Directeur Exécutif Du Centre Régional De Santé Animale (CRSA) – D1

INTITULÉ DU POSTE Directeur Exécutif Du Centre Régional De Santé Animale (CRSA) – D1
INSTITUTION COMMISSION DE LA CEDEAO
GRADE D1
SALAIRE ANNUEL UC 70,836.52 USD 111,765.86
STATUT PERMANENT
AGENCE  
LIEU DE TRAVAIL BAMAKO / MALI
DÉPARTEMENT AGRICULTURE, ENVIRONNEMENT ET RESSOURCES NATURELLES
DIRECTION CENTRE RÉGIONAL DE SANTÉ ANIMALE (CRSA) À BAMAKO
DIVISION  
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE COMMISSAIRE EN CHARGE DE L’AGRICULTURE, ENVIRONNEMENT ET RESSOURCES NATURELLES
SUBORDONNÉS ·         Trois (3) Chefs de Division : Administration et Finances ; Règlementation des Services Vétérinaires ; Santé animale et Surveillance épidémiologique

·         Bureau du Directeur exécutif: Communication et Relations publiques; Affaires juridiques; Suivi et Evaluation; Gestionnaire de Bureau

Le dossier complet doit être envoyé à l’adresse suivante : b1ExeDirRAHCCRSAD@ecowas.int

 

APERÇU DES TÂCHES

Sous la direction et la supervision du Commissaire chargé de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources naturelles, le titulaire du poste sera chargé d’assurer un leadership stratégique en matière de prévention et de contrôle des maladies animales transfrontières (MAT) affectant les animaux terrestres et aquatiques, ainsi que les zoonoses émergentes et ré-émergentes. Cela passe par l’exercice d’une gouvernance vétérinaire régionale efficace et durable, ainsi que l’appui aux services de santé publique de sorte à renforcer la sécurité alimentaire dans l’espace de la CEDEAO et contribuer ainsi à la vision globale en ce qui concerne la réduction de la pauvreté, l’amélioration des moyens de subsistance, la création de richesses et la sécurité alimentaire et nutritionnelle, comme prévu dans la politique agricole de l’institution (ECOWAP). 

RÔLE ET RESPONSABILITÉS

§  Assurer un leadership stratégique au CRSA dans le domaine de la prévention et du contrôle des maladies animales transfrontières et des zoonoses émergentes et réémergentes, en contribuant à la sécurité alimentaire régionale par l’appui aux services de santé publique;§  Promouvoir la réalisation de résultats de haute qualité grâce à une gestion efficace d’équipes multidisciplinaires et de partenariats divers;§  Initier et superviser la mise en œuvre de projets/programmes de santé animale et de sécurité alimentaire et suivre l’évolution de leur mise en œuvre et la réalisation de leurs objectifs;§  Assurer la mise en œuvre effective des activités de planification, de suivi et d’évaluation des résultats des projets / programmes, conformément aux objectifs et plans de travail;§  Superviser le personnel et la mise en œuvre des plans de travail, assurer l’impartialité dans l’évaluation des performances;§  Planifier et gérer les finances et l’administration d’ensemble, notamment en ce qui concerne la préparation des activités annuelles;§  Élaborer les plans d’activité du Centre, établir les budgets et gérer les dépenses conformément aux budgets approuvés et soumettre les rapports d’avancement des activités;§  Identifier les opportunités de partenariat stratégique favorisant la mise en place et le renforcement de projets collaboratifs;§  Travailler en étroite collaboration avec les Chefs d’unité dans leur domaine de compétence pour leur fournir une orientation stratégique concernant la mise en œuvre de leurs activités;§  Mener les activités de mobilisation de ressources telles que l’identification des donateurs et la gestion des relations, ainsi que l’élaboration de propositions de projets;§  S’acquitter de toute autre tâche qui pourrait lui être assignée par le Commissaire chargée de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources naturelles.

 

QUALIFICATIONS ACADEMIQUES ET EXPÉRIENCE

§  Etre titulaire d’une Maîtrise (ou équivalent) en médecine vétérinaire, en épidémiologie vétérinaire, en santé publique vétérinaire, en économie de santé animale ou dans tout autre domaine connexe, délivrée par une université reconnue.

§  Justifier de douze (12) années d’expérience dans le domaine des négociations multilatérales et de l’appui-conseil aux gouvernements en matière de mobilisation de ressources financières au profit des programmes, y compris cinq (5) années à des niveaux de responsabilité;

§  Disposer de connaissances et d’expérience dans la formulation de projets pour la prévention et l’éradication des maladies animales transfrontières et des zoonoses au niveau régional ;

§  Avoir des bonnes connaissances des politiques vétérinaire et règlements régissant le développement du secteur de l’élevage ;

§  Avoir une expérience dans l’établissement de partenariats stratégiques, la collaboration et l’harmonisation de points de vue avec de multiples intervenants internes et externes sur des questions complexes dans une organisation internationale ou non gouvernementale multidisciplinaire ;

§  Avoir une expérience dans la planification, la formulation et la mise en œuvre des projets, ainsi que le respect des exigences en matière de financement des principaux partenaires financiers des relations multilatérales et bilatérales.

 

AGE LIMITE

·         Etre âgé de moins de 50 ans. Cette disposition ne s’applique pas aux candidats internes.

 

PRINCIPALES COMPÉTENCES SUR LA CEDEAO

§  Avoir une expérience dans l’établissement de partenariats stratégiques, la collaboration et l’harmonisation de points de vue avec de multiples intervenants internes et externes sur des questions complexes dans une organisation internationale gouvernementale ou non gouvernementale multidisciplinaire ;

§  Avoir une bonne connaissance du mandat, du plan/des priorités stratégiques de la CEDEAO ainsi que de la situation et des tendances économiques, politiques et sociales dans les États membres, en ce qui concerne le poste de travail ;

§  Faire preuve de cohérence dans les actions et veiller au respect des valeurs, des méthodes, de la confidentialité, de l’éthique, des mesures, des principes, des attentes et des résultats, ce qui passe par un profond engagement à faire ce qu’il faut pour la bonne cause, quelles que soient les circonstances;

§  Savoir établir et entretenir des relations de travail efficaces avec les chefs d’institutions, les représentants élus et les fonctionnaires statutaires afin de faciliter le respect des normes, renforcer l’engagement des acteurs, résoudre les conflits et obtenir le soutien des collaborateurs pour réaliser le changement ;

§  Veiller au respect scrupuleux de la hiérarchie;

§  Être en mesure de promouvoir une culture dans laquelle les acteurs se tiennent personnellement responsables des résultats;

§  Avoir de réelles qualités de leadership, de gestion et de supervision technique de toutes les activités du projet et des produits livrables du programme, conformément aux pratiques et normes juridiques et administratives de la CEDEAO;

§  Être apte à effectuer des évaluations périodiques des performances du personnel, conformément au système de gestion des performances de la CEDEAO et à encadrer les travailleurs afin de garantir des niveaux élevés de motivation, d’engagement, de capacités et de travail au sein de l’équipe;

§  Être apte à superviser la gestion des projets, les contrôles internes et la gestion des ressources financières, savoir résoudre les problèmes avec confiance et clairvoyance tout en prenant des décisions objectives.

§  Faire preuve d’initiative et d’ingéniosité pour répondre simultanément à divers besoins provenant des parties prenantes, savoir mener à bien de multiples tâches et atteindre des résultats positifs ;

§  Savoir créer des synergies avec les groupes de clients et d’autres acteurs pour atteindre les objectifs en matière d’établissement et de suivi des normes de service, en tenant compte des indicateurs de performance ;

§  Pouvoir motiver et engager les autres collaborateurs dans la promotion ou l’adoption de meilleures pratiques de services à la clientèle ;

§  Etre en mesure d’identifier et améliorer les services et les interactions avec la clientèle par le biais de réseaux appropriés et recourir à des moyens novateurs, tout en veillant au respect des principes de responsabilité et de transparence.

§  Avoir une connaissance du cadre réglementaire des droits de l’homme et de la lutte contre la discrimination et être apte à élaborer des stratégies visant à promouvoir un environnement de travail inclusif et une organisation saine, respectueuse de la diversité culturelle et de l’égalité des sexes, exempte de harcèlement et de discrimination;

§  Avoir une compréhension des divers points de vue culturels, en particulier de l’Afrique de l’Ouest, savoir surtout prendre en compte les différences de groupes, les questions de genre et être apte à contribuer, défendre et / ou élaborer des politiques tenant compte du genre et de la diversité culturelle;

§  Etre en mesure de créer les conditions nécessaires à un environnement interactif divers et inclusif, pouvoir favoriser un brassage efficace d’un large éventail d’idées et d’expériences pour résoudre des problèmes, élaborer des projets / programmes et améliorer les résultats;

§  Faire montre de responsabilité pour intégrer les perspectives de genre et assurer la participation égale des femmes et des hommes dans tous les domaines d’activité ;

§  Pouvoir faire preuve d’objectivité dans la gestion des conflits sans distinction de culture, de position ou de sexe, et encourager les autres membres du personnel à surmonter les préjugés et les stéréotypes liés à la culture ou au sexe.

§  Avoir une bonne compréhension de la structure organisationnelle, de la dynamique et des principales attentes de la CEDEAO, de la culture et de la dynamique du lieu de travail ;

§  Faire preuve d’aptitude à appliquer les connaissances du cadre juridique, des priorités stratégiques et des normes opérationnelles de la CEDEAO pour élaborer / moderniser les politiques et les programmes et / ou les mettre en œuvre de manière durable et efficace ;

§  Avoir un sens aigu des affaires professionnelles, sociales et politiques, une bonne connaissance du mandat, du plan/des priorités stratégiques de la CEDEAO ainsi que de la situation et des tendances économiques, politiques et sociales dans les États membres ;

§  Faire preuve de tact et de compétence sur les questions relatives à l’élaboration de politiques et de stratégies importantes pour la réalisation du mandat de la CEDEAO et l’amélioration des résultats des États membres.

§  Aptitude à analyser les rapports ainsi que les dynamiques socioéconomiques et institutionnelles pour y déceler les zones d’obstacles ou celles présentant des défis potentiels et trouver des solutions innovantes ou alternatives pour les surmonter en vue d’atteindre les priorités stratégiques et opérationnelles ;

§  Capacité d’anticiper et d’interpréter les effets des changements dans l’environnement de travail (sur le plan social, économique et politique), ainsi que leurs effets et de formuler des recommandations ;

§  Aptitude à identifier et à gérer les forces et les faiblesses, à stimuler la créativité, à réduire la résistance au changement et à améliorer la réalisation des objectifs stratégiques ;

§  Capacité à prendre des décisions prudentes en matière de gestion des ressources humaines, financières et matérielles.

§  Avoir la capacité d’écouter attentivement, d’interpréter correctement les points de vue des autres pour éclairer les assertions, les décisions ou les recommandations;

§  Disposer des aptitudes à établir plusieurs relations de collaboration externes pour soutenir la réalisation des objectifs stratégiques et opérationnels; savoir identifier les problèmes clés et susciter l’adhésion des principaux acteurs à l’aide de plans bien conçus en matière de communication et de gestion des parties prenantes ;

§  Etre en mesure de communiquer avec clarté et conviction, de faire des présentations convaincantes qui valorisent de nouvelles idées, de nouvelles contributions et perspectives et favorisent une meilleure compréhension des problèmes et des défis de l’organisation ;

§  Jouir de talents d’écoute active pour encourager une communication plus étroite entre les membres de l’équipe, faire preuve de prudence, faire en sorte que les agents se sentent valorisés et appréciés pour donner le meilleur d’eux-mêmes au sein des institutions et agences ;

§  Disposer d’excellentes compétences en matière de négociation et de gestion des conflits, particulièrement en ce qui concerne l’établissement et le développement de relations de collaboration exemplaires;

§  Avoir une parfaite maîtrise des technologies de l’information et de la communication (TIC) ;

§  Avoir une bonne maîtrise de l’expression orale et écrite dans l’une des langues officielles de la CEDEAO (anglais, français et portugais). La connaissance d’une autre de ces langues constituerait un atout.

§  Avoir des compétences avérées en matière de planification se traduisant par la définition d’attentes claires et l’exercice d’un suivi efficace et conséquent de la gestion des performances, de sorte à garantir le respect des objectifs et des normes ;

§  Avoir la capacité de fixer des objectifs et des résultats clairs et de gérer le changement en faisant preuve de résilience, de sang-froid dans un environnement incertain et ambigu ;

§  Savoir promouvoir le développement de talents organisationnels et individuels tout au long de la mise en œuvre de plans stratégiques, opérationnels, de programmes, de projets ;

§  Etre apte à mettre en œuvre des plans, à mobiliser les acteurs, à identifier les principaux facteurs de succès, à atténuer les risques, à suivre les indicateurs et à rendre compte, à prendre des mesures correctives et à renforcer les capacités dans un souci de viabilité à long terme ;

§  Etre capable d’instituer des pratiques rigoureuses de suivi et évaluation et de tirer des leçons des échecs et des erreurs pour assurer une amélioration continue.

 

 

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram