Twitter Facebook Youtube
Les acteurs s’engagent a apporter un soutien au Cadre de Prévention des Conflits de la CEDEAO
officials cutting the ribbon for the launch

Abuja, le 28 janvier 2019. Le Plan d’Action (PA) du Cadre de Prévention des Conflits de la Cedeao (CPCC) a été lancé le 28 janvier 2019 au siège de la Commission de la Cedeao, à Abuja, au Nigeria.

Les quinze (15) composantes du Cadre, dotées de mécanismes de consolidation de la paix, fournissent, entre autres, des instruments visant à renforcer les capacités régionales et nationales de prévention de conflits violents ou leur récurrence dans la région.

Dans son discours d’ouverture, le Commissaire chargé des Affaires politiques, de Paix et de Sécurité de la Commission de la Cedeao, le Général Francis Béhanzin, a noté que le CPCC avait été créé pour réaliser le rêve d’une région ouest-africaine stable et sûre, dotée d’institutions démocratiques fortes, d’une sécurité aux frontières fiable et d’un environnement propice à la croissance économique et à la productivité.

Tout en lançant un appel en faveur du soutien et de l’appropriation collective du Cadre, le Commissaire Béhanzin a affirmé que l’idéal d’une région pacifique, progressiste et prospère avait été la principale motivation du Conseil de médiation et de sécurité de la Cedeao lorsqu’il a adopté le CPCC en 2008.

Selon lui, outre la Commission de la Cedeao et les Etats membres, la prévention des conflits relève de la responsabilité des citoyens de la Communauté, des militants de la société civile, des universitaires, des fonctionnaires et de la communauté internationale, notamment, des ministères des Affaires étrangères et des missions diplomatiques.

R-L Mrs Bullinger, Amb Kamp, Gen Behanzin, amb Karlsen and amb Babatunde Nurudeen

 

Tel qu’adopté, le CPCC vise à rendre opérationnel le Protocole de 1999 relatif au Mécanisme de prévention, de gestion, de règlement des conflits, de maintien de la paix et de la sécurité. Le Général Béhanzin a souligné à cet égard que le Cadre doit « servir de référence aux Etats membres de la Cedeao pour renforcer la sécurité humaine dans la région».

Dans sa présentation des objectifs généraux du CPCC, le Directeur des Affaires politiques de la Commission de la Cedeao, le Dr. Rémi Ajibewa, a fait remarquer que ce Cadre est une plateforme visant à canaliser la coopération des partenaires afin de contribuer à bâtir une région ouest-africaine stable, pacifique et plus prospère tout en permettant à la Cedeao de consolider ses acquis dans le cadre du maintien de la paix.

La Chargée d’affaires de l’Ambassade de Suisse au Nigeria, Mme Anne-Beatrice Bullinger, a indiqué que le nouveau Plan d’action exhaustif du CPCC représente un pas très important vers «une mise en œuvre cohérente, coordonnée, complémentaire et efficace du Cadre par la Cedeao, ses Etats membres et la société civile ».

L’ambassadeur du Danemark au Nigeria, M. Jesper Kamp, a rappelé que le gouvernement danois continue de soutenir les processus de mise en œuvre du CPCC en accord avec les progrès réalisés par la CEDEAO en tant qu’ «organisation indispensable pour la paix, la sécurité et la gouvernance en Afrique de l’Ouest ».

L’ambassadeur Kamp a indiqué que les activités prévues au titre du Plan d’action «offrent une plateforme pour les jeunes et les femmes». « Ce n’est qu’en favorisant la participation de ces groupes que nous pourrons garantir la pérennité des solutions» a-t-il ajouté.

Le chef de la délégation de l’Union européenne au Nigeria, l’ambassadeur Ketil karlsen, a présenté le CPCC comme un instrument de prévention des conflits remarquable.

Une présentation du Plan d’action faite par M. Constant Gnacadja, Chargé de programme principal – Prévention des conflits, a révélé que le Cadre, en tant que stratégie globale et opérationnelle, de prévention des conflits et de maintien de la paix, est porteur d’espoir puisqu’il favorise le règlement en temps opportun des conflits dans la région.

Le Plan d’action doit guider les activités des quinze (15) composantes du CPCC qui se déclinent comme suit : Alerte Précoce; Diplomatie préventive; Démocratie et Gouvernance Politique; Droits de l’Homme et Etat de Droit; Médias; Gouvernance des Ressources naturelles; Initiatives transfrontalières et Gouvernance sécuritaire; Désarmement pratique; Femmes, Paix et Sécurité; Promotion de la Jeunesse; Force de Maintien de la Paix de la Cedeao; Assistance Humanitaire; Education à la Paix (Culture de la paix), ainsi que son mécanisme habilitant.

 

Le CPCC est soutenu, entre autres, par l’Agence danoise de développement international (DANIDA) et l’Union européenne (UE).

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram
Upcoming events

Informations et clarifications sur le dossier d’appel d’offres
10 Avr 2019 - 31 Mai 2019 [Commission de la CEDEAO]

Vacances de Postes à l'Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS)
01 Avr 2019 - 30 Avr 2019 [WAHO/OOAS]