Twitter Facebook Youtube

Directeur du Budget et de la Trésorerie – D1

INTITULÉ DU POSTE Directeur du Budget et de la Trésorerie
INSTITUTION Commission de la CEDEAO
GRADE D1
SALAIRE MENSUEL UC 81,435.54 / USD 128,488.99
STATUT PERMANENT
AGENCE
LIEU DE TRAVAIL ABUJA/NIGERIA
DÉPARTEMENT Finances
DIRECTION Budget & Trésorerie
DIVISION Budget & Trésorerie
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE Commissaire, Finances
SUBORDONNÉS
  • Comptable principal – Budget et Trésorerie
  • Comptable principal – Décaissements
  • Comptable principal – Prélèvement communautaire
Les candidatures doivent être transmises à l’adresse: DirBudgTresD1@ecowas.int

APERÇU DES TÂCHES :

Placé sous la supervision du Commissaire aux Finances, le/la titulaire du poste coordonne et supervise la réalisation des projections trimestrielles des flux de trésorerie, l’analyse des avances et des rapports connexes en temps voulu, ainsi que le rapprochement sur une base mensuelle des comptes bancaires.

 

RÔLE ET RESPONSABILITÉS :

·      Superviser la réalisation, en temps opportun, des projections trimestrielles des flux de trésorerie, l’analyse des avances et les rapports connexes, ainsi que le rapprochement sur une base mensuelle des comptes bancaires.

·      Gérer et assurer l’exécution de toutes les activités relatives aux décaissements tels que la paie, le paiement des fournisseurs internes et externes, la gestion et le paiement des contrats, le suivi et la gestion des relations avec les institutions bancaires ;

·      Établir, mettre en œuvre et surveiller les contrôles financiers, y compris les approbations et les autorisations ainsi qu’un examen de tous les processus et systèmes financiers, en collaboration avec les commissaires et les chefs de département ;

·      Superviser la préparation de la circulaire budgétaire annuelle pour la Communauté de la CEDEAO, du budget annuel de la Commission et du budget consolidé de la Communauté ;

·      Superviser la préparation des états de contrôle budgétaire pour soumission aux responsables de l’institution ;

·      Assurer toutes les fonctions de gestion de trésorerie, y compris la concentration des liquidités, les virements télégraphiques et le financement des comptes ; veiller à la disponibilité de liquidités suffisantes pour répondre aux besoins en fonds de roulement et investir les liquidités excédentaires à court terme ;

·      Assurer le leadership dans la gestion des fonds du prélèvement communautaire et veiller à l’exécution de toutes les activités liées à la bonne gestion des recettes perçues auprès des États membres ;

·      Superviser la gestion de la trésorerie, les relations avec les institutions bancaires et financières, négocier les frais bancaires et les frais de service, mettre en œuvre de nouvelles technologies, de nouveaux produits et services bancaires pour améliorer le cycle de trésorerie et simplifier les activités de la Commission ;

·      Assurer la supervision du personnel de la Direction, y compris la répartition du travail, la formation et le règlement des problèmes ; évaluer le rendement et formuler des recommandations sur les mesures à prendre par le personnel ;

·      Siéger au sein de comités chargés de recommander ou d’approuver, de coordonner et de mettre en œuvre des changements ou d’apporter des améliorations aux contrôles financiers, aux politiques, aux procédures ainsi qu’aux systèmes financiers, administratifs et de gestion des ressources humaines ;

·      Etre le principal responsable des processus opérationnels se rapportant à ses domaines de responsabilité (décaissement, budget, trésorerie et prélèvement communautaire).

·      Veiller à ce que toutes les divisions utilisent pleinement le système ECOLink et superviser la préparation des rapports clés du système afin de mettre en évidence les avantages qui en découlent ;

·      Veiller au respect des contrôles internes, des politiques et procédures.

 

QUALIFICATIONS ACADÉMIQUES ET EXPERIENCE

·        Être titulaire d’une maîtrise en comptabilité, en administration des affaires ou en finances, ou de tout autre diplôme équivalent dans des disciplines connexes, délivré par une université reconnue ;

·        Justifier de 12 années d’expérience professionnelle en gestion des finances et des opérations budgétaires au sein d’organisations internationales ou multinationales, et en formulation de stratégies/approches de gestion financière complexe ou comptable, dont 6 années d’expérience professionnelle à un poste international et 5 à un poste de supervision ;

·        Avoir une connaissance approfondie des normes comptables internationales du service public (IPSAS) en matière de budgétisation, de gestion fiscale et un sens aigu des affaires ; avoir une connaissance approfondie des rapports d’entreprise, de la comptabilité de gestion durable, de la gestion financière, des questions relatives à la vérification et la fiscalité ;

·        La possession de connaissances et de compétences professionnelles avérées (théoriques et pratiques) à travers un perfectionnement professionnel continu auprès d’organismes professionnels membres et de certifications internationales, notamment l’ACCA, le CIMA, etc. serait un avantage supplémentaire ;

·        Avoir une parfaite connaissance des pratiques et principes financiers et budgétaires, de l’élaboration du budget et de l’administration financière des ressources et l’aptitude à élaborer des politiques budgétaires, à formuler de nouvelles stratégies/politiques/programmes et des approches techniques des questions et procédures budgétaires.

 

  • AGE LIMITE

Etre âgé de   moins de 50 ans. Cette disposition ne s’applique pas aux candidats internes.

 

PRINCIPALES COMPÉTENCES AU SUJET DE LA CEDEAO

•      Avoir un expérience de leadership dans le cadre de l’établissement de partenariats stratégiques, la collaboration et la recherche de consensus avec de multiples intervenants internes ou externes sur des questions complexes, au sein d’une organisation multidisciplinaire gouvernementale ou internationale ;

•      Avoir une bonne connaissance du mandat, du plan/des priorités stratégiques de la CEDEAO ainsi que de la situation et des tendances économiques, politiques et sociales des États membres, du point de vue de son domaine de compétence ;

•      Faire preuve de cohérence dans les actions, ainsi que de respect des valeurs, des méthodes, des principes de confidentialité, d’éthique, pouvoir démontrer un profond engagement à faire ce qui est juste pour la bonne cause, en toutes circonstances ;

•      Avoir la capacité de nouer et entretenir de bonnes relations de travail avec les chefs d’institution, les représentants élus et les fonctionnaires statutaires en vue de faciliter le respect des textes, susciter l’engagement, résoudre les conflits et obtenir le soutien nécessaire au changement ;

•      Veiller au respect scrupuleux de la hiérarchie ;

•      Avoir une forte capacité de persuasion, lui permettant d’amener les agents à se sentir personnellement responsables des résultats ;

•      Pouvoir faire preuve de solides qualités de leader, dans le cadre de la gestion et la supervision technique de toutes les activités liées aux projets et aux résultats des programmes, conformément aux pratiques et normes juridiques et administratives en usage à la CEDEAO ;

•      Etre en mesure de conduire des évaluations périodiques de la performance du personnel conformément au système de gestion de la performance de la CEDEAO, encadrer, motiver et susciter l’engagement des agents, développer leurs capacités à travailler en équipe ;

•      Avoir la capacité de superviser la gestion de projets, les contrôles internes, la gestion des ressources financières et d’aborder les problèmes avec assurance et compétence, tout en prenant des décisions impartiales et non partisanes.

•      Faire preuve d’esprit d’initiative et de l’ingéniosité nécessaires à la satisfaction de tous les besoins des différents acteurs, à la conduite des multiples tâches assignées et à l’obtention de résultats positifs ;

•      Créer une synergie avec les groupes de clients et autres acteurs pour atteindre les objectifs en matière de définition et de surveillance des normes et des indicateurs de service ;

•      Amener les autres à promouvoir ou à adopter les bonnes pratiques en matière de services au client ;

•      Identifier et améliorer les services et les échanges avec les clients grâce à des réseaux appropriés et créer de nouvelles méthodes pour leur répondre de manière responsable et transparente.

•      Avoir une bonne connaissance de l’environnement réglementaire de la lutte contre la discrimination/les violations des droits de l’homme et la capacité de promouvoir des stratégies visant à favoriser un milieu de travail inclusif et une organisation saine, respectueuse de la diversité culturelle et de l’équilibre des genres et exempte de harcèlement et de discrimination ;

•      Bien comprendre les divers points de vue culturels, notamment ceux de ressortissants d’Afrique de l’Ouest, être sensible aux différences entre les groupes, aux questions liées au genre et contribuer, défendre et/ou développer des politiques sensibles au genre et aux différentes cultures ;

•      Avoir la capacité de favoriser un milieu de travail interactif diversifié et inclusif pouvant réunir différentes idées et expériences pour résoudre des problèmes, élaborer des projets et des programmes et améliorer les résultats ;

•      Pouvoir intégrer une perspective sensible au genre et assurer la participation équitable des femmes et des hommes dans tous les domaines de travail ;

•      Faire preuve d’objectivité dans la gestion des conflits malgré les différences culturelles, les positions et les différences entre les sexes, et encourager le personnel à surmonter les préjugés et les différences culturels et de genre.

•      Avoir une parfaite maîtrise de la structure organisationnelle, de la culture et de la dynamique du lieu de travail de la CEDEAO ;

•      Avoir la capacité de mettre en application la connaissance du cadre juridique, des priorités stratégiques et des normes opérationnelles de la CEDEAO pour élaborer/actualiser les politiques et les programmes et/ou mettre en œuvre les politiques et programmes d’une manière durable et efficace ;

•      Avoir une parfaite maitrise des questions commerciales, sociales et politiques, et démontrer un fort engagement en faveur de la vision et du mandat de la CEDEAO ;

•      Avoir la capacité de juger et de prendre des décisions sur les questions relatives à l’élaboration de politiques et de stratégies indispensables à la réalisation du mandat de la CEDEAO et à l’amélioration des résultats pour le compte des États membres.

•   Capacité de rédiger et d’analyser des rapports et de déceler les obstacles ou défis potentiels ; être en mesure d’élaborer des solutions ou de proposer de nouvelles alternatives pour surmonter les obstacles et réaliser les priorités stratégiques/opérationnelles ;

•      Capacité de prévoir et d’interpréter les effets et les impacts des changements environnementaux (sociaux, économiques et politiques) et de formuler des recommandations ;

•      Capacité d’identifier/évaluer les forces et les faiblesses, de stimuler la créativité, de réduire la résistance au changement et d’améliorer la réalisation des objectifs stratégiques ;

•      Capacité de prendre des décisions prudentes en matière de gestion des ressources humaines, financières et matérielles ;

•   Avoir une bonne capacité d’écoute et de compréhension des points de vue des tiers, afin d’éclairer les déclarations, les décisions ou les recommandations ;

·      Pouvoir établir des relations et des réseaux externes de collaboration pour appuyer la réalisation des objectifs stratégiques et opérationnels ; être capable de cerner les principaux enjeux et prendre en compte les préoccupations des principaux acteurs grâce à des plans bien conçus de communication et de gestion ;

·      Avoir la capacité de communiquer avec clarté et conviction, de faire des présentations convaincantes susceptibles de favoriser l’émergence de nouvelles connaissances, idées et perspectives et une meilleure compréhension des enjeux et des défis ;

·      Posséder une réelle capacité d’écoute en vue d’encourager une meilleure communication entre les membres de l’équipe, de manifester de l’attention à leur égard et de leur donner le sentiment d’être valorisés ; susciter l’engagement des employés dans toutes les institutions et agences ;

·      Posséder d’excellentes aptitudes en matière de négociation et de gestion des conflits ; avoir la capacité de nouer et d’entretenir des relations cordiales axées sur la collaboration ;

·      Avoir une parfaite maîtrise des technologies de l’information et de la communication (TIC) ;

·      Avoir une bonne maîtrise de l’expression orale et écrite dans l’une des langues officielles de la CEDEAO (anglais, français et portugais). La connaissance d’une autre de ces langues constituerait un atout supplémentaire.

•   Compétences avérées en matière de planification, capacité de définir des attentes claires, de mener une surveillance cohérente et efficace des pratiques de gestion du rendement et de veiller à la réalisation des objectifs et au respect des normes ;

·      Capacité d’établir des objectifs, d’atteindre les résultats escomptés et de gérer le changement ; faire preuve de résilience, de sang-froid et d’un esprit positif dans un environnement incertain et hostile ;

·      Capacité à favoriser le développement des talents organisationnels et individuels durant la mise en œuvre des plans stratégiques, opérationnels, des programmes, des projets et individuels ;

·      Capacité de mettre en œuvre les plans, de mobiliser les collaborateurs, d’identifier les principaux facteurs de succès, d’atténuer les risques, de surveiller les indicateurs et le retour d’informations, de prendre des mesures correctives, etc ;

·      Capacité d’instaurer des pratiques rigoureuses de suivi et évaluation et de tirer des leçons des échecs et des erreurs pour assurer une amélioration continue.

 

 

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram