Twitter Facebook Youtube
La CEDEAO préconise la mise en place d’une stratégie de protection des lanceurs d’alerte
Cotonou, le 23 février 2017

La Cedeao mène un travail de sensibilisation auprès des différents acteurs de la région et de ses partenaires, en faveur de la mise en place d’une stratégie de protection des lanceurs d’alerte.

 

C’est dans ce cadre que s’est tenue, les 22 et 23 février 2017 à Cotonou, au Bénin, une réunion de plaidoyer et de sensibilisation.

Animée par la Commission de la Cedeao, cette réunion a permis de sensibiliser des représentants d’organisations de la société civile (OSC), des professionnels des médias et des agents des organismes nationaux de lutte contre la corruption du Bénin, sur la stratégie élaborée parla Cedeao pour la protection des lanceurs d’alerte et sur la nécessité de plaider vigoureusement en faveur de la promulgation d’une législation spécifiquement dédiée à la protection des lanceurs d’alerte au Bénin.

Par ailleurs, l’accent a été mis sur le renforcement de la prise de conscience collective de la nécessité de promouvoir, au sein de la région, les valeurs d’intégrité et de transparence dans la gestion des affaires publiques.

Les participants ont convenu qu’il était important d’encourager le recours à l’alerte dans le cadre de la poursuite des objectifs visant à promouvoir la transparence dans la gestion des affaires publiques et à faire respecter le principe de la reddition de comptes au Bénin.

 

Ils ont en outre souligné la nécessité de la promulgation et de l’application effective d’une législation nationale spécifique permettant de garantir la protection des lanceurs d’alerte dans le pays, puis ont lancé un appel à l’Assemblée nationale afin que soit diligentée la procédure de promulgation d’une législation nationale de protection des lanceurs d’alerte.

 

D’autres organismes concernés, notamment le bureau du Procureur général et les services de sécurité, ont été invités à mettre en place des mesures de protection spéciales visant à promouvoir l’alerte.

 

À cette fin, les participants ont exhorté le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) Bénin, de concert avec Social Watch, à faciliter l’organisation de programmes conjoints de formation se rapportant aux relations entre les forces de sécurité, les OSC et les médias concernant la promotion d’une culture de l’alerte et la protection des lanceurs d’alerte au Bénin.

 

La réunion a permis la mise en place de la section béninoise de la Plate-forme des organisations de la société civile de la Cedeao (ECSOPTAG), dont l’objectif est de promouvoir la gouvernance transparente et responsable.

 

A l’issue de leurs travaux, les participants ont félicité la Commission de la Cedeao pour son engagement en faveur de la promotion de la bonne gouvernance et de l’alerte comme stratégie viable de lutte contre la corruption au Bénin.

 

Etaient présents à la réunion, le Secrétaire général du ministère de la Justice du Bénin, M. André Sagbo, des responsables d’OSC, des représentants des réseaux de lutte contre la corruption et d’organismes des Nations Unies, le Directeur des Affaires politiques de la Commission de la CEDEAO, M. Remi Ajibewa, et d’autres acteurs de premier plan dans la promotion de l’intégrité en matière de gouvernance au Bénin.

 

 

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram