Twitter Facebook Youtube
Des experts des Commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA et des Etats membres se réunissent à ACCRA dans le cadre de la programmation du nouvel instrument de coopération de l’Union Européenne (UE)

7 Oct. 2021, Accra, Ghana

L’objectif de cet atelier qui se tient du 7 au 9 Octobre 2021, est de mettre à jour et d’harmoniser une liste de projets/initiatives régionaux Ouest-Africains, prêts à être financés, répondant aux besoins émergents et aux critères définis de l’Instrument de Voisinage de Coopération au Développement et de Coopération Internationale UE-IVCDCI/NDICI.

 

Organisé par les Commissions de la CEDEAO & UEMOA, cet atelier enregistre la participation des Experts des Ordonnateurs Nationaux du Fond Européen de Développement dans les Etats membres de la CEDEAO, des Commissions de l’UEMOA et de l’UEMOA et de leurs Institutions spécialisées, du WAPP, ainsi que de la Banque d’investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) et de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD)..

Le nouvel Instrument de voisinage, de développement et de coopération internationale (IVCDCI/NDICI) remplace les instruments précédents, dont le Fonds Européen de développement (FED) et couvre la période 2021-2027.

L’atelier vise notamment à s’assurer d’une meilleure cohérence et complémentarité des actions régionales et nationales dans le cadre de l’exercice de programmation, d’identification et de formulation du NDICI, dont l’Afrique de l’ouest bénéficiera d’une enveloppe de plus de 11,6 milliards, soit 40% de l’enveloppe totale allouée à l’Afrique subsaharienne.

S’exprimant au nom du Président de la Commission de la CEDEAO, S.E.M. Jean Claude Kassi BROU, M. Jerome BOA, Directeur pi des Relations Extérieures de la Commission de la CEDEAO a d’abord remercié les hautes autorités Ghanéennes  pour cet accueil et a déclaré que ‘’cette rencontre rentre dans le cadre de l’approche inclusive et participative que les commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA ont mis en place en vue d’adopter une position commune pour la gestion de certains partenariats, notamment avec l’EU pour la programmation et la mise en œuvre coordonnée et intégrée des programmes nationaux et régionaux’’. Avant de clore son proposes, il a remercié l’Union Européenne, au nom des deux Commissions, pour son accompagnement constant dans le cadre de la mise en œuvre de l’agenda de l’intégration régionale.

Le Directeur de la Coopération de la Commission de l’UEMOA, M. Albert RABIOU, s’exprimant au nom de l’UEMOA a salué l’opportunité de la rencontre et précisé que ce processus de consultation régionale entre les Etats membres de la CEDEAO et de l’UEMOA se poursuivra tout le long du cycle des projets prioritaires identifiés par la région. Il a en outre ajouté que cet exercice nécessite une implication des experts nationaux qui doivent aider à l’identification et la formulation des besoins prioritaires de la région dans le cadre du NDICI.

Le Représentant de la CEDEAO à l’Union Européenne, Dr. Jonas Hemou tout en appréciant l’organisation de cet atelier et la qualité des participants a à son tour fait noter que la rencontre devra permettre d’avoir l’état des lieux dans les Etats membres de la CEDEAO et de l’UEMOA en vue de faciliter les synergies entre le niveau régional et national dans le cadre de la mise en œuvre du NDICI.

Il a estimé que ce partenariat est en train de changer, avec de nouveaux enjeux sur le multilatéralisme, sur l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD), et sur le renouveau d’une coopération plus globale entre l’UE et l’OACP, ce qui définit l’Instrument de voisinage.

L’atelier a également noté la participation du représentant de l’UEMOA auprès de l’Union européenne M. Assoukou Raymond Krikpeu qui dans son intervention a estimé que cet atelier qui s’inscrit dans la nouvelle forme de coopération entre l’Union européenne et l’Afrique de l’Ouest favorisera la réussite de la Programmation du NDICI. Il a en outre présenté le NDICI comme le successeur du Fonds Européen de Développement (FED). De ce fait selon lui les Etats membre à travers cet atelier doivent se consulter et s’accorder sur les projets prioritaires à soumettre à l’Union Européenne.

Le programme indicatif pluriannuel pour l’Afrique subsaharienne (PIP régional) couvre la coopération de l’UE avec l’Afrique subsaharienne et reflète les principes directeurs du NDICI – Europe globale de, « simplification », « subsidiarité », « géographisation » et « politique d’abord ». Des actions sont envisagées à trois niveaux : pays, multi-pays/(sous-)régional/transrégional et continental. Dans la définition des priorités de programmation régionale, la dimension pays constitue le point de départ. Ainsi, les priorités du PIP régional sont désormais ancrées dans les priorités établies dans les PIP nationaux, qui à leur tour sont complétées par des actions articulées au niveau régional ou continental.

Cet atelier facilitera et finalisera à terme le processus de sélection des projets/initiatives prioritaires régionaux CEDEAO-UEMOA à soumettre pour financement

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram