Twitter Facebook Youtube
Le Comité technique régional valide la Stratégie de Cyber-sécurité et de Cybercriminalité de la CEDEAO

Abidjan, le 31 janvier 2020. Le Comité technique régional (CTR) a validé la Stratégie de cybersécurité et de cybercriminalité de la CEDEAO le 31 Janvier 2020 à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Cette validation est intervenue après un atelier de deux jours au cours duquel le Comité, mis en place par la Commission de la CEDEAO, a examiné le document.

Prenant la parole au cours de l’atelier, le Représentant permanent de la CEDEAO en Côte d’Ivoire, l’Ambassadeur Babacar Carlos Mbaye, a déclaré que la disponibilité d’une stratégie régionale est un progrès significatif dans le cadre de la réalisation de l’objectif de la Commission de créer un marché commun numérique sécurisé en vue de la croissance et du développement socio-économique de la région.

Il a félicité les membres du CTR pour leur implication dans l’élaboration d’une stratégie régionale tout en soulignant l’importance d’une approche collective pour sécuriser le cyberespace de la CEDEAO en raison de la prolifération des cyberattaques, de leur sophistication croissante et des dommages sans précédent aux économies des États Membres de la CEDEAO.

La Représentante de la délégation de l’Union européenne (UE) en Côte d’Ivoire, Madame Anne-Catherine Claude, a noté que l’UE a, au fils des ans, soutenu de nombreuses initiatives aux niveaux national et régional pour lutter contre le crime organisé et les trafics en tous genres.

Selon elle, la liste des menaces liées à la cybercriminalité continue de s’allonger dans la mesure où de nombreux pays du continent ne sont pas en mesure de se protéger. Elle a donc souligné la nécessité de renforcer les capacités de la cybersécurité des États Membres afin de faire face aux menaces croissantes posées par la cybercriminalité.

Madame Claude a réitéré l’importance de l’engagement de l’ensemble des pays membres pour s’assurer qu’une fois validée, la stratégie régionale soit adaptée aux cadres nationaux des États respectifs afin que les acquis du développement économique soient préservés dans un environnement sûr pour les générations futures.

L’atelier d’Abidjan, qui s’est tenu dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Crime organisé : Réponse ouest-africaine à la cybersécurité et à la lutte contre la cybercriminalité » (OCWAR-C), est soutenu par l’UE et mis en œuvre par Expertise France.

La stratégie régionale validée sera présentée aux Ministres de la CEDEAO en charge des Télécommunications/TIC pour l’adoption.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram