Twitter Facebook Youtube
Réponse à la Covid-19: La CEDEAO exprime sa solidarité au Nigéria à travers des dons de vivres pour les ménages les plus vulnérables.

Face aux effets de la pandémie du coronavirus qui viennent aggraver les défis du Nigéria déjà confronté aux conséquences cumulées du terrorisme, du changement climatique et de l’insécurité alimentaire, la Commission de la CEDEAO apportera, ce vendredi 21 août 2020 à Kano, son soutien au Gouvernement et aux ménages les plus vulnérables du Nigéria.

Cette solidarité régionale se manifestera par des dons alimentaires d’une quantité totale de 3999 tonnes de céréales composées de mil et de sorgho. Le premier don est constitué de 1196 tonnes de céréales et est financé par le Fonds des Urgences Humanitaires de la Commission de la CEDEAO pour les secours en cas de catastrophes et d’urgence aux Etats membres touchés par une urgence humanitaire. A ce premier don, s’ajoute un deuxième de 2803 tonnes, financé par les ressources du Projet d’appui au stockage de sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest que soutient financièrement l’Union européenne à hauteur de 56 millions d’euros.

Ces céréales seront prélevées sur les stocks de la Réserve régionale de sécurité alimentaire de la CEDEAO dont une partie est entreposée dans les magasins de la Federal Strategic Reserve Department (FSRD). Elles seront gratuitement distribuées aux ménages les plus touchés par les différentes crises.

Ces deux dons viennent en complément des appuis multiformes que la CEDEAO apporte au Burkina Faso depuis l’apparition de la Covid-19 dans le pays le 27 février 2020.

La cérémonie de remise officielle sera présidée par les Commissaires aux Affaires Sociales et Genre et Agriculture, Environnement et Ressources en Eau de la Commission de la CEDEAO, Dr Siga Fatima Jagne et M. Sékou Sangaré, respectivement.

Pour les Commissaires Siga Fatima Jagne et Sékou Sangaré, respectivement en Charge des Affaires sociales et Genre, et de l’Agriculture de l’Environnement et des Ressources en Eau de la Commission de la CEDEAO, la Covid-19 affecte tous les secteurs et perturbe les systèmes de production, de stockage, de commercialisation, de transformation et de distribution des produits agricoles et alimentaires surtout dans la partie nord-est du pays. De plus, l’analyse de vulnérabilité du Cadre Harmonisé estime à plus de 7 millions 87 mille personnes actuellement en situation alimentaire difficile dans le pays y compris les déplacés internes et les enfants touchés par la malnutrition. Raison pour laquelle, la Commission de la CEDEAO a décidé d’apporter le soutien de la région au Burkina Faso à travers son Fonds des Urgences Humanitaires et l’appui financier de l’Union européenne dans le cadre du Projet d’appui au stockage de sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest.

Ces vivres contribueront à aider les ménages les plus vulnérables à faire face aux multiples crises tout en préservant leurs moyens d’existence.

En rappel, la Politique humanitaire de la CEDEAO a pour but de prévenir, d’atténuer et de faire face à l’impact de désastres imputables à des catastrophes naturelles, que cet impact soit exacerbé par un conflit ou non. Elle vient en complément à la Politique de la CEDEAO pour la réduction des risques qui se focalise sur la réduction des risques de catastrophes par la conception d’interventions visant à réduire le risque en tant qu’obstacle au développement.

Créée le 28 février 2013, à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire, par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, la Réserve régionale de sécurité alimentaire vise notamment à compléter les efforts des Etats membres pour fournir une assistance alimentaire et nutritionnelle rapide et diversifiée.

Pour plus d’informations et des mises à jour sur le COVID-19 dans la région de l’Afrique de l’Ouest, visitez notre site Web: https://www.ecowas.int/covid-19/ ———————————–END——————————————

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram