Twitter Facebook Youtube
Le département en charge de l’Industrie et de la Promotion du Secteur privé de la Commission de la CEDEAO, à travers le PSQAO, mobilise les parties prenantes pour faire le point sur la Politique qualité dans les 15 pays de la CEDEAO et la Mauritanie
 logo

Cotonou le 18 octobre 2016-  Le Programme Système Qualité de l’Afrique de l’Ouest (PSQAO) exécuté par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) sur financement de l’Union européenne, organise à Cotonou, le 18 et 19 Octobre 2016, la 2e Réunion de son Comité de pilotage élargi.

L’objectif principal est d’informer les participants sur l’état de mise en œuvre du Programme.

Cette réunion sera suivie d’un Atelier Technique Interne (ATI), qui portera principalement sur les modifications et mises à jour relatives aux règles de gestion du PSQAO. Les participants seront l’équipe du PSQAO à Vienne, la Cellule Technique de Coordination Régionale (CTCR) à Abuja, et les Coordinateurs Techniques Nationaux (CTN).

La réunion du CP élargie sera précédée d’un atelier sur la métrologie, qui aura lieu les 17-18 Octobre. Un autre aide-mémoire lié à cet atelier a été préparé et sera diffusé aux participants dès sa validation.

En marge de la réunion du CRP élargie, les représentants de la CEDEAO et de l’UEMOA visiteront le 17 Octobre 2016, un laboratoire accrédité appuyé par le PSQAO. En outre, dans le cadre de la préparation du Prix Qualité de la CEDEAO, une entreprise, lauréate du Prix UEMOA sera visitée pour mesurer l’impact d’un Prix Qualité dans la région.

Pour rappel, le PSQAO, financé à hauteur de 12 millions d’euros par l’Union européenne (UE ), prend en charge la mise en œuvre de la politique régionale de qualité de la CEDEAO (ECOQUAL), visant à établir un cadre pour le développement et l’exploitation appropriée, et une mise en place d’une infrastructure de qualité efficace pour faciliter le commerce intra – régional et international, protéger les consommateurs et l’environnement ainsi que promouvoir un développement économique durable.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram