Twitter Facebook Youtube
Point sur les mesures prises par la CEDEAO pour prévenir et contenir la propagation de la pandémie du coronavirus 2019 (COVID-19)

Point sur les mesures prises par la CEDEAO pour prévenir et contenir la propagation de la pandémie du coronavirus 2019 (COVID-19)

La Commission de la CEDEAO continue de suivre de près l’augmentation exponentielle du nombre de cas suspects de la pandémie du coronavirus 2019 (Covid-19) faisant des ravages dans le monde, y compris dans notre espace. L’OOAS a signalé qu’au 21 mars, il y avait 173 cas confirmés dans l’ensemble des États membres de la CEDEAO à l’exception de la Guinée-Bissau et du Mali. Les 13 États membres touchés et le nombre de cas confirmés sont respectivement le Burkina Faso (64 dont 1 décès), le Sénégal (47), le Ghana (16), la Côte d’Ivoire (14), le Nigéria (12), le Togo (9), le Libéria (3), le Bénin (2), la Guinée (2), le Niger (1), la Gambie (1), Togo (1) et Cabo Verde (1).

 

Permettez-moi de rassurer l’ensemble des membres du personnel et les autres acteurs qu’à la CEDEAO, nous suivons de près la situation et renouvelons notre engagement à assurer la sécurité de tous nos employés et de leurs familles sur le plan sanitaire.

 

Dans le cadre de notre stratégie de sensibilisation, l’OOAS a préparé un document de communication en matière de risques à l’intention du personnel des institutions et agences de la Communauté dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19. Ce document sera distribué à tout le personnel le lundi 23 mars 2020. Certains conseils sont d’ores et déjà contenus dans la présente déclaration, qui est une mise à jour de celle publiée le 16 mars 2020.

 

Les principales mises à jour sont les suivantes:

 

Missions

Toutes les missions sont suspendues jusqu’à nouvel ordre, à l’exception de celles bénéficiant d’une dérogation spéciale de la part des chefs d’institutions;

Les Chefs d’institution, les autres fonctionnaires statutaires, les Secrétaires généraux, le Greffier en Chef, les Représentants permanents et résidents, ainsi que les Directeurs doivent fortement encourager le personnel à travailler à domicile:

      • Quiconque souffrirait même d’une toux légère ou d’une faible fièvre (37,3 degrés Celsius ou plus) doit s’auto-isoler à domicile;
      • Tout membre du personnel qui aurait dû prendre des médicaments simples, comme le paracétamol, l’ibuprofène ou l’aspirine qui ont la réputation de masquer les symptômes de l’infection, doit également rester à la maison et travailler à domicile;
      • Lorsqu’un membre du personnel estime avoir pu entrer en contact avec un patient du Covid-19, il devrait s’auto-isoler et travailler à domicile, dans le respect des dispositions en la matière, telles qu’énoncées dans la première déclaration publiée le 16 mars 2020.
  • Tout agent présentant un risque plus élevé de Covid-19 devrait s’abstenir de tout voyage et observer la distance de sécurité à tout moment. Le personnel à plus haut risque comprend les personnes de plus de 60 ans, celles qui ont une immunité affaiblie ou celles ayant des problèmes de santé comme le diabète, les maladies cardiaques et pulmonaires;
  • Tout employé revenant d’une zone de forte charge de Covid-19 doit s’isoler pendant 14 jours et se surveiller l’apparition d’éventuels symptômes.

 

Réunions

Toutes les réunions internationales continuent d’être reportées jusqu’à nouvel ordre;

Les réunions locales ou internes impliquant plus de 25 participants au même moment sont annulées;

Le personnel doit S’ABSTENIR de participer à toute réunion s’il présente des symptômes ou s’il ne se sent pas bien ; cette disposition doit être mise en évidence dès l’envoi des invitations à tous les participants à la réunion;

La liste de présence doit OBLIGATOIREMENT comporter tous les contacts et être conservée pendant au moins un mois;

Les membres du personnel sont encouragés à utiliser les technologies de vidéoconférence ou des applications informatiques telles que Microsoft Teams pour organiser des réunions électroniques avec les collègues, les fonctionnaires des États membres, les partenaires et les autres parties prenantes. Ils peuvent contacter le service des Télécommunications et des Technologies de l’Information (TTI) de la Commission ou les agents des services informatiques de leurs institutions ou agence pour obtenir de l’aide.

 

Restrictions des visites dans les locaux de la CEDEAO

Toutes les visites privées à des locaux des institutions et agences de la CEDEAO, y compris aux bureaux de la Commission (au siège ou dans les annexes de Niger House ou River Plaza) sont INTERDITES pour les quatorze (14) jours à venir, sauf autorisation spéciale des chefs d’institution;

À l’exception du personnel de sécurité, la présence du personnel du Département de l’Administration générale devrait être limitée au strict minimum. Le Commissaire chargé de l’Administration générale, des Conférences et du Protocole publiera la liste du personnel indispensable.

 

Nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec l’OOAS, l’institution de la CEDEAO mandatée pour fournir des conseils et des orientations sur tous les problèmes de santé, en l’occurrence concernant la gestion du problème de santé actuel.

 

J’exhorte l’ensemble du personnel à continuer de respecter strictement les pratiques d’hygiène personnelle recommandées et à garder la sérénité. Un point d’information sera régulièrement fait sur l’évolution de la situation du COVID-19 dans notre région et les changements nécessaires dans la politique actuelle seront donnés, chaque fois que de besoin.

 Abuja, le 22 mars 2020

S.E.M. Jean-Claude Kassi BROU

Président de la Commission de la CEDEAO

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram