Twitter Facebook Youtube
La vision 2020 de la CEDEAO et l’essor de la Guinée au menu des discussions entre les médias et madame Liliane Alapini
Conakry, le 12 octobre 2017. La représentante résidente du président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) en Guinée, Mme Liliane Alapini, a réitéré l’engagement et la détermination de l’organisation régionale à accompagner ce pays dans la bonne marche pour un développement socio-économique durable.

Elle a émis ce souhait, le jeudi 12 octobre 2017, à Conakry, lors d’un point de presse avec des médias locaux, régionaux et internationaux portant sur des sujets relatifs à la Vision 2020 de la Cedeao et le développement de la Guinée.

Mme Alapini a rappelé le rôle joué en matière électorale ces dernières années par la Cedeao en Afrique de l’Ouest en général, et en Guinée en particulier ; ce qui, a-t-elle dit, a permis la tenue de l’élection présidentielle de 2010, par laquelle la Guinée s’est dotée, pour la première fois de son histoire, d’un président démocratiquement élu.

Elle s’est également appesantie sur l’organisation de l’élection présidentielle de 2015, de même que celle des élections législatives de 2013 et de celles en cours ; qu’elle souhaite d’ailleurs voir se dérouler dans la paix et la transparence.

Outre la Guinée, Mme Liliane Alapini a également partagé avec les journalistes la Vision 2020 de la Cedeao.

Pour elle, cette Vision entend « créer une région sans frontière, paisible, prospère et cohérente, bâtie sur la bonne gouvernance, et où les populations ont la capacité d’accéder et d’exploiter ses ressources par la création d’opportunités et de développement durable et de préservation de l’environnement ».

Elle a plaidé pour une disponibilité des medias en Guinée et leur franche collaboration pour un meilleur partenariat entre eux et la représentation de la Cedeao dans ce pays ; lequel doit contribuer à l’atteinte des objectifs de la Vision 2020 de l’organisation régionale.

Au nom du président de la Commission de la Cedeao, Marcel de Souza, Mme Alapini a exhorté les medias guinéens à être impartiaux et transparents dans leurs reportages, car l’information mal diffusée pourrait engendrer l’instabilité de la région, a-t-elle indiqué.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram