Twitter Facebook Youtube
Rencontre d’experts en sécurité des Etats membres en vue de discuter d’un Plan d’action de lutte contre le terrorisme dans l’espace CEDEAO

Abuja, 5 décembre 2019

Des experts en sécurité des États membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) se sont réunis le 5 décembre 2019 à Abuja, au Nigeria, à l’effet de discuter de la finalisation du Plan d’action de lutte contre le terrorisme dans l’espace Cedeao.
Dans son allocution de bienvenue, le Commissaire aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité de la Commission de la Cedeao, le Général Francis Béhanzin, a souligné l’importance d’une réflexion collective sur la question, car elle fournit aux États membres les moyens nécessaires pour lutter contre le terrorisme et leur offre l’occasion de réaffirmer leur détermination à s’approprier l’architecture de la sécurité régionale.
Rappelant le contexte des défis sécuritaires de la région, le Commissaire Béhanzin a noté qu’en plus de devenir la principale menace sécuritaire pour tous les États membres de la Cedeao, « il existe un lien croissant entre criminalité organisée, conflits intercommunautaires et terrorisme ».

Commissioner Behanzin, (M) Col Amate Abdoulaziz (R), and Mr. Kimelabalou

Il a fait savoir que les problèmes sécuritaires liés au terrorisme touchent tous les États de la région et ont des conséquences dans l’ensemble de l’espace ouest africain, tant dans les pays enclavés que dans les pays côtiers.

Some of the security personnel at the meeting

Le Commissaire Béhanzin a en outre déclaré qu’en dépit des 18 stratégies élaborées par la communauté internationale pour relever les défis sécuritaires, de développement et de gouvernance dans la région du Sahel-Sahara, de nombreuses contraintes liées à la coordination, au financement et à la mise en œuvre persistent encore.
Il a rappelé aux délégués la nécessité de prendre en compte dans leur travail les huit domaines prioritaires identifiés à l’issue du récent sommet extraordinaire convoqué par les Chefs d’État et de Gouvernement de la Cedeao à Ouagadougou, au Burkina Faso sur la sécurité. Aux nombres de ces domaines prioritaires figurent la mutualisation des efforts et la coordination des initiatives de lutte contre le terrorisme.

Les autres domaines concernent le partage efficace de renseignements entre les services de sécurité des États membres, la formation et l’équipement des acteurs étatiques impliqués dans la lutte contre le terrorisme, le renforcement de la gestion et du contrôle de la sécurité aux frontières terrestres, aériennes, maritimes et fluviales, notamment le contrôle des armes à usage multiple et des produits sensibles.
Parmi les huit domaines prioritaires figurent également la lutte contre le financement du terrorisme, la promotion de la communication, le dialogue intercommunautaire et la prévention de l’extrémisme violent, ainsi que le plan d’action et de mobilisation des ressources destinés au financement de la lutte contre le terrorisme dans l’espace Cedeao.

A cross section of participants

Prenant à son tour la parole, le Directeur du Département du Maintien de la Paix et de la Sécurité régionale, Dr Cyriaque Agnekethom, a présenté aux experts en sécurité les différentes composantes et les éléments du Plan d’action.
La réunion de deux jours comprendra une présentation sur les activités des groupes de travail, une séance plénière et des discussions devant aboutir à l’examen et à l’adoption du rapport final.
Le Plan d’action prioritaire, doté d’un budget et assorti d’un calendrier de mise en œuvre, devrait être présenté à la session ordinaire du Sommet des chefs d’État, prévue le 21 décembre 2019.

….FIN…

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Direction de la Communication, Commission de la CEDEAO
Téléphone : +234 8102507938
Email : soulate@ecowas.int
Twitter : @ecowas_cedeao
Facebook : Ecowas_Cedeao
www.ecowas.i

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram