Twitter Facebook Youtube
DES RECOMMANDATIONS POUR L’OPERATIONNALISATION ET LA PERENNISATION DE LA RADIO DE LA CEDEAO

Les participants à la 2ème réunion des experts des ministères en charge de l’Information de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) sur la radio régionale tenue cette semaine à Lomé, au Togo, ont formulé plusieurs recommandations dont la mise en œuvre efficiente devrait garantir l’opérationnalisation effective et la pérennisation de cette radio.
Ces recommandations adressées au Liberia, qui abrite la radio régionale, aux autres Etats membres et à la CEDEAO, devraient être soumises ultérieurement aux ministres en charge de l’Information de l’espace communautaire pour examen et approbation.

Elles portent notamment sur la structure de gestion et les tranches horaires d’émission de cette radio ; la coproduction d’émissions et de programmes radiophoniques à caractère régional entre la radio de la Cedeao et les radiodiffusions nationales des Etats membres ; ainsi que le financement de ladite radio avant et après son extension aux autres Etats membres de la Communauté.

Les autres conclusions de la rencontre sont relatives à la recherche de financements pour l’extension de la couverture de la radio régionale aux 14 autres Etats membres ; à la modernisation et à la numérisation des studios de la radio communautaire ; à la sélection des sites dans les Etats membres où seront co-localisés les émetteurs Modulation de Fréquences (FM) et les Stations Very Small Aperture Terminal (VSAT) de cette radio.

L’octroi à titre gracieux par les Etats membres des fréquences FM à la radio de la Cedeao ; la connexion de cette dernière au réseau libérien d’électricité pour réduire sa dépendance à l’utilisation exclusive des groupes électrogènes et la consommation de carburant ; tout comme la co-localisation sans frais par ces Etats des équipements de réception VSAT et d’émissions FM sans oublier leur maintenance figurent aussi parmi ces recommandations.

Déjà à l’ouverture des travaux, le commissaire chargé des Télécommunications et des Technologies de l’Information de la commission de la Cedeao, Dr Zouli Bonkoungou, représentant le président de ladite commission, Jean-Claude Kassi Brou, a indiqué que l’organisation régionale ne ménagera aucun effort pour soutenir la mise en œuvre des recommandations qui seront issues de la rencontre.

Il a assuré les participants de la volonté de la Cedeao à tout mettre en œuvre pour apporter à la radio régionale un soutien financier, dans la limite de ses moyens.

« La Commission de la Cedeao continuera à exhorter ses partenaires financiers à soutenir le présent projet qui cadre parfaitement avec notre objectif commun de promotion de la paix et du développement inclusif, d’autant plus que la radio communautaire sera utilisée pour promouvoir les activités desdits partenaires dans la sous-région », a déclaré Dr Zouli Bonkoungou.

Il a rappelé aux participants l’importance que revêt aux yeux des dirigeants de la Cedeao l’existence d’un moyen à travers lequel la vulgarisation des idéaux communautaires pourrait atteindre l’ensemble des peuples de la région.

S’exprimant à la clôture des travaux, Dr Zouli Bonkoungou a exprimé sa gratitude aux participants pour leurs contributions précieuses et les résultats obtenus au cours de la réunion.
Cette 2ème réunion des experts des ministères en charge de l’Information de la Cedeao fait suite à la 1ère tenue les 4 et 5 septembre 2018 à Monrovia, au Liberia.

Organisée par la Commission de la Cedeao, elle a essentiellement pour objectif d’examiner la proposition de l’organisation ouest africaine sur les coûts de fonctionnement et d’investissement de la radio régionale, suite aux recommandations de la 1ère rencontre.
Elle a également pour ambition de situer les responsabilités des Etats membres et de la Cedeao à même de garantir l’opérationnalisation effective et la pérennisation de cette radio.
Les recommandations de Monrovia ont trait, entre autres, à l’extension de la radio régionale et la diffusion de ses émissions ainsi que de ses programmes en anglais, en français et en portugais à l’ensemble des Etats membres de la Cedeao d’ici à 2022 ; au financement ; à la structure de gestion ; aux équipements et aux infrastructures techniques de cette radio.

Compte tenu du caractère spécifique de la radio communautaire, il urge pour les Etats membres et la Commission de la Cedeao de revisiter ces recommandations ; d’où la tenue de la présente réunion. A noter que 14 des 15 Etats membres de la Cedeao y ont pris part. Seul le Ghana n’a pas fait le déplacement.
Pour rappel, c’est le 23 mars 2018, à Monrovia, que l’ex-Mission des Nations unies au Liberia (ex-MINUL) a transféré sa radio à la Cedeao, au cours d’une cérémonie présidée par le chef de l’Etat libérien, George Manneh Weah.

L’accord de siège de cette radio a été signé le 1er mai 2018, dans la capitale libérienne, par le président de la commission de la Cedeao, Jean-Claude Kassi Brou, et le ministre libérien des Affaires étrangères, Gbehzohngar Milton Findley.
Cet accord confère désormais à cette radio une dimension régionale et non plus nationale, comme ce fut le cas avec la radio de l’ex-MINUL qui couvrait 75% du territoire libérien, de même que les régions frontalières du Liberia avec la Sierra-Leone, la Guinée (Conakry) et la Côte d’Ivoire.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram