Twitter Facebook Youtube
Bientôt un mémorandum d’entente pour concrétiser la coopération entre la CEDEAO et la BID
 logoLa Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Banque islamique de développement (BID) devront matérialiser leurs relations d’amitié et de coopération par la signature prochaine d’un mémorandum d’entente.

Le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, et le président de la BID, Dr Banda Al-Hajjar, en ont discuté, courant octobre 2016, à Washington, aux Etats-Unis.

Ils ont convenu de mettre sur pied une équipe ayant pour mission de finaliser ce mémorandum, et d’assurer le suivi de sa mise en œuvre. La signature du document aura lieu dans la première quinzaine de novembre 2016 à Djeddah, en Arabie Saoudite.

Marcel de Souza et Banda Al-Hajjar ont également échangé sur le soutien de la BID à l’organisation prochaine de la Table ronde pour le financement du Programme communautaire de développement (PCD), à la réalisation d’études de faisabilité de projets communautaires, ainsi qu’à la mise en place d’un Centre régional de renforcement des capacités des institutions et des Etats membres de la CEDEAO à Lomé, au Togo.

Concernant cette Table ronde prévue en mars 2017 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, Marcel de Souza a indiqué que la réalisation des projets prioritaires qui y sont retenus vise un double objectif.

D’abord, elle impulsera le commerce intra régional dont le niveau actuel est de 12%. Ensuite, elle permettra d’accroître l’offre énergétique et de lutter contre l’insécurité alimentaire et les pandémies en Afrique de l’Ouest, a fait savoir M. de Souza.

La Banque islamique de développement a marqué son intérêt à accompagner la CEDEAO dans la mise en œuvre desdits projets ; lesquels, a souligné son président, Dr Banda Al-Hajjar, contribueront à la création d’emplois et à la lutte contre la pauvreté.

Marcel de Souza a félicité Banda Al-Hajjar pour sa nomination à la tête de la BID et remercié cette institution financière pour les appuis multiformes apportés aux Etats membres de la CEDEAO. A noter que douze (12) de ces Etats font partie de la BID.

Au cours de cet entretien, le président de la Commission de la CEDEAO était accompagné de son représentant permanent à New York, Koné Tanou, du Commissaire chargé des Politiques macroéconomiques et de la recherche économique, Mamadou Traoré, et du directeur de la Surveillance multilatérale, Lassané Kaboré.

Partager sur:

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram