur les questions de facilitation des échanges et de conformité douanière.

La formation sur l’accord de facilitation des échanges de l’OMC comportait entre autres des présentations sur les dispositions de l’Accord de facilitation des échanges de l’OMC, la base de données de l’Accord de facilitation des échanges de l’OMC et le rôle des comités nationaux de facilitation des échanges (CNFC).

La réunion a connu la participation des institutions et agences spécialisées de la CEDEAO, des fonctionnaires des États membres, des fonctionnaires basés à Genève/Bruxelles, des représentants des chambres de commerce et des membres des comités nationaux de facilitation des échanges (CNFC).

Auparavant, le représentant de l’OMC a rappelé l’importance de l’Accord sur la facilitation des échanges pour la simplification, la modernisation et l’harmonisation des processus d’exportation et d’importation.

Dans son mot de clôture de la formation sur l’Accord de facilitation des échanges de l’OMC, le Directeur par intérim, M. SOFOLA a souligné la nécessité de renforcer les capacités des fonctionnaires et des États membres de la CEDEAO à mieux contribuer au processus de sa mise en œuvre.

Les membres de l’OMC ont conclu les négociations lors de la conférence ministérielle de Bali en 2013 sur l’Accord historique de facilitation des échanges, qui est entré en vigueur le 22 février 2017, suite à sa ratification par les deux-tiers des membres de l’OMC.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram