Twitter Facebook Youtube
Qui remplacera la présidente du Libéria Ellen Johnson Sirleaf a la tête de l’organisation régionale ?
Mme Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Liberia et de la Cedeao

Monrovia, le 3 juin 2017. La succession de Mme Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Liberia, et présidente en exercice sortante de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), sera au menu du 51ème sommet ordinaire de l’organisation régionale qui se tiendra, le 4 juin 2017, à Monrovia, au Liberia.

C’était le 4 juin 2016, à Dakar, au Sénégal, lors de la 49ème session ordinaire de cette Conférence, que la dirigeante libérienne avait pris les rênes de la Cedeao des mains du président sénégalais, Macky Sall, pour un mandat d’un an.

Un an jour pour jour après son choix pour présider aux destinées de l’instance suprême de la Cedeao, Mme Ellen Johnson Sirleaf devra à son tour passer le témoin à l’un de ses pairs.

Outre la désignation d’un nouveau président à la tête de leur Conférence, les leaders ouest-africains devront examiner de nombreux dossiers, notamment les demandes d’adhésion du Maroc et de statut d’observateur de la Tunisie à la Cedeao, et l’accord d’association de la Mauritanie avec l’espace communautaire.

Ils devront aussi passer en revue toute une série de rapports, notamment le rapport spécial et celui intérimaire 2017 du président de la Commission de la Cedeao, Marcel de Souza.

Ils étudieront également les rapports de la 78ème session ordinaire du Conseil des ministres, et de la 38ème réunion du Conseil de médiation et de sécurité, de même que le compte rendu du Comité ministériel ad hoc sur la réforme institutionnelle et la fin du mandat des fonctionnaires statutaires de la Cedeao.

Marcel de Souza et Mme Ellen Johnson Sirleaf au premier plan

Le sommet de Monrovia sera marqué par la signature du Traité de l’autoroute Dakar-Abidjan, et la pose de la première pierre du projet régional d’énergie électrique. Ce projet concerne la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Liberia et la Sierra Léone.

Deux Déclarations seront faites au cours de cette rencontre. D’abord, la Déclaration Post-Ebola ; ensuite, celle de l’ensemble des partis politiques libériens en lice pour les prochaines élections générales dans le pays.

La signature des actes et décisions de la Communauté, la remise de l’emblème au président entrant de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement, la lecture de la motion de remerciements par le président gambien, Adama Barrow, seront d’autres temps forts de la rencontre de Monrovia.

Cette rencontre sera sanctionnée par la lecture du communiqué final, le choix de la date et du lieu du 52ème sommet, le discours du président entrant de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement, ainsi que la conférence de presse de celui-ci et du chef de l’organe exécutif de la Cedeao, Marcel de Souza.

Auparavant, l’assistance suivra la cérémonie d’ouverture du 51ème sommet. Celle-ci sera notamment marquée par l’allocution de bienvenue de la présidente du Liberia, et présidente en exercice de la Cedeao, Mme Ellen Johnson Sirleaf, suivie de celle du président de la Commission de l’organisation régionale, Marcel de Souza.

Les leaders ouest-africains suivront également le discours du représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour Afrique de l’Ouest et le Sahel, Dr Mohamed Ibn Chambas, et celui du président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat.

La haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Mme Federica Mogherini, et le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, s’adresseront également aux participants.

Quant au discours d’ouverture, il sera prononcé par l’hôte du sommet, Mme Ellen Johnson Sirleaf, première femme africaine chef d’Etat, lauréate du prix Nobel de la paix, et présidente en exercice sortante de la Cedeao.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram