Twitter Facebook Youtube

Chargé de Programme, Agrobusiness et Développement de Chaines de Valeur

INTITULÉ DU POSTE  Chargé de Programme, Agrobusiness et Développement de Chaines de Valeur
INSTITUTION COMMISSION DE LA CEDEAO
GRADE P3/P4
SALAIRE ANNUEL UC49,106.81,USD77480.72/UC56,591.37,USD89,289.87
STATUT PERMANENT
AGENCE
DÉPARTEMENT AGRICULTURE, ENVIRONNEMENT ET RESSOURCES NATURELLES
DIRECTION AGRICULTURE ET DÉVELOPPEMENT RURAL
DIVISION AGRICULTURE
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE CHARGÉ DE PROGRAMME PRINCIPAL, AGRICULTURE
SUBORDONNÉS
LIEU DE TRAVAIL ABUJA, NIGERIA
Les candidatures devront être envoyées à l’adresse : b16agrivacde@ecowas.int

 

APERÇU DES TÂCHES

Placé(e) sous l’autorité du Chargé de Programme principal, Agriculture, le/la titulaire du poste assurera le suivi et la coordination des activités de la CEDEAO relatives à la création d’un environnement économique, structurel et réglementaire permettant le développement des chaînes de valeur de la production agricole, du marché régional, des organisations paysannes, des organisations interprofessionnelles et du secteur privé.

RÔLE ET RESPONSABILITÉS

·         Suivre et coordonner la mise en œuvre de la réglementation de la CEDEAO régissant les semences, les engrais, les pesticides, les normes SPS, etc.

·         Participer aux activités des organismes internationaux de réglementation agricole comme IPPC, CODEX, normes UE, normes FAO, etc. ;

·         Faciliter l’analyse et la compilation des systèmes agraires, des chaînes de valeur agricoles (en particulier les secteurs stratégiques retenus par la plus haute instance décisionnelle de la CEDEAO);

·         Soutenir la professionnalisation et la structuration des chaînes de valeur des chaînes de valeur agricoles et des activités connexes dans l’espace CEDEAO (code OHADA et règlementation CEDEAO);

·         Soutenir l’élaboration d’outils de maîtrise des itinéraires techniques de production et de commercialisation des produits agricoles à haute valeur ajoutée dans l’espace CEDEAO;

·         Développer des mesures et des mécanismes de politique publique en vue d’augmenter les parts de marché des produits agricoles;

·         Appuyer l’élaboration des instruments permettant l’étiquetage des produits «made in ECOWAS» (en lien avec le schéma de libéralisation des échanges (SLE) et les règles d’origine de la CEDEAO) et soutenir la mise en place des systèmes de certification de la production rurale de la CEDEAO (commerce équitable, certification collective en agriculture biologique, HACCP, GlobalGap, codes de bonnes pratiques agricoles, etc.);

·         Promouvoir la création de nouveaux débouchés, les opportunités d’emplois locaux et les métiers agricoles (réduction du chômage et de l’exode des jeunes);

·         Élaborer et disséminer des outils permettant d’accroître les revenus des producteurs en réduisant les pertes subies après les récolte et en rehaussant la valeur ajoutée des produits de la chaîne de valeur agricole;

·         Créer les conditions de protection des travailleurs ruraux contre le risque de perte de revenus (chômage, maladie, vieillesse, accident du travail);

·         Monter des outils, des projets et des programmes de lutte contre le chômage en stimulant de nouvelles vocations chez les jeunes diplômés pour un retour à la terre, en créant de la richesse grâce aux emplois et aux revenus générés dans les chaînes de valeur;

·         Contribuer au développement d’un marché boursier des produits agricoles;

·         Travailler sur l’acquisition de connaissances et de savoir-faire, la capitalisation des connaissances et le transfert de compétences sur les chaînes de valeur agricoles;

·         Faciliter le développement d’outils de mesure des politiques publiques contribuant à une meilleure autonomisation et à la compilation du nombre de femmes et de jeunes engagés dans les organisation professionnelles faitières agricoles et dans les circuits des chaînes de valeur agricole;

·         Effectuer des analyses quantitatives et qualitatives des données agricoles et participer à la rédaction des documents de capitalisation;

·         Formuler et monter des projets et des mesures d’envergure régionale sur les chaînes de développement de la valeur agricole pour permettre à la hiérarchie de mobiliser des fonds internationaux.

 

QUALIFICATIONS ET EXPÉRIENCE

·          Être titulaire d’une Licence (ou équivalent) en économie, économie agricole, agronomie, production agro-alimentaire ou dans tout autre domaine connexe, obtenue d’une université reconnue.

·         Justifier d’au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle dans le domaine de l’agrobusiness ou du développement des filières agricoles;

·         Faire preuve d’expérience pratique dans le développement des sous-secteurs et des marchés agricoles, y compris pour les normes sanitaires et phytosanitaires, entre autres;

·         Avoir une bonne connaissance des enjeux et problèmes du secteur de l’agriculture et de l’alimentation dans l’espace CEDEAO;

·         Disposer de compétences dans l’élaboration des politiques agricoles, la planification stratégique, les cadres institutionnels et réglementaires;

·         Avoir une connaissance pratique des politiques de la CEDEAO en matière d’agriculture et de développement rural qui peuvent concerner un domaine spécifique tel que les politiques et réglementations de la CEDEAO;

·         Avoir de solides connaissances de la méthodologie du cadre logique, de la gestion axée sur les résultats et des projets.

 

LIMITE D’AGE

Etre âgé de moins de 50 ans. Cette disposition ne s’applique pas aux candidats internes

 

PRINCIPALES COMPÉTENCES CONCERNANT LA CEDEAO

·         Être apte à persuader/influencer les autres collaborateurs pour la prise en compte d’un certain point de vue, l’adoption d’une nouvelle idée ou l’utilisation de nouvelles méthodes et pratiques;

·         Pouvoir diriger une équipe de stagiaires/collaborateurs débutants et instaurer un esprit d’équipe pour interagir avec les employés et réaliser un ensemble d’activités bien définies;

·         Veiller au respect scrupuleux de la hiérarchie;

·         Être en mesure de résoudre les problèmes qui se présentent, avec un minimum de directives et/ou de recommander et d’expliquer des solutions ou des alternatives en vue de leur approbation;

·         Savoir s’inspirer du code d’éthique/de déontologie en matière de gestion de soi-même, des autres, des informations et des ressources;

·         Pouvoir encadrer les autres et créer un système de retour d’informations avec les supérieurs hiérarchiques, les collègues et les subordonnés pour établir de solides relations de travail et améliorer les performances;

·         Contribuer au maintien des objectifs et des normes de performance de l’unité organisationnelle.

·         Avoir de très bonnes aptitudes en matière de relations interpersonnelles et une capacité à tenir le client informé des progrès ou des échecs de projets présentant un intérêt pour le calendrier, la qualité et la quantité du travail;

·          Être apte à interagir de manière proactive avec les clients et à établir de solides relations de confiance fondées sur le respect mutuel et des échanges réguliers;

·         Être apte à établir et à maintenir une crédibilité professionnelle auprès des clients/acteurs, de sorte à anticiper leurs besoins, atténuer les problèmes et trouver le bon équilibre entre les obligations professionnelles et la nécessité d’être sensible et réceptif à leurs besoins;

·         Être en mesure de conseiller, consulter et guider les autres sur des questions relatives aux responsabilités liées au service à la clientèle et aux normes établies en la matière.

·         Faire preuve de respect et d’équité vis-à-vis des différences culturelles, savoir bien communiquer avec des personnes d’origines diverses, de nationalités et de sexes différents, d’appartenances ethniques, de races et de religions diverses;

·         Avoir une bonne compréhension de la diversité des points de vue culturels, notamment en Afrique de l’Ouest, savoir tenir compte des différences entre les groupes, être apte à défier les préjugés et exercer de la tolérance et de l’empathie;

·         Faire preuve d’écoute active et d’une capacité à prendre en compte les préoccupations des autres, savoir faire preuve de bon jugement, de tact et de diplomatie;

·         Avoir la capacité de travailler dans un environnement interactif, inclusif, constitué d’une diversité de forces actives;

·         Avoir la capacité et assumer la responsabilité d’intégrer une perspective sensible au genre et assurer une participation égale des femmes et des hommes dans tous les aspects du travail;

·         Être en mesure d’encourager, de renforcer et de défendre avec impartialité et transparence les droits des personnes.

·         Avoir une connaissance avérée des institutions, secteurs, programmes et politiques connexes de la CEDEAO;

·         Avoir des connaissances solides sur les exigences opérationnelles internes de la CEDEAO en matière de programmes, de projets, de services et de systèmes, nécessaires à la réalisation des tâches et des objectifs de performance;

·         Avoir une bonne connaissance des règles et procédures de la CEDEAO, ainsi que des responsabilités assignées à l’institution et pouvoir les expliquer clairement à d’autres acteurs;

·         Avoir de bonnes connaissances de la culture, des structures et des problèmes de performance de la CEDEAO, ainsi que des priorités ayant un impact sur les responsabilités dévolues à l’institution;

·         Être bien averti des tendances de développement des États membres, des indicateurs, des défis et des opportunités concernant les projets/programmes couverts par le poste.

·         Disposer des capacités nécessaires pour étudier des données/informations provenant de diverses sources, identifier les insuffisances, les tendances et les problèmes, présenter des conclusions et formuler des recommandations;

·         Être en mesure de décomposer les problèmes ou les processus par composantes essentielles pour identifier et combler les lacunes des services, garantir la qualité, la conformité et la réalisation des objectifs;

·         Avoir des connaissances et des aptitudes à appliquer des techniques pour générer des idées créatives et de nouvelles approches pour atteindre les objectifs;

·         Savoir se servir des données probantes et faire de la recherche afin non seulement d’éclairer les politiques et programmes mais aussi identifier les sources d’information pertinentes et appropriées, y compris les intervenants, les institutions régionales et/ou les comités internes.

·         Avoir des compétences avérées en informatique et être en mesure d’utiliser des outils adaptés ;

·         Savoir utiliser correctement les graphiques et les tableaux pour présenter efficacement des données numériques afin de rédiger des rapports/propositions techniques semi-complexes et amender/ vérifier des modèles de documents, des lettres, etc. ;

·         Etre à même de transmettre des informations de façon claire, concise et organisée aussi bien à l’écrit qu’à l’oral ;

·         Savoir entretenir de bonnes relations interpersonnelles, faire des présentations, exprimer des opinions et débattre des idées avec d’autres acteurs, de manière constructive;

·         Avoir une bonne maîtrise des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC);

·         Savoir écrire et parler couramment l’une des trois langues officielles de la CEDEAO (anglais, français et portugais). La connaissance pratique d’une des deux autres langues constituerait un atout.

·         Réunir les aptitudes nécessaires pour élaborer et mettre en œuvre un plan d’action individuel en vue d’atteindre des objectifs de travail spécifiques;

·          Pouvoir identifier, organiser et suivre des tâches de bout en bout pour en faciliter l’exécution;

·         Être en mesure de contribuer et/ou de diriger des projets suivant les normes et techniques de gestion reconnues en la matière, coordonner les contributions des autres intervenants, fixer et respecter des délais;

·         Être apte à organiser le travail, à établir des priorités et à respecter les délais, en prêtant attention aux détails, aux parties prenantes, aux indicateurs et aux risques; ;

·         Avoir la capacité d’identifier, de recueillir et d’évaluer des indicateurs pour suivre la performance et prendre des mesures correctives, au besoin.

 

 

 

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram