Twitter Facebook Youtube
Vers l’harmonisation du système éducatif dans l’espace CEDEAO

Abuja, le 22 septembre 2017. Dans le souci de parvenir à l’harmonisation du système éducatif dans l’ensemble de l’Afrique, les experts en charge de l’éducation des États membres de la CEDEAO se sont réunis afin d’évaluer et d’adopter des stratégies visant le renforcement du capital humain et la promotion d’une économie basée sur la connaissance.

Ces stratégies, qui devront être adoptées par les Ministres en charge de l’Education des Etats membres de la CEDEAO, seront élaborées au cours de la réunion d’experts prévue à Abuja, au Nigeria, les 20 et 21 septembre 2017.

A l’ouverture de la rencontre, Professeur Hamidou Boly, Commissaire chargé de l’Education, de la Science et de la Culture, a mis en exergue l’importance de l’harmonisation des systèmes éducatifs des États membres de la CEDEAO afin d’assurer le développement de divers secteurs dans la sous-région.

Le Commissaire a identifié le capital humain et la promotion d’une économie basée sur la connaissance comme éléments essentiels permettant de faire face aux difficultés de développement de la région engendrées par l’absence de compétences requises dans divers secteurs. Afin d’y pallier « nous devons passer d’une économie basée sur les ressources minérales et physiques à une économie basée sur le capital humain.»

Lors de son intervention, Dr Alieu Senghore, représentant du Parlement de la CEDEAO, a indiqué que, la CEDEAO, en tant que communauté économique régionale regroupant quinze (15) États membres, se doit d’harmoniser son système éducatif.

En outre, il a déclaré que le Parlement de la CEDEAO joue un rôle important, notamment en veillant à ce que les politiques et stratégies proposées par les experts soient intégrées aux législations des États membres.

Madame Yankoy Simone, représentante de la Commission de l’Union Africaine (CUA) et du Centre international pour l’éducation des filles et des femmes en Afrique (CIEFFA) a renouvelé l’engagement de la CUA à coopérer avec la CEDEAO en vue de la réalisation de l’Agenda 2063, qui comprend l’amélioration et l’harmonisation du système éducatif en Afrique.

Les experts examineront les rapports relatifs à l’état d’avancement de la mise en œuvre de la Convention sur l’équivalence des certificats et diplômes dans l’espace CEDEAO, du Schéma de mobilité académique Nnamdi Azikiwe de la CEDEAO, du Projet de Centres d’excellence africains (CEA) de la Banque mondiale, et de la Stratégie pour la mise en place d’un dispositif d’Enseignement technique et Formation professionnelle (ETFP) de la CEDEAO.

Etaient également présents à la réunion, les représentants du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD), du Réseau africain de campagne pour l’éducation pour tous (ANCEFA), de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et de l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA).

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram