Twitter Facebook Youtube
Prévention de l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest : la CEDEAO organise la formation des imams et maîtres des écoles medersa du Burkina Faso.

Ouagadougou, le 06 Septembre 2021. Le Département de l’Education, Science et Culture de la CEDEAO, tient du 06 au 10 septembre à Ouagadougou au Burkina Faso, un atelier d’évaluation de la formation des formateurs d’imams et maitres d’écoles madrasas. L’ouverture de cet atelier a été faite par le Commissaire Mamadou JAO, représentant le Président de la Commission de la CEDEAO.


L’objectif de cet atelier est de faire le bilan organisationnel des formations dans les quatre pays bénéficiaires que sont le Niger, le Nigéria, le Burkina Faso et le Mali. Aussi, il s’agira pour les participants, de redéfinir les priorités d’enseignement du manuel de référence de la CEDEAO sur l’éducation à la culture de la paix, de traduire les contenus du guide dans la langue arabe, beaucoup utilisée par les imams et les maitres coraniques.

L’ouverture de cet atelier a été faite par le Commissaire en charge de l’Education, Science et Culture, Dr Mamadou JAO, représentant le Président de la Commission de la CEDEAO, en pré-sence du représentant résident de la CEDEAO au Burkina Faso, SEM. Tiena COULIBALY et du Directeur en charge de l’Education, Science et Culture, Pr Abdoulaye MAGA.

Pour le Commissaire Dr Mamadu JAO, cette évaluation vise à mettre en évidence les domaines qui nécessitent encore un soutien, les difficultés rencontrées, mais aussi mettre en avant les bonnes pratiques dans le cadre de l’éducation pour la paix et la prévention de l’extrémisme violent. A l’endroit des imams et maitres coraniques, il a souhaité que les enseignements et l’expérience reçus soient portés à la connaissance de l’ensemble des Etats membres de la CE-DEAO afin qu’ils « puissent contribuer davantage à apaiser les tensions que nous connaissons dans la région ».

Pour rappel, cet atelier fait le bilan des formations organisées par la CEDEAO de 2018 à 2020 au profit des imams et des enseignants des madrasas dans les quatre pays cités, en vue de renfor-cer leurs compétences et connaissances pédagogiques autour du thème : «Améliorer les con-tenus éducatifs des écoles coraniques (madrasas) ET des prêches pour prévenir l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram