Twitter Facebook Youtube
Participation de la CEDEAO à la première session du Conseil d’orientation et de Suivi du Mécanisme National d’Alerte Précoce et de Réponse aux Risques Sécuritaires du Mali

Bamako, 17 septembre 2019.  Le Conseil d’Orientation et de Suivi du Mécanisme National d’Alerte Précoce et de Réponse aux Risques Sécuritaires du Mali a tenu le 17 septembre 2019 à Bamako, sa première session. Cette réunion présidée par Son Excellence Monsieur Boubou CISSE, Premier Ministre de la République du Mali, a connu la participation d’une délégation de la Commission de la CEDEAO conduite par la Vice-Présidente, Madame Finda KOROMA et composée du Commissaire en charge de l’Industrie et de la Promotion du Secteur Privé, M Mamadou Traoré, du Représentant Résident de la CEDEAO au Mali, Prof. Hamidou Boly et du Directeur de l’Alerte Précoce, M Lat Gueye.

L’objectif visé par les travaux de cette première session du Comité de Suivi et d’Orientation était de définir le cadre institutionnel de la structure, puis valider son programme d’activités et son budget de fonctionnement pour l’année 2020.

Dans son intervention, la Vice-Présidente a, au nom du Président de la Commission, Son Excellence Monsieur Jean-Claude Kassi BROU, souligné l’importance du Mécanisme d’Alerte Précoce pour la Commission de la CEDEAO et réaffirmé le soutien de l’organisation aux efforts des Chefs d’Etat de la Région pour endiguer les menaces liées à la sécurité humaine. Elle a souhaité qu’à terme, la CEDEAO puisse compter sur un réseau de centres nationaux suffisamment outillés pour prévenir et appréhender les menaces, voire les atténuer afin de mieux répondre aux défis posés par l’insécurité dans la Région.

Son Excellence Madame Finda KOROMA a également réaffirmé l’engagement de la Commission de la CEDEAO aux côtés des Etats membres pour le maintien de la paix et de la sécurité dans la région, à travers un robuste mécanisme d’alerte précoce.

A sa suite, le Premier Ministre, a salué l’instauration du Mécanisme d’Alerte Précoce et de Réponse au Mali et remercié la CEDEAO pour son appui constant. Il a souligné l’importance de cet outil sur le plan national et régional et sa contribution pour le renforcement des capacités des Etats en matière de prévention et de gestion des crises. Dr Boubou CISSE a par ailleurs, encouragé le CNAP à développer un cadre de collaboration avec d’autres structures étatiques, les collectivités territoriales et les organisations de la société civile dans la collecte, l’analyse et la dissémination des informations. Il a surtout exhorté le CNAP à mobiliser des ressources auprès de partenaires financiers et nouer des partenariats techniques.

Cette réunion a enregistré la participation de plusieurs Ministres du Gouvernement malien, membres du Comité statutaire du Mécanisme National d’Alerte Précoce, notamment les ministres en charge de la Défense, de la Santé, de l’Intégration Africaine, de l’Environnement, de la Réforme Institutionnelle, et de la Secrétaire Générale du Gouvernement.

Le Centre National d’Alerte Précoce du Mali est le premier des centres nationaux au plan régional. Il a été inauguré le 14 Octobre 2017 par S.E.M. Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali, en présence de S.E.M. Faure GNASSINGBE, Président du Togo, alors Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram