Twitter Facebook Youtube
Communiqué de la Commission de la CEDEAO suite aux attaques de Boulkessy et de Mondoro, dans la région de Mopti au Mali

Le Président de la Commission de la CEDEAO a appris avec une vive émotion et une profonde indignation les attaques qui ont été perpétrées, dans la nuit du 29 au 30 septembre 2019, contre une compagnie des Forces Armées Maliennes de la Force conjointe du G5 Sahel de Boulkéssi et le poste militaire de Mondoro, dans la région de Mopti.

La Commission et toutes les Institutions de la CEDEAO condamnent avec la plus grande fermeté ces actes terroristes qui ont entraîné la mort d’une trentaine de soldats, fait de nombreux blessés et des disparus et occasionné d’importants dégâts matériels. Elles expriment au Gouvernement et au Peuple maliens, leur compassion et leur solidarité et, en s’inclinant devant la mémoire des personnes décédées, présentent leurs sincères condoléances aux familles endeuillées. Elles souhaitent un prompt rétablissement aux blessés.

La Commission de la CEDEAO tient à réitérer au Gouvernement malien son soutien indéfectible dans les efforts qu’il déploie pour assurer paix et stabilité sur l’ensemble du territoire national. Cet engagement renouvelé s’inscrit en droite ligne dans la décision prise par les Chefs d’Etat et de Gouvernement, lors du Sommet extraordinaire de Ouagadougou du 14 septembre 2019 sur la sécurité, et consistant à renforcer la solidarité dans la lutte contre le terrorisme, en étroite collaboration avec les partenaires et l’ensemble de la communauté internationale.

 

Abuja, le 4 octobre 2019

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram