Twitter Facebook Youtube
La CEDEAO aux cotés de la Recherche et de l’Innovation : Cérémonie des remises de prix aux deux Consortiums lauréats de l’édition 2020 du Programme d’appui à la Recherche et à l’Innovation de la CEDEAO (Programme PARI)

Cotonou (république du Benin) et Abidjan (république Côte d’Ivoire) serviront de cadre, res-pectivement le 6 et le 10 aout 2021, aux cérémonies de la remise officielle des prix aux deux Consortiums lauréats de l’édition 2020 du PARI, Programme d’appui à la Recherche et à l’Innovation de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Dr Victorien Tamègnon DOUGNON, de l’université d’Abomey Calavi du Benin et Prof. N’Guessan Jean David de l’université Felix Houphouët Boigny de Côte d’Ivoire, les deux coordonnateurs des consortiums primés par le programme PARI dont les résultats de déli-bération du jury ont été adoptés par le Conseil des Ministres de la CEDEAO tenu à Accra, au Ghana du 16 au 17 juin 2021, recevront un prix d’un montant de $200,000 USD chacun, des mains du Ministre en charge des Affaires de la CEDEAO, et de celui en charge de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation de leurs pays respectifs, en présence du Commissaire en Charge de l’Education, de la Science et de la Culture de la Commission de la CEDEAO, M. Mamadú JAO.

Les deux consortiums sont récompensés pour leurs projets de recherche intégrateur et communautaire soumis dans le cadre du programme PARI dans la discipline Pharmacopée du domaine des Sciences de la Vie et de la Terre. Ils prennent notamment en compte la par-ticipation des jeunes pour assurer la relève scientifique et intègrent des chercheurs des trois (03) zones linguistiques de la CEDEAO exigibles par le programme dans le cadre de l’intégration régionale.

De plus, les deux consortiums primés, participent à la collaboration Sud-Sud dans la zone CEDEAO et entendent respectivement, améliorer le niveau des connaissances scientifiques sur les plantes médicinales actives contre les bactéries antibiorésistantes et les coronavirus, et donner une réponse au paludisme, maladie endémique dans la majorité des pays de la CEDEAO, principal motif de consultation, d’hospitalisation et principale cause de mortalité et de morbidité au niveau des femmes et des enfants de moins de cinq ans.

A noter que, le Programme d’Appui à la Recherche et à l’innovation de la CEDEAO (PARI) est un programme concurrentiel qui vise à sélectionner les meilleurs projets soumis par les chercheurs par appels à candidatures. Ce programme, source de promotion de l’excellence scientifique, vise à mettre à la disposition des chercheurs un fond compétitif pour la re-cherche en vue d’accroitre la production scientifique et équiper les laboratoires pour en faire des laboratoires d’Excellence. Il figure dans le plan d’action de la politique de la CE-DEAO sur la Science, la Technologie et l’innovation (ECOPOST).

Dans son volet recherche scientifique et technologique, le PARI contribue à la vulgarisation des résultats des recherches, à la promotion d’une culture scientifique et technologique, à la promotion des savoirs locaux, à la construction d’un espace communautaire pour la re-cherche à travers la mobilité des chercheurs et au développement des projets régionaux avec un impact potentiel sur le développement de la région.

Le PARI est mis en œuvre pour apporter une réponse aux nombreux défis du secteur de la recherche dans l’espace Communautaire ouest Africain en (i) finançant la recherche sur une base compétitive d’appel à candidatures des projets de recherche contribuant à la lutte contre la pauvreté et ayant un impact sur le développement de la région ; (ii) en favorisant la mobilité des chercheurs à travers le développement des projets régionaux ; (iii) en ap-portant des appuis aux laboratoires de recherche en vue de renforcer leurs capacités (Equi-pements et connectivité) et accès à l’information scientifique ; (iv) en formant des jeunes chercheurs pour assurer la relève scientifique des instituts de recherche de la région.

A travers ce Programme, la CEDEAO octroie des subventions à deux types de Bénéficiaires de manière directe à des Consortiums de chercheurs ou indirectement aux Organismes de recherche ou Laboratoires. Pour la session 2020, les disciplines retenues étaient la Pharma-copée (Sciences de la vie et de la terre) et la Chimie (Sciences fondamentales, Technologie et Innovation).

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram