Twitter Facebook Youtube
RÉUNION TECHNIQUE SUR LE PROJET DU CORRIDOR AUTOROUTIER ABIDJAN – LAGOS

 28 au 29 novembre 2016- Abidjan, CÔTE D’IVOIRE, Siège de la BAD

Lors de son 42ème sommet ordinaire tenu en février 2013, la Conférence des chefs d’États et de gouvernements de la CEDEAO a décidé de construire un corridor autoroutier homogène de 2×3 voies pour relier les capitales du Nigéria, du Bénin, du Togo, du Ghana et de la Côte d’Ivoire, dénommé Autoroute du Corridor Abidjan – Lagos. Ainsi, il a été constitué un comité de pilotage composé des ministres en charge des questions de transport routier/Autoroute/infrastructures/travaux des cinq États membres et du Commissaire aux infrastructures de la Commission de la CEDEAO et présidé par le Ministre nigérian en charge de l’énergie, des travaux publics et habitat.

A la suite de la dernière rencontre ministérielle du Comité de pilotage, tenue les 3 et 4 novembre 2016 à Abidjan, il a été décidé d’organiser une réunion technique de suivi en vue de définir un calendrier d’exécution des travaux de l’étude de faisabilité et d’ingénierie détaillée. Cette réunion technique conduite par le Commissaire des Infrastructures de la CEDEAO, Dr Antoinette G. Weeks, s’est tenue les 28 et 29 novembre 2016 au siège de la Banque Africaine de Développement (BAD) à Abidjan, Côte d’Ivoire. Elle a vu la participation des représentants des cinq Etats membres Participants du Corridor, de la Commission de la CEDEAO, de l’Unité de préparation et de développement des projets d’infrastructure de la CEDEAO (PPDU) et de la Banque Africaine de Développement (BAD). La rencontre a été rehaussée par la visite du Ministre des Infrastructures Economiques de Côte d’Ivoire, M. Patrick Achi, Vice-Président du Comité de Pilotage, lors des travaux de la deuxième journée de la réunion.

yh-%ef%bf%bd%da%99-%ef%bf%bd%dc%9csy-r-abj-lagos-28-29nov20161

Au terme de la rencontre, les résultats ci-après ont été enregistrés :

Au titre des modalités d’exécution de l’étude, il a été retenu que la Commission de la CEDEAO est l’organe chargé de l’exécution de l’étude qui travaillera sous la coordination du Comité de pilotage qui est l’organe de surveillance. Une Equipe d’Exécution du Projet (EEP), composée de points focaux/experts désignés par les pays membre participants, est chargée d’assurer le rôle de supervision technique de l’étude. En outre, une Cellule d’Exécution de Projet (CEP) sera créée pour assurer au quotidien la gestion efficace du projet.  La Cellule sera basée à la Représentation Permanente de la CEDEAO à Abidjan, Côte d’Ivoire et sera chargée de l’administration et sera composée d’une équipe d’experts à temps plein recrutée sur une base compétitive et travaillera en étroite collaboration avec la CEDEAO en s’appuyant sur un chargé de liaison, nommé par le Commissaire chargé des Infrastructures de la CEDEAO. La CEP bénéficiera également de l’expertise d’une équipe de consultants de l’Assistance Technique (TA).

Au titre des Modalités préparatoires au lancement des études, la BAD a indiqué que les modifications apportées aux Accords de financement (déjà paraphés) seront transmis aux États membres et à la Commission de la CEDEAO au plus tard le 10 décembre 2016. En retour, les Etats Membres devraient transmettre à la BAD les conventions de financement dument signes le 15 décembre 2016, comme stipulé dans le communiqué du comité de pilotage.

En ce qui concerne les dispositions pour la passation de marchés, la gestion financière, le suivi et la gouvernance, la réunion a bénéficié des conseils de la  Division des Acquisitions de la BAD qui a apporté les clarifications suivantes concernant les procédures de passation des marchés de la banque :

  • L’Avis Général de Passation (AGP) de marché et l’Avis à Manifestation d’Intérêt (AMI) de marché seront publiés par la Banque sur le portail du « United Nation Development Business (UNDB) » et les dates de publication seront communiquées ultérieurement aux Etats membres avant la Publication. Les Etats membres s’assureront de la validation et de la publication de l’AGP et l’AMI dans les journaux locaux de leurs pays respectifs avant le 14 janvier 2017 ;
  • (ii) En raison du montant élevé du coût de l’Etude (plus de 200.000 U.C.), la Banque a recommandé un suivi strict des procédures de Sélection Basée sur la Qualité en vigueur à la Banque afin d’éviter des litiges et des plaintes éventuelles qui pourraient entrainer des retards considérables dans la mise en œuvre de l’Etude.

yh-%ef%bf%bd%da%99-%ef%bf%bd%dc%9csy-r-abj-lagos-28-29nov20162

Pour ce qui est de la présentation du projet de termes de référence des études de faisabilité, d’ingénierie et autres études préparatoires, il a été noté que les quelques ajustements apportés aux termes de référence de l’Etude seront distribués à tous les États membres au plus tard le 09 décembre 2016 en vue de recueillir leurs observations au plus tard le 07 janvier 2017. Par ailleurs, après discussion, les Etats membres ont décidé de subdiviser l’étude de faisabilité et d’ingénierie en trois (03) lots différents. Il a été également décidé qu’aucune firme ne peut postuler à plus d’un lot. La répartition des lots ainsi que la définition de l’itinéraire seront déterminées par les Etats membres et transmises à la Commission de la CEDEAO au plus tard le 7 décembre 2016 en vue de leur insertion dans les Termes de Référence.

yh-%ef%bf%bd%da%99-%ef%bf%bd%dc%9csy-r-abj-lagos-28-29nov20163

Concernant le chronogramme décrivant les activités essentielles d’exécution de l’Etude, il a été élaboré et adopté par la réunion. Au total, il ressort de l’examen du chronogramme qu’une période de 236 jours (soit 7.9 mois) serait requise pour l’attribution du contrat des trois lots pour l’exécution des études de faisabilité et d’ingénierie détaillées. La période de mise en œuvre des études est quant à elle estimée à 360 jours (12 mois) à partir de la date d’attribution des contrats.

Enfin, il a été recommandé que les résultats de la réunion technique soient présentés pour adoption à la prochaine session du Comité de pilotage, prévue les 30 et 31 mars 2017 à Lomé, Togo.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram