Twitter Facebook Youtube
La CEDEAO se tourne vers le PNUD pour obtenir de l’aide en faveur de la Sierra Leone
R-L Kallon and de Souza

Abuja, le 25 août 2017. La Commission de la CEDEAO se tourne vers les agences de l’Organisation des Nations Unies (ONU) chargées de l’acheminement de l’aide humanitaire, dans le cadre de son engagement à porter secours aux victimes des inondations et glissements de terrain survenus en Sierra Leone.

Cette démarche vient s’ajouter à la collaboration déjà offerte par la CEDEAO aux agences mondiales sœurs telles que le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) et l’Organisation des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) afin de s’assurer que la crise humanitaire dans les pays de l’Afrique de l’Ouest soit maîtrisée.

Lors de son entretien, le 25 août 2017, avec M. Edward Kallon, Coordonnateur résident des affaires humanitaires des Nations Unies au Nigeria, le Président de la Commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, a déclaré que la Commission de la CEDEAO s’appuie sur la bonne volonté déjà suscitée par son intervention en Sierra Leone pour accroître le niveau d’aide reçue jusqu’ici.

Il a porté à la connaissance du responsable de l’ONU les activités et réunions de la Commission qui ont abouti aux divers dons des institutions de la CEDEAO (totalisant 400 000 $) aux victimes, avec la possibilité d’accroitre leur participation.

Le Président a révélé que la Fondation Tony Elumelu a déjà fait don de 500 000 $ aux victimes au nom du secteur privé Nigérian, tandis que d’autres mécènes dont le richissime homme d’affaires africain, le Nigérian Aliko Dangote, se sont également engagés à apporter une assistance financière.

Le Président de Souza a également indiqué que suite à sa visite dans la région dévastée, une équipe de la CEDEAO est restée sur place pour répondre aux exigences de la situation en Sierra Leone. Cette équipe mène actuellement les opérations de secours en collaboration avec la direction des affaires humanitaires et l’équipe d’intervention d’urgence de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS).

Il a en outre noté que certains pays membres ont fait des dons qui s’inscrivent dans le cadre de l’initiative de la CEDEAO, au titre du Fonds de la CEDEAO pour la paix, tout en soulignant que toutes les dispositions sont en train d’être prises pour contenir la vague de choléra qui accompagne habituellement les coulées de boues.

« J’ai lancé un appel aux organisations humanitaires en vue d’obtenir leur soutien car notre objectif est de récolter un million de dollars de dons » le Président a-t-il ajouté.

Il a toutefois exprimé le souhait que ces dons destinés à la population puissent effectivement parvenir aux véritables victimes de la catastrophe. Cette inquiétude découle des rapports déplorables ayant fait suite aux interventions lors de la crise d’Ebola.

Qualifiant la crise humanitaire en Sierra Leone de tragique, M. Kallon, qui est également le représentant résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a noté que la déforestation des montagnes était en partie responsable de la catastrophe dans la mesure où la crise d’Ebola avait poussé les populations à s’y réfugier, « compromettant ainsi l’équilibre écologique des montages ».

  1. Kallon a présenté un aperçu des actions que l’ONU mène actuellement afin d’endiguer le problème qui ravage la Sierra Leone.

Ces mesures incluent le déploiement et l’engagement du Bureau de Coordination de l’Aide humanitaire des Nations Unies par la publication de flashs d’informations en plus de l’envoi sur le terrain de sept (7) équipes de gestion des catastrophes des Nations Unies, tandis que les besoins de secours vitaux augmentent progressivement.

Le responsable du PNUD a indiqué que des leçons utiles ont été tirées de l’expérience de la lutte contre la maladie à virus Ebola.

Dans l’ensemble, 5 000 citoyens sont touchés par la crise humanitaire en Sierra Leone. Au moins 2 000 personnes sont sans abri tandis que 493 victimes ont été enterrées depuis le début des sinistres. Plusieurs centaines de personnes sont toujours portées disparues.

Le Comité international de la Croix-Rouge a déjà lancé un appel dans le but de récolter 4,6 millions de francs suisses.

La Commission de la CEDEAO est la principale organisation internationale à l’avant-garde des secours aux victimes des inondations et glissements de terrain survenus le 14 août 2017 en Sierra Leone.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram