Chargé(e) de programme, Accès à l’énergie

INTITULÉ DU POSTE Chargé(e) de programme, Accès à l’énergie

Ref. : ECW/HR/25031907

INSTITUTION Commission de la CEDEAO
GRADE P3/ P4
SALAIRE ANNUEL (UC49,106.81 / USD77,480.72) / (UC56,591.37 / USD89,289.87)
STATUT Permanent
AGENCE
LIEU DE TRAVAIL Abuja / Nigeria
DÉPARTEMENT Énergie et Mines
DIRECTION Énergie et Mines
DIVISION Accès à l’Energie et Energie alternative
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE Chargé de Programme principal, Accès à l’Energie et Energies alternatives.
SUBORDONNÉS  

 

JD_Fr_PO Energy Access final1

Email de reception des candidatures: b1EnergyAccessP@ecowas.int


APERÇU DES TÂCHES

Le Chargé de Programme, Accès à l’Énergie sera basé à la Commission de la CEDEAO à Abuja. Il travaillera à la Direction de l’Energie et des Mines, sous l’autorité du Chargé de Programme principal, Accès à l’Énergie et Énergies alternatives. Il sera responsable de la mise en œuvre de l’ensemble des activités liées à un accès durable, fiable et financièrement abordable aux services énergétiques modernes, sous la coordination du Chargé de Programme principal.

 

RÔLES ET RESPONSABILITÉS

•        Aider à élaborer et à harmoniser les politiques, les réglementations et les cadres institutionnels relatifs à l’amélioration de l’accès à l’énergie dans la région ;

•        Aider à la mise en œuvre du plan directeur d’électrification rurale et péri-urbaine de la CEDEAO et mettre en place une capacité régionale de mettre en œuvre son plan d’action ;

•        Entreprendre l’élaboration de programmes d’investissement pilotes en vue de l’expansion de l’accès à une utilisation productive de l’énergie et des services énergétiques modernes, notamment dans les zones rurales ;

•        Mettre en place un mécanisme de coordination avec les groupes multisectoriels nationaux et régionaux sur l’accès aux services énergétiques;

•        Aider les États membres à définir des stratégies et des politiques d’accès à l’énergie et assurer des synergies régionales et nationales ;

•        Coordonner le développement technique du programme régional de renforcement des capacités pour l’investissement et la mise en œuvre des programmes d’accès à l’énergie ;

•        Coordonner le développement technique des mécanismes de financement régionaux pour aider les États membres à mobiliser des fonds pour leurs programmes nationaux d’accès à l’énergie ;

•        Coordonner le travail de la CEDEAO en étroite collaboration avec ses différents partenaires sur le programme d’accès à l’énergie et s’évertuer à développer les partenariats pertinents;

•        Contribuer à l’élaboration de programmes d’appui au développement et à la reconstruction des secteurs de l’énergie des États membres de la CEDEAO sortant d’un conflit;

•        Accroître la synergie avec le Centre pour l’Energie renouvelable et l’Efficacité énergétique de la CEDEAO (CEREEC) pour aider à la mise en œuvre des programmes régionaux relatifs à l’accès à l’énergie aux niveaux national et régional ;

•        Développer et renforcer la coopération entre les organismes régionaux et sous-régionaux et les organisations internationales sur l’accès à l’énergie (CUA, UN SE4ALL, Power Africa, etc.);

•        Représenter la Commission de la CEDEAO aux réunions internationales sur l’accès à l’énergie ;

•        Initier des projets et préparer les documents sur toutes les questions liées à l’accès à l’énergie, suivre et évaluer leur mise en œuvre;

•        S’acquitter de toutes autres tâches qui pourraient lui être assignées par les supérieurs hiérarchiques.

 

QUALIFICATIONS ET EXPERIENCE

•        Être titulaire d’une licence (ou équivalent) en énergie renouvelable, en énergies alternatives, en génie électrique, en génie électromécanique ou dans un domaine similaire d’une université reconnue;

•        Justifier de cinq (5) années d’expérience professionnelle progressive dans le domaine de la promotion et du développement de l’énergie renouvelable, de l’accès aux services énergétiques, de l’efficacité énergétique, de l’économie de l’énergie et de la bioénergie, dans une institution publique ou privée ;

•        Avoir une bonne connaissance et expérience solide dans la planification, la préparation et la coordination des programmes et projets d’énergie au niveau national et/ou régional ;

Avoir une expertise technique en matière de politiques et de stratégies énergétiques, notamment dans les institutions intervenant dans le domaine

 

AGE LIMITE

  • Etre âgé de moins de 50 ans. Cette disposition ne s’applique pas aux candidats internes.

 

PRINCIPALES COMPÉTENCES CONCERNANT LA CEDEAO

·       Avoir de l’influence/de réelles capacités de persuasion, pour amener les autres à prendre en compte un certain point de vue, adopter une nouvelle idée ou mettre en œuvre de nouvelles méthodes et pratiques ;

·       Etre capable de diriger une équipe de stagiaires / d’employés subalternes et promouvoir un esprit d’équipe en vue d’obtenir l’engagement des employés pour la réalisation d’un ensemble d’activités bien définies ;

·       Etre capable de trouver des solutions aux problèmes qui surviennent avec un minimum de directives et/ou recommander et expliquer des solutions ou des alternatives pour approbation;

·          Contribuer à la réalisation des objectifs et au respect des normes de performance de l’unité organisationnelle.

·       Posséder un très bon sens des relations interpersonnelles et avoir la capacité de tenir un client informé des progrès réalisés ou des revers subis dans la réalisation des projets, par rapport au calendrier, à la qualité et la quantité ;

·       Avoir la capacité de conseiller, de consulter et d’orienter d’autres agents sur des questions relatives aux tâches assignées en matière de service à la clientèle et aux normes établies en la matière.

·       Faire preuve de respect des différences culturelles, d’équité et d’aptitude à établir de bonnes relations avec des personnes issues d’horizons divers et différentes du point de vue de la nationalité, du genre, de l’ethnie, de la race et de la religion ;

·       Etre en mesure de comprendre les particularités culturelles, notamment celles de de l’’Afrique de l’Ouest, et être sensible aux différences entre les groupes ; être capable de lutter contre les préjugés et de pratiquer la tolérance et l’empathie ;

·       Avoir une grande capacité d’écoute, être sensible aux préoccupations des autres et faire preuve de jugement, de tact et de diplomatie ;

·       Être en mesure de travailler dans un environnement marqué par la diversité, interactif et inclusif, tirant profit de la diversité des forces ;

·       Avoir la faculté d’encourager, de responsabiliser et de défendre les intérêts des autres, en faisant preuve d’impartialité et de transparence.

·       Avoir une parfaite connaissance des institutions, des secteurs, des programmes et politiques de la CEDEAO ;

·       Bien connaître les tendances et les indicateurs de développement des Etats membres, ainsi que les défis auxquels ceux-ci sont confrontés et les opportunités qui s’offrent à eux, sous l’angle des projets/programmes relevant de ses fonctions propres ;

·       Avoir la capacité d’étudier des données / informations provenant de diverses sources, de cerner les anomalies, les tendances et les problèmes, de présenter des constatations et de formuler des recommandations ;

·       Pouvoir exploiter des données probantes et des résultats de recherche pour éclairer les politiques et les programmes et identifier des sources d’informations pertinentes et appropriées, notamment les acteurs concernés, les institutions régionales et les comités internes.

·         Démontrer une maîtrise opérationnelle de l’informatique à l’aide des outils appropriés ;

·         Pouvoir transmettre les informations de façon claire et concise, succincte et organisée, tant à l’écrit qu’à l’oral ;

  • Avoir une bonne maîtrise des technologies de l’information et de la communication (TIC) ;

·         Avoir une parfaite maîtrise, à l’oral et à l’écrit, de l’une des langues officielles de la CEDEAO (anglais, français et portugais). La connaissance pratique d’une autre de ces langues constituerait un atout.

·       Capacité d’élaborer et de mettre en œuvre un plan d’action individuel pour atteindre des objectifs de travail spécifiques ;

·       Capacité d’organiser le travail, de définir les priorités et de veiller au respect des délais fixés, en accordant toute l’attention nécessaire aux détails, aux acteurs concernés, aux indicateurs et aux risques ;

·       Aptitude à identifier, rassembler et évaluer des indicateurs, pour assurer un suivi du rendement et, le cas échéant, prendre des mesures correctives en temps utile.

 

 

 

 

 

 

 

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram