Twitter Facebook Youtube
Conseiller Juridique Principal Charge Des Litiges Et Des Affaires Internes
INTITULÉ DU POSTE CONSEILLER JURIDIQUE PRINCIPAL CHARGE DES LITIGES ET DES AFFAIRES INTERNES
INSTITUTION COMMISSION DE LA CEDEAO
GRADE P5
SALAIRE MENSUEL UC 66,123.98 USD 104,330.42
STATUT PERMANENT
AGENCE
LIEU DE TRAVAIL ABUJA / NIGERIA
DÉPARTEMENT BUREAU DU PRESIDENT
DIRECTION AFFAIRES JURIDIQUES
DIVISION LITIGES ET AFFAIRES INTERNES
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE DIRECTEUR, AFFAIRES JURIDIQUES
SUBORDONNÉS – Chargés juridiques, Contentieux

– Chargés juridiques, Affaires internes

 

APERÇU DES TÂCHES

Placé sous l’autorité du Directeur des Affaires juridiques, le Conseiller juridique principal chargé des questions internes et du contentieux assumera des tâches et responsabilités en matière de conseil juridique et de règlement des litiges et fournira un appui juridique quotidien aux fonctions administratives de la Commission de la CEDEAO, de ses agences et bureaux de représentation.

 

ROLE ET RESPONSABILITES

  • Elaborer des avis juridiques et prodiguer des conseils sur la marche à suivre dans le traitement des requêtes internes et externes ;
  • Mener des enquêtes approfondies en vue de recueillir les faits, les informations et documents nécessaires à la poursuite ou à la défense d’affaires impliquant la Commission, ses agences et ses bureaux de représentation spéciale ;
  • Préparer et examiner les processus judiciaires et de règlement extrajudiciaire des différends (RED) ;
  • Représenter la Commission, ses agences et ses bureaux de représentation spéciale dans le cadre de poursuites ou de la défense d’affaires devant les tribunaux/ADT ;
  • Servir de lien avec les conseillers juridiques externes afin de représenter valablement la Commission, ses organes et bureaux de représentation spéciale dans toutes les procédures de règlement de différends ;
  • Assister le Directeur des Affaires juridiques dans la mise en œuvre des mécanismes d’actualisation de la gestion des progrès en matière de contentieux et de RED ;
  • Aider le Directeur des Affaires juridiques à initier et à représenter la Commission, ses agences et ses bureaux de représentation spéciale dans les négociations de règlement extrajudiciaire, au besoin ;
  • Assurer la mise en œuvre des décisions de justice et des sentences arbitrales/conclusions des procédures d’arbitrage/ADR ;
  • Examiner, rédiger et renouveler les contrats de services découlant du processus de passation des marchés ;
  • Assurer la gestion des contrats de services, en consultation avec la division de passation des marchés et le Département utilisateur ;
  • Donner des avis juridiques à la Direction des Ressources humaines dans l’application du Statut du personnel de la CEDEAO ;
  • Conseiller les directions des services sur les aspects juridiques de la politique et des procédures administratives et de contrôle interne ;
  • Représenter le Directeur des Affaires juridiques au sein des comités dont il est membre statutaire ou participant, notamment le Comité de recrutement, le Comité des marchés et le Comité de discipline du personnel ;
  • Représenter le Directeur des Affaires juridiques dans l’exercice de ses fonctions au sein des comités ad hoc ;
  • Préparer les programmes relatifs à l’harmonisation des politiques juridiques et judiciaires de la Communauté tels que conçus par le Directeur des Affaires juridiques, et aider au suivi de leur mise en œuvre ;
  • Préparer le projet de budget de la Direction des Affaires juridiques et aider le Directeur à le présenter au Management ;
  • Effectuer toutes autres tâches qui pourraient lui être assignées par son superviseur hiérarchique.

 

QUALIFICATIONS ET EXPERIENCE :

•        Être titulaire d’une Maîtrise en Droit (ou de tout diplôme équivalent), avec une spécialisation en droit international, administratif ou commercial ou dans tout autre domaine connexe d’une université de renom ;

•        Justifier de dix (10) années d’expérience avec prise de responsabilité progressive en Droit, notamment en analyse juridique, en recherche et en rédaction de mémoires, et avoir exercé une profession d’avocat au sein du cabinet juridique d’une organisation intergouvernementale ou d’un gouvernement, avec un minimum de cinq (5) années à un poste de supervision ;

•        Posséder des connaissances avérées en droit international et avoir la capacité de faire appel à son expertise juridique dans l’analyse d’un large éventail de questions et de problèmes juridiques complexes et exceptionnels et y apporter des solutions novatrices et créatives ;

•        Avoir une excellente connaissance des questions juridiques relatives aux fonctions, à la structure et aux activités d’une organisation internationale ;

•        Posséder des connaissances et des compétences en matière de recherche juridique exhaustive sur plusieurs questions, notamment des questions de nature exceptionnelle ou complexe, ainsi que des compétences en rédaction juridique et en préparation de mémoires, d’opinions ou d’observations juridiques, et une variété de textes juridiques et de documents connexes.

 

COMPÉTENCES SUR LA CEDEAO

•        Capacité à diriger les activités liées aux programmes et projets qui lui sont assignés, en faisant montre de l’expertise managériale et opérationnelle requise, afin d’assurer l’accomplissement du mandat de l’organisation ;

•        Capacité à diriger par l’exemple et organiser le travail d’équipe de sorte à encourager la coopération pour favoriser la réalisation des résultats recherchés, impulser un élan en faveur du changement pour assurer l’adhésion des employés, développer et mettre en œuvre des contrôles internes pour un programme pilote de gestion des obstacles potentielles à la mise en œuvre ;

•        Aptitudes réelles en matière d’autogestion, en faisant preuve d’un sens de l’éthique, de l’intégrité et de la confidentialité, dans le strict respect des contrôles internes, en matière de règles, de délégations et de transparence;

•        Capacité à rassembler des compétences/expertises complémentaires, à évaluer les contributions individuelles et reconnaitre/prendre en charge les réalisations et les faiblesses d’une manière propre à permettre le succès continu de l’organisation.

•        Posséder des connaissances reconnues en gestion des programmes.

•        Capacité à identifier des indicateurs de référence et des tendances, en vue de la formulation de recommandations pouvant favoriser l’élaboration et l’amélioration de programmes/projets servant au mieux les intérêts de la Communauté/de l’organisation;

•        Très bonnes aptitudes en matière de réseautage et de relations interpersonnelles, pour faciliter les retours d’informations et de données en provenance de professionnels opérant dans plusieurs pays/secteurs/ organisations et identifier et établir la liste des besoins prioritaires de la Communauté;

•        Capacité à gérer et coordonner les initiatives concernant la gestion de la clientèle, pour formuler des recommandations ;

•        Capacité à élaborer et mettre en œuvre les meilleures pratiques en matière de services à la clientèle ;

•        Capacité à élaborer et mettre en œuvre des plans de gestion des parties prenantes, des programmes et des initiatives destinées à favoriser l’appropriation des nouvelles initiatives, la meilleure compréhension des opinions dissidentes, l’obtention de ressources et le renforcement du sentiment de réussite.

•        Faire preuve de diplomatie, de tact et veiller au respect de personnes d’origines diverses, comprendre divers points de vue culturels, notamment en Afrique de l’Ouest, et avoir la capacité de transformer la diversité en opportunités pour améliorer les programmes/résultats opérationnels;

•        Etre en mesure de créer les conditions nécessaires à un environnement interactif divers et inclusif, tirant parti de la diversité des forces et rassemblant les pratiques innovantes;

•        Pouvoir faire preuve d’objectivité dans la gestion des conflits sans distinction de culture, de position ou de sexe, et encourager les autres membres du personnel à surmonter les préjugés et les stéréotypes culturels ou liés au sexe;

•        Servir les intérêts d’équipes, d’organisations, de communautés et de personnes handicapées de cultures et de nationalités diverses, sans préjudice ni préjugés.

•        Avoir une bonne compréhension de la structure organisationnelle, de la dynamique associée et des principales attentes de la CEDEAO afin de collaborer, participer, contribuer et diriger efficacement ;

•        Avoir une bonne connaissance du mandat, du plan/des priorités stratégiques de la CEDEAO ainsi que de la situation et des tendances économiques, politiques et sociales dans les États membres ;

•        Avoir une parfaite connaissance des bonnes pratiques, des approches de gestion des programmes et des techniques de recherche de la CEDEAO pour diriger et/ou contribuer au développement ou à l’évaluation des programmes, projets ou initiatives ;

•        Avoir une parfaite maîtrise des règles et procédures de la CEDEAO afin d’interpréter et d’appliquer correctement les directives, de fournir des conseils techniques, d’encadrer les autres agents et d’évaluer leur performance.

•        Analyser une situation à l’aide d’indicateurs afin d’évaluer les coûts, les avantages, les risques et les chances de succès dans la prise de décisions ;

•        Pouvoir rassembler des informations provenant de différentes sources pour identifier la cause des problèmes, les conséquences pouvant découler d’actions alternatives, les obstacles potentiels et les moyens d’éviter le problème à l’avenir;

•        Être en mesure de décomposer en termes simples des situations ou des informations très complexes pour expliquer des recommandations et des conclusions en vue de résoudre des problèmes ou d’améliorer des opérations/programmes/projets ;

•        Etre en mesure d’examiner des situations sous différents angles, d’appliquer des solutions novatrices aux problèmes et concevoir de nouvelles méthodes de règlement des problèmes lorsque les méthodes et procédures établies paraissent inapplicables ou obsolètes.

  • Avoir une bonne maîtrise de l’expression orale et écrite dans l’une des langues officielles de la CEDEAO (anglais, français et portugais). La connaissance d’une autre langue constituerait un atout.
  • Avoir la capacité de communiquer et de créer un impact, de façon claire et concise, succincte et organisée, afin de susciter la crédibilité et la confiance lors des présentations, de la définition des attentes et de l’explication de questions complexes;
  • Posséder une bonne capacité d’écoute, d’interpréter correctement les messages des autres et de réagir de façon appropriée;
  • Posséder des compétences techniques avérées en rédaction (exemple : propositions, mandat, évaluations de programmes, plans directeurs, processus opérationnels) et en révision ;
  • Faire preuve d’un esprit constructif dans ses évaluations, reconnaitre le travail bien fait, corriger les lacunes et s’efforcer de motiver les subordonnés pour qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes.

•        Posséder des compétences avérées en gestion organisationnelle et en gestion de projets/programmes et justifier d’une solide expérience en matière de détermination des échéances, des objectifs, des coûts et des ressources nécessaires à la production des résultats opérationnels/des programmes/projets ;

•        Capacité de fixer des objectifs et des cibles efficaces pour soi-même, pour les autres et pour le service, ainsi que d’ajuster les priorités du travail ou du projet suivant l’évolution des circonstances ;

•        Être en mesure d’utiliser une approche participative dans la planification des projets, d’identifier les lacunes qui affectent la réalisation des résultats des programmes/projets, de concevoir et de mettre en œuvre les plans d’intervention nécessaires à la réalisation de la tâche souhaitée;

•        Être en mesure de mettre en œuvre des pratiques rigoureuses de suivi et évaluation et de définir des calendriers de rapports réguliers sur les principales réalisations ;

•        Avoir la capacité de planifier, d’organiser, de contrôler les ressources et de veiller au respect des politiques, procédures et protocoles pour assurer la réalisation des objectifs spécifiques.

 

ADRESSE DE RECEPTION DES CANDIDATURES : b1LitigatInternP@ecowas.int

 

 

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram