Twitter Facebook Youtube
LA CEDEAO SALUE LE DEROULEMENT PACIFIQUE DES OPERATIONS DE VOTE DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2016 AU CABO VERDE

Le chef de la mission d’observation électorale de la CEDEAO pour l’élection présidentielle au Cabo Verde, l’ancien chef de l’Etat béninois, Dr Yayi Boni, s’est dit satisfait du déroulement du scrutin dès l’ouverture des postes de vote ce dimanche 2 octobre 2016.

Il a exprimé cette satisfaction après sa descente ce matin dans plusieurs bureaux de vote situés à Palmarejo et Terra branca, à Praia, et à Santa Cataria, une ville située à environ une heure de route de la capitale du Cabo Verde.

Yayi Boni était accompagné d’une forte équipe d’assistance technique de la Commission de la CEDEAO composée du président ainsi que de la commissaire chargée des Affaires politiques, de la Paix et de la Sécurité de ladite Commission, respectivement Marcel de Souza, et Mme Halima Ahmed.

yayi-boni-mme-halima-ahmed-alassane-tigri-et-marcel-de-souza

Le directeur des Affaires politiques, Dr Remi Ajibewa, celui du Centre de la CEDEAO pour les Énergies renouvelables et l’Efficacité énergétique, Mahama Kappiah, le chef de la division Assistance électorale, Francis Oké, et d’autres cadres de l’organisation régionale font également partie de cette équipe.

L’ancien chef de l’Etat béninois et la délégation qui l’accompagnait ont assisté au démarrage des opérations de vote à l’école secondaire Abilio Duarte de Palmarejo, en compagnie du chef de la mission d’observation électorale de l’Union africaine pour cette présidentielle, l’ancien président de la Transition de la Guinée-Bissau, Manuel Serifo Nhamadjo.

Partout ils sont passés, Yayi Boni et sa suite ont pu apprécier l’ouverture à l’heure des bureaux de vote (8 heures) tout comme le déroulement des opérations électorales dans le calme et la discipline.

Le premier responsable des observateurs de la CEDEAO et son équipe ont également noté la disponibilité du matériel électoral, la présence effective des agents des bureaux de vote, les représentants des candidats, ainsi que les agents électoraux de la Commission nationale des élections (CEN).

Ils ont toutefois déploré la faible affluence des électeurs à l’ouverture des bureaux de vote, espérant que ces derniers sortiront massivement avant la fin des opérations électorales pour accomplir leur devoir civique.

A l’issue de leur périple dans les bureaux de vote, Yayi Boni et l’équipe d’assistance de la Commission conduite par Marcel de Souza, se sont rendus dans la «salle de situation», encore appelée «situation room» de la mission d’observation électorale de la CEDEAO, installée dans un hôtel de la place dans le cadre de ce scrutin.

Dans cette salle, une équipe en relation permanente avec les observateurs déployés sur neuf (09) des dix (10) îles que compte le Cabo Verde, a pour mission essentielle de suivre l’état d’avancement de l’élection en temps réel ; autrement dit, il s’agit d’un dispositif pour suivre de manière détaillée le déroulement des opérations de vote sur le terrain.

Dans le souci de s’imprégner davantage des progrès du Cabo Verde en matière de gouvernance démocratique et d’organisation électorale, Yayi Boni et Marcel de Souza ont visité le Nucleo Operacional da Sociedade de Informacao, plus connu sous le sigle NOSI, organe chargé de la transmission électronique des résultats issus du dépouillement des bulletins dans les bureaux de vote.

La CEDEAO, faut-il le rappeler, a déployé une mission d’observation électorale composée de 50 observateurs, dont 10 à long terme et 40 à court terme, pour observer cette élection et suivre toutes les opérations préélectorales, électorales et postélectorales du scrutin et de se prononcer sur son déroulement.

Cette observation, a laissé entendre Yayi Boni, portera notamment sur la transparence, l’équité, la régularité et le bon déroulement de l’élection présidentielle.

Trois (03) candidats sont en lice pour cette présidentielle. Outre le président sortant, Jorge Carlos de Almeida Fonseca, Alcides Emanuel Lopes Graça et Joaquim Jaime Monteiro, tous deux candidats indépendants, sont également sur la ligne de départ pour ce scrutin présidentiel.

361.206 électeurs, dont 314.073 nationaux et 47.133 de la diaspora, se sont rendus aux urnes ce dimanche 2 octobre 2016 pour élire le prochain président du Cabo Verde pour les cinq prochaines années. Ils ont voté dans 1.266 bureaux de vote, dont 1 019 au plan national et 247 à l’étranger.

Les bureaux de vote ont ouvert à 8h et fermé à 18h.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram