Chargé(e) Principal(e) de la surveillance et de l’alerte précoce -P5

PROFIL DE POSTE  

Réf.: ECW/HR/08051935

 

 

INTITULE DU POSTE: Chargé(e) Principal(e) de la surveillance et de l’alerte précoce -P5
INSTITUTION Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS)
GRADE P5
SALAIRE ANNUEL UC 66,123.98   USD 104,330.42
STATUT Permanent
AGENCE Centre Régional de Surveillance et de Contrôle des Maladies (CRSCM)
LIEU DE TRAVAIL Abuja / Nigeria
DEPARTMENT Direction Générale
DIRECTION Centre Régional de Surveillance et de Contrôle des Maladies (CRSCM)
DIVISION Surveillance et Alerte Précoce
SUPERIEUR HIERARCHIQUE DIRECT Directeur Exécutif
COLLABORATEURS

 

Spécialiste en événements de santé et Chargé de communication
Les dossiers de candidatures doivent être transmis à l’adresse : b1pposurvEWRCDC@ecowas.int

 RESUME DU POSTE

Sous la supervision du Directeur Exécutif du CRSCM, le titulaire assure la détection précoce des menaces à la santé publique et évalue, conçoit et appuie la mise en œuvre de stratégies d’intervention appropriées pour permettre à la communauté et aux Etats membres d’atténuer les effets de ces menaces.

 

ROLE ET RESPONSABILITES

·         Assurer la préparation et la mise en œuvre de la politique régionale de veille sanitaire et d’alerte précoce;

·         Suivre la mise en œuvre de la politique régionale de veille sanitaire et d’alerte précoce;

·         Suivre la mise en œuvre des actions ciblées de prévention et de contrôle des maladies en Afrique de l’Ouest ;

·         Coordonner les données et les informations relatives à la santé publique sur la capacité d’intervention des pays en cas d’urgence sanitaire ;

·         Fournir à la direction une analyse situationnelle de l’état de santé des pays membres pour lui permettre de prendre des décisions et des mesures appropriées en temps opportun ;

·         Fournir un appui technique pour la préparation et la riposte en cas de risques sanitaires majeurs, en particulier dans le domaine des maladies infectieuses et des événements transfrontaliers qui constituent des menaces graves pour la santé publique ;

·         Coordonner les activités du réseau des Institutions Nationales de Coordination (INC) ou des Instituts Nationaux de Santé Publique (INSP) ou des CDC nationaux dans les Etats Membres de la CEDEAO ;

FORMATION ET EXPERIENCE PROFESSIONNELLE REQUISES

•      Etre titulaire d’un Master (ou d’une qualification équivalente) en santé publique, en épidémiologie ou dans tout autre domaine connexe pertinent obtenu auprès d’une université reconnue ;

•      Justifier de 10 années d’expérience professionnelle dont 5 ans à un poste de supervision ;

•      Avoir des connaissances dans la gestion et la mise en œuvre de programmes complexes de santé publique comportant la gestion des épidémies, la veille sanitaire et les urgences sanitaires ;

•      Avoir une bonne connaissance des principes et pratiques de gestion des épidémies et des urgences sanitaires ;

•      Avoir une expérience dans le domaine du déploiement au niveau national et international d’équipes d’investigation multidisciplinaires ;

•      Avoir une expérience dans la mise en œuvre de stratégies de surveillance et de lutte contre les maladies ;

•      Avoir une expérience en matière de surveillance des maladies émergentes et ré-émergentes ;

•      Avoir une expérience dans l’organisation des systèmes de santé, des politiques et de la formation des professionnels de santé.

 

AGE LIMITE

Etre âgé de moins de 50 ans. Cette disposition ne s’applique pas aux candidats internes.

 

COMPÉTENCES CLÉS RECHERCHÉES PAR LA CEDEAO

•      Etre capable d’assurer la direction des programmes et des projets placés sous sa responsabilité en fournissant l’expertise managériale et opérationnelle nécessaire à l’exécution du mandat de l’organisation ;

•      Etre capable de diriger par l’exemple et d’organiser le travail d’équipe pour encourager la collaboration en vue de l’atteinte des résultats visés, de se faire le champion du changement et de susciter l’engagement des employés ; Être capable de diriger par l’exemple et d’organiser le travail en équipe pour encourager la collaboration en vue de l’atteinte des résultats visés ; de se faire le champion du changement et de susciter l’engagement des employés ; développer et déployer des mécanismes de contrôle interne lors de la phase pilote des programmes afin de pouvoir gérer avec efficacité les obstacles éventuels qui pourraient survenir lors de la mise en œuvre;

•         Etre capable d’observer le respect de la chaîne de commandement de manière appropriée ;

•      Posséder d’excellentes compétences en matière d’autogestion, respecter les valeurs d’éthique et faire preuve d’intégrité, de confidentialité et de respect des règles de contrôle interne, et de transparence ;

•      Maîtriser la gestion des programmes à un niveau souvent acquis à travers une certification en gestion des programmes.

•      Être capable de rechercher les points de référence et les tendances en cours afin de formuler les meilleures recommandations pour l’élaboration et l’amélioration des programmes ou projets pouvant le mieux servir la Communauté ou l’organisation;

•      Avoir de bonnes aptitudes de réseautage et de relations interpersonnelles permettant de rechercher le feedback, des informations et des données auprès d’un réseau de professionnels de plusieurs pays, secteurs, ou organisations et d’identifier puis d’établir une hiérarchie des besoins qui sont d’une plus grande importance pour la Communauté;

•      Etre capable de mettre en place et de mettre en œuvre de bonnes pratiques en matière de service-client ;

•      Pouvoir élaborer et mettre en œuvre des plans, programmes et initiatives de gestion des parties prenantes, afin d’obtenir leur adhésion par rapport à des initiatives nouvelles, de mieux comprendre les opinions dissidentes, d’obtenir des ressources et d’accroître la perception de succès.

·         Être capable de faire preuve de diplomatie, de tact et de respect à l’égard des personnes d’origines diverses, de comprendre la diversité des opinions du point de vue culturel, en particulier en Afrique de l’Ouest, et pouvoir transformer la diversité en opportunité pour permettre d’améliorer les résultats des programmes ou opérations ;

•   Pouvoir faire preuve d’objectivité dans la gestion des conflits indépendamment des différences culturelles, des statuts ou des différences entre les sexes, et pouvoir encourager les autres membres du personnel à transcender les préjugés et les différences qui existent entre les cultures et les sexes ;

•      Pouvoir et assumer la responsabilité de prendre en compte les perspectives de genre et s’assurer d’une participation équitable aussi bien des femmes que des hommes à tous les domaines de la vie professionnelle;

•   Etre capable de servir les intérêts d’équipes, d’organisations, de communautés et de personnes handicapées de cultures différentes, sans préjugés ni discriminations.

•      Avoir une bonne compréhension de la structure organisationnelle de la CEDEAO, de la dynamique de son environnement de travail ainsi que de ses attentes afin de mieux collaborer, participer, contribuer et assurer le leadership avec efficacité ;

•      Avoir une bonne connaissance du mandat, du Plan stratégique ou des priorités de la CEDEAO, ainsi que de l’état ou des tendances du point de vue économique, politique et social des Etats membres, et en rapport avec son propre domaine d’activité;

•      Avoir une connaissance des bonnes pratiques internationales, des approches de gestion des programmes et des techniques de recherche pour diriger ou contribuer à l’élaboration ou à l’évaluation de programmes, projets ou autres initiatives ;

•      Etre   capable d’utiliser les règles et procédures de la CEDEAO pour interpréter et appliquer de façon appropriée les textes et directives, donner des avis techniques, encadrer les autres membres du personnel et évaluer leur performance.

•      Être capable de recueillir des informations de différentes sources afin d’identifier les causes d’un problème, les conséquences d’autres actions, les obstacles pouvant potentiellement exister et les moyens d’éviter ce genre de problèmes à l’avenir ;

•      Être capable de décomposer des situations ou des informations très complexes en termes simples pour les expliquer et formuler des recommandations et des conclusions visant à résoudre les problèmes ou à améliorer les opérations, les programmes ou projets;

•      Pouvoir tirer de nouvelles connaissances des situations, appliquer des solutions novatrices aux problèmes et concevoir de nouvelles méthodes pour régler les problèmes ou s’en départir là où les méthodes et procédures établies se révèlent inapplicables ou ne sont plus efficaces.

 

·         Être capable de faire un impact à travers sa communication, en communiquant de façon claire, concise, et organisée, en paraissant crédible et confiant lorsqu‘on fait des présentations, ou qu’on formule des attentes ou lorsqu’on explique des questions complexes;

•         Avoir d’excellentes aptitudes en rédaction et en édition de matériels techniques;

·         Faire preuve d’une écoute active afin d’encourager une meilleure communication au sein des membres de l’équipe, de faire preuve d’attention envers eux et de les valoriser, puis de susciter l’engagement des travailleurs à travers toutes les institutions et agences;

•         Être capable de donner un feedback constructif ou positif, de reconnaître les mérites d’un collaborateur, de remédier aux lacunes et de motiver ses collaborateurs directs à travailler à un rendement optimal;

·         Avoir des connaissances en informatique et des compétences en technologies de l’information et de la communication (TIC), y compris l’utilisation de bases de données analytiques ;

·         Avoir une parfaite maîtrise (écrite et orale) de l’une quelconque des langues officielles de la CEDEAO que sont l’anglais, le français ou le portugais.

La connaissance pratique de l’une quelconque des deux autres langues serait un atout.

·         Être capable de fixer des objectifs et de déterminer des cibles de façon efficace pour soi-même, pour autrui et pour l’ensemble de l’équipe et pouvoir ajuster les priorités de travail ou du projet en fonction de l’évolution des circonstances;

•   Être capable d’utiliser une approche participative dans la planification des projets et d’identifier les failles qui affectent la réalisation des attentes des programmes ou projets et pouvoir concevoir et mettre en œuvre les plans d’intervention nécessaires à l’exécution d’une tâche donnée;

•   Être capable de mettre en œuvre un mécanisme rigoureux de suivi-évaluation et d’élaborer un calendrier de transmission de rapports périodiques concernant les principaux produits;

•   Etre capable de planifier, d’organiser, de contrôler les ressources et de se conformer aux politiques, procédures et protocoles en vigueur pour l’atteinte d’objectifs précis.

 

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram