Twitter Facebook Youtube
LA CEDEAO REÇOIT LE COMITÉ CONSULTATIF SUR LA MIGRATION DE LA MAIN D’ŒUVRE DE L’UNION AFRICAINE

Abuja, le 22 octobre 2019

 

La Commission de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a reçu le 21 octobre 2019 à Abuja au Nigeria, des représentants du Comité consultatif sur la migration de main-d’œuvre (CCMO) de l’Union africaine (UA) sous les auspices du Programme conjoint UA-OIT-IOM-CEA de gouvernance de la migration de main d’œuvre pour l’intégration et le développement en Afrique, mieux connu sous le nom de PCMM.
Cette visite de trois a pour objectif de présenter le Programme conjoint sur les migrations de la main-d’œuvre (PCMM) et le mandat du CCMO aux acteurs concernés, en vue d’une meilleure appropriation et d’une mise en œuvre réussie du PCMM et du mandat du CCMO.
La mission aura par ailleurs à partager des expériences sur les programmes et projets existants en matière de migration de main-d’œuvre dans l’espace Cedeao et plaidera en faveur de l’adoption de conventions et de cadres internationaux, continentaux et régionaux pertinents pour une meilleure gouvernance de la migration de main-d’œuvre dans l’espace Cedeao et dans ses États membres.
Dans son message de bienvenue à la délégation, la Commissaire chargée des Affaires sociales et du Genre de la Commission de la Cedeao, a déclaré que « la migration de main-d’œuvre ouest-africaine est une question régionale car la Cedeao enregistre le taux de mobilité le plus élevé sur le continent africain ». Elle a noté que la migration de main-d’œuvre est cruciale pour l’intégration régionale, d’où la nécessité de disposer de données factuelles sur la migration de main-d’œuvre, car elles serviront de base aux priorités de développement.
La Commissaire Jagne a par ailleurs rappelé les efforts menés par la Cedeao pour fournir un cadre permettant d’améliorer la gouvernance de la migration de main-d’œuvre et mis l’accent sur la Convention de la Cedeao sur la sécurité sociale qui permet la transférabilité des prestations de sécurité sociale entre États membres. Elle a ajouté que la Cedeao avait adopté une approche fondée sur les droits afin d’assurer la protection des droits des travailleurs migrants et de leur famille.
S’exprimant également au nom du Commissaire aux Affaires sociales de l’UA, le Dr Mohammed Kyari a noté qu’en tant qu’organisation tripartite, le CCMO joue un rôle crucial pour galvaniser le soutien nécessaire des acteurs concernés, notamment des décideurs, des législateurs, des médias, de la société civile et des autres partenaires au développement. « Il est une chose d’élaborer et d’adopter des politiques, mais les mettre en œuvre en est une autre », a-t-il déclaré.
Au nom de l’Organisation internationale du Travail, M. Dino Corell a félicité la CUA pour son leadership dans le cadre du PCMM et a déclaré que le projet était un outil permettant de changer le discours sur la migration en Afrique et l’orientation de la gouvernance de la migration sur le continent. Il a souligné les contributions de l’OIT au projet, qui portent sur le renforcement des capacités et l’appui technique aux organisations de travailleurs et d’employeurs, la promotion de l’adoption des conventions internationales pertinentes du travail et la recherche sur la transférabilité des compétences dans le secteur du cuir.
S’exprimant au nom du Chef de mission de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Nigéria, Mme Taibatou Sidibe a félicité l’UA et les communautés économiques régionales pour leur impressionnante collaboration dans la mise en œuvre du PCMM et de son projet prioritaire financé par l’Agence suédoise de développement international (SIDA). Elle a noté que les missions du CCMO, soutenues par le projet prioritaire du PCMM, contribueront à l’amélioration du rôle et du service consultatif du CCMO sur la gestion et la gouvernance des migrations de main-d’œuvre auprès des décideurs de l’UA et des CER.
Dans son allocution présentée au nom du CCMO, M. Stephen Obiro a déclaré que la visite leur permettra d’apprendre les bonnes pratiques de la Cedeao. Il a relevé l’importance du projet, étant donné qu’une migration bien gérée peut offrir un outil permettant de faire face aux changements dans la dynamique du travail en raison des changements démographiques dans le monde.
La Cedeao assure actuellement la présidence du CCMO et fait partie des trois principales communautés économiques régionales mettant en œuvre le projet prioritaire du PCMM dont le but est de répondre aux défis identifiés dans de nombreux pays, notamment les pénuries de main-d’œuvre et de compétences, l’amélioration de la gouvernance des migrations, le chômage et une explosion démographique de jeunes.
Le projet prioritaire du PCMM vise essentiellement à améliorer la gouvernance de la migration de main-d’œuvre afin de parvenir à une migration sûre, ordonnée et régulière en Afrique, comme le prévoient les cadres pertinents de l’UA et des CER, les conventions internationales du travail et autres processus.
Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Direction de la Communication, Commission de la Cedeao
Téléphone : +234 8102507938
Email : soulate@ecowas.int
Twitter : @ecowas_cedeao
Facebook : Ecowas_Cedeao
www.ecowas.int

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram