Twitter Facebook Youtube
Le président de la Commission de la CEDEAO salue l’issue pacifique de la crise post-électorale en Gambie

Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Marcel de Souza, a exprimé sa satisfaction quant au dénouement pacifique de la crise post-électorale en Gambie.
Il a fait part de ce sentiment le mardi 24 janvier 2017 à Abuja, au Nigeria, au cours de la cérémonie de présentation de vœux aux partenaires au développement et aux membres du corps diplomatique accrédités près l’organisation régionale.

Le président de la Commission a félicité les Forces de l’ECOMIG (Mission de la Cedeao en Gambie) engagées dans les opérations de restauration de la démocratie, de la paix, et de sécurisation des points névralgiques de Banjul, la capitale gambienne, pour leur dextérité et leur professionnalisme.

« Ces opérations se sont déroulées sans effusion de sang, sans faire la moindre victime, sans une quelconque intervention étrangère. C’est la preuve que l’Afrique peut elle-même relever ses propres défis et trouver des solutions à ses propres problèmes », a-t-il indiqué.

Le président de la Commission a saisi cette opportunité pour louer les efforts fournis par les chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao et des pays amis, ainsi que les diverses missions présidentielles de médiation qui ont contribué au dénouement heureux de cette crise.

A cet effet, il a rendu un hommage appuyé à Mme Ellen Johnson-Sirleaf, présidente du Libéria et présidente de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Cedeao, et particulièrement à Muhammadu Buhari, président du Nigeria et médiateur de la Cedeao, ainsi qu’à l’ancien président ghanéen et Co-médiateur de l’organisation régionale, John Dramani Mahama.

Le président de la Commission a salué les efforts remarquables fournis par les présidents guinéen, le Professeur Alpha Condé, et mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, pour mener à bien l’ultime médiation qui a abouti au départ de l’ancien chef de l’Etat gambien, Yahya Jammeh, vers la Guinée Equatoriale.

Le président de la Commission a également rendu hommage aux Forces armées nigérianes, sénégalaises et ghanéennes pour la mise à disposition des troupes et de la logistique dans un délai très court, et a remercié le président sénégalais, Macky Sall, pour l’accueil chaleureux réservé aux troupes de l’ECOMIG, de même que les commodités dont elles ont bénéficié pour l’accomplissement de leur mission.

Parlant des demandes d’amnistie et de garantie formulées par l’ancien président gambien pour lui-même, son entourage et ses partisans, le président de la Commission a indiqué qu’elles seront examinées par les instances de la Cedeao, de l’Union africaine et des Nations unies.

S’agissant du nouveau président gambien, Adama Barrow, le président de la Commission l’appelle à privilégier l’unité nationale et la réconciliation de tous les gambiens, le redressement de l’économie, la consolidation de la paix retrouvée et de la démocratie, tout en évitant les règlements de compte et la chasse aux sorcières.

Outre la situation politique en Gambie, le président de la Commission a fait le bilan des actions et activités qu’il a menées depuis sa prise de fonction, le 8 avril 2016 ; mettant notamment l’accent sur ses efforts de redressement des ressources financières de l’organisation régionale.

Il a également évoqué ses initiatives destinées à améliorer et à faciliter la libre circulation des personnes, des biens et des services dans l’espace communautaire, telles que la réalisation et la diffusion du documentaire intitulé « Taxi Cedeao », qui dénonce les tracasseries et le rançonnement des citoyens ouest-africains au niveau des frontières de certains Etats membres.

Les questions sécuritaires au niveau régional, notamment les attaques récurrentes du groupe terroriste Boko Haram et des islamistes radicaux au Nigeria, au Niger, au Mali, au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire ont aussi été abordées par le président de la Commission de la Cedeao.

Il a annoncé la tenue, en mars 2017, au Mali, d’une conférence internationale sur la lutte contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest, avec pour but de réfléchir sur la stratégie régionale à même d’imposer la paix au Nord Mali. Les résultats de cette conférence devraient permettre d’anticiper les répercussions en Afrique de l’Ouest, de la guerre en Libye, au Soudan, en Syrie et en Irak.

Le président de la Commission a loué l’excellente coopération entre la Cedeao et ses partenaires au développement d’une part, et les membres du corps diplomatique accrédités près l’organisation régionale d’autre part, et a formulé le vœu que ceux-ci soutiennent l’Afrique de l’Ouest dans ses efforts de lutte contre la pauvreté, l’intolérance religieuse et le terrorisme.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram
Upcoming events

N’Krumah de l’Union Africaine pour la femme scientifique session 2017
21/08/2017 - 30/09/2017 [Commission de la CEDEAO]