Twitter Facebook Youtube
Réunion technique virtuelle des experts et parties prenantes des Etats membres en vue de dynamiser le secteur de la jeunesse de l’espace CEDEAO à travers la validation d’un nouveau plan d’action stratégique

Abuja, 28 septembre 2020. Conformément au Traité révisé de la Communauté de Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), en son article 61 portant sur les affaires sociales, paragraphe un (1) qui stipule que : « Les États membres s’engagent à coopérer en vue de la mobilisation des différentes couches de la population, de leur intégration et participation effective dans le cadre du développement social de la région », la CEDEAO a adopté une politique pour la jeunesse et un plan d’action stratégique visant principalement à autonomiser les jeunes et à promouvoir leur participation dans tous les domaines de la société.

hoto d’archives, la Commissaire Dr Siga Jagne (droite) et Francis Chuks Njoaguani

Depuis l’adoption en 2009 de cette politique et du de son plan d’action stratégique, la Commission de la CEDEAO a mis en œuvre des programmes de développement proactifs axés sur les personnes afin d’améliorer la vie des jeunes et de la communauté de l’espace régional.

Après l’expiration effective du plan en 2015, la plupart des activités prévues pour la mise en œuvre sont restées pertinentes, en parallèle avec les interventions en faveur du développement de la jeunesse. À cet égard, des mesures concertées ont été prises pour assurer une relecture du plan afin de le revigorer et de le rendre pertinent par rapport aux tendances actuelles et émergentes propres au secteur de la jeunesse. Le dynamisme du secteur exige un examen périodique, car de nouveaux défis sociaux et environnementaux continuent à modifier la disposition des politiques et des programmes du secteur.

C’est à cette fin que la Commission de la CEDEAO, à travers le Centre de développement de la jeunesse et des sports de la CEDEAO (CDJS/CEDEAO) basé à Ouagadougou, au Burkina Faso, organise une réunion virtuelle du 28 au 30 septembre 2020, afin de réviser et mettre à jour le nouveau plan d’action stratégique pour la jeunesse, en le repositionnant pour répondre de manière plus efficace efficacement aux nouvelles tendances dans le secteur du développement de la jeunesse.

Il s’agira aussi pour les participants à la réunion de veiller à ce que les tendances nouvelles et émergentes dans le domaine du développement et de l’autonomisation des jeunes soient prises en compte dans le nouveau plan d’action.

Dans son discours d’ouverture, la Commissaire de la Commission de la CEDEAO chargée des Affaires sociales et du Genre, Dr Siga Fatima Jagne a rappelé que le paysage des défis, (chômage, immigration clandestine, drogue, pandémie de la COVID 19, conflits sociaux) auxquels fait face la jeunesse, évolue rapidement et nécessite une réaction adaptée et évolutive.

Dr Jagne a souligné que l’objectif global du plan stratégique est de soutenir la mise en œuvre de la politique de la CEDEAO pour la jeunesse, une frange importante de la population communautaire, laquelle politique a pour ambition de mobiliser les jeunes et de les impliquer de manière adéquate dans le processus d’intégration et de développement régional. Le plan d’action stratégique vise aussi à autonomiser les jeunes et à promouvoir leur participation à tous les aspects de la société.

« Ce plan d’action soutient également des initiatives mondiales telles que les Objectifs de Développement Durable (ODD), les initiatives pour la jeunesse sur le continent comme la Charte africaine de la jeunesse, les initiatives de politique de la jeunesse des États membres de la CEDEAO et autres parties prenantes » a conclu la Commissaire Jagne.

Pour sa part, le Directeur du Centre de développement de la jeunesse et des sports de la CEDEAO, M. Francis Chuks Njoaguani, dans son mot de bienvenue aux participants, a brièvement rappelé l’historique du nouveau plan stratégique et demandé l’engagement des acteurs afin d’assurer la réussite de la réunion.

Aux termes de leurs travaux, les experts et parties prenantes des Etats membres adopteront un document visant à fournir à la région un cadre stratégique pour le développement et l’autonomisation des jeunes. Les experts décideront également de la période de couverture du nouveau plan stratégique, document qui sera remis à l’approbation de la conférence des ministres sectoriels et puis soumis au Conseil des ministres de la CEDEAO pour adoption.

Participent aux travaux, les experts des États membres du secteur des programmes pour la jeunesse et ceux de la Commission de la CEDEAO, les partenaires institutionnels internationaux (UNESCO, ONUDI, Agence espagnole, OIT), le Conseil national de la jeunesse du Nigeria ainsi que les experts du Centre de développement de la jeunesse et des sports de la CEDEAO.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram