Responsable Principal, Juriste Et Repression Criminelle – P5

INTITULE DU POSTE Responsable Principal, Juriste Et Repression Criminelle – P5
INSTITUTION GIABA
GRADE P5
SALAIRE ANNUEL UC 57.772,51 USD 91.153,46
STATUT PERMANENT
AGENCE
LIEU DE TRAVAIL DAKAR / SENEGAL
DEPARTEMENT
DIRECTION DIRECTION DE L’EVALUATION ET DE LA CONFORMITE
DIVISION JURIDIQUE ET DE LA REPRESSION CRIMINELLE
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE DIRECTEUR DE L’EVALUATION ET DE LA CONFORMITE
SUBORDONNES Ø  JURISTES (3)

Ø  CHARGE DE LA REPRESSION CRIMINELLE

Les dossiers de candidatures doivent transmis à : PPOJuriRepres@ecowas.int

APERCU DES TACHES

Sous la supervision et les instructions directes du Directeur de l’Evaluation et de la Conformité, le Responsable Principal, Division des Affaires Juridiques et de la Répression Criminelle, supervise la mise en œuvre des mesures de LBC/FT dans les États membres du GIABA relativement aux problématiques juridiques et répressives, coordonne l’élaboration et la révision des cadres de la LBC/FT des États membres en matière juridique, coordonne la mobilisation des parties prenantes pertinentes dans les États membres du GIABA sur les problématiques de LBC/FT, coordonne les exercices d’évaluations mutuelles de façon indépendante ou en collaboration avec d’autres membres du personnel du Secrétariat.

 

RÔLES ET RESPONSABILITÉS

o  Superviser la Division Juridique et de la Répression Criminelle ;

o  Superviser la coordination des évaluations mutuelles et participer pleinement aux évaluations mutuelles des États membres ;

o  Superviser l’organisation de la formation des évaluateurs, la formation de pré-évaluation, la formation sur les normes et la méthodologie du GAFI ;

o  Gérer les activités (soumission des rapports de suivi, analyses des rapports de suivi, etc.) des réunions du Groupe de travail sur l’Evaluation et la Conformité du GIABA ;

o  Coordonner l’identification, la conception et la mise en œuvre d’activités de renforcement des capacités dans les secteurs juridique et de répression criminelle pour les États membres ;

o  Superviser l’organisation des activités de renforcement des capacités sur les questions juridiques et de répression criminelle pour les parties prenantes pertinentes dans les États membres ;

o  Coordonner l’élaboration et la révision du cadre juridique de LBC/FT des États membres aux niveaux national, supranational et régional ;

o  Prendre l’attache des homologues des Secrétariats du GAFI et d’autres membres du réseau mondial de LBC/FT sur les nouveaux développements en matière de conformité aux lois de LBC/FT ;

o  Participer aux autres activités de renforcement des capacités organisées par d’autres Unités ou Divisions du Secrétariat ;

o  Coordonner les contributions du GIABA à la révision des normes du GAFI, de la Méthodologie, des Documents de directives et de bonnes pratiques, les Procédures Universelles d’évaluation mutuelles, les processus et procédures d’évaluation mutuelle du GIABA et d’autres instruments visant à améliorer la conformité des États membres en matière de LBC/FT ;

o  Participer aux groupes de travail et aux Plénières du GAFI comme membre de la délégation du GIABA au besoin ;

o  Représenter le Secrétariat dans différents fora pertinents, au besoin ;

o  Appuyer le Directeur de l’Evaluation et de la Conformité dans l’organisation des réunions statutaires du GIABA (Commission Technique/Plénière; CMG et tout autre forum) ;

o  Coordonner les contributions des Unités Juridique et de Répression Criminelle aux Rapports Annuels et les Plans Stratégiques, au Plan annuel de travail ou toute autre publication pertinente du GIABA et/ou des membres du réseau mondial de LBC/FT ;

o  Participer aux évaluations mutuelles et aux activités de formation d’autres organes d’évaluation, comme expert ou délégué ;

o  Prendre l’attache et assurer la coordination avec les Correspondants Nationaux pour déterminer les domaines de collaboration qui faciliteraient la mise en œuvre de mesures efficaces de LBC/FT dans les États membres ;

o  Appuyer le Directeur de l’Evaluation et de la Conformité dans ses relations avec les États membres sur des questions relatives à la mise en œuvre effective des mesures de LBC/FT ;

o  Servir comme membre du Conseil Juridique interne du Secrétariat du GIABA ;

o  Servir comme membre des Comités constitués du Secrétariat du GIABA, tels que spécifiés par les Règlements de la CEDEAO ;

o  Effectuer l’évaluation annuelle des performances du personnel de la Division

o  S’acquitter de toute autre tâche confiée par le Directeur de l’Evaluation et de la Conformité.

 

QUALIFICATIONS ET EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

o  Maîtrise en droit, en criminologie ou dans un domaine connexe d’une université reconnue ;

o  Dix années d’expérience à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés dans le domaine du droit, dont au moins cinq ans d’expérience de travail international en LBC/FT et trois ans à un niveau de la supervision ;

o  Connaissance pratique et expérience des cadres juridiques et institutionnels en matière de LBC/FT dans les États membres aux niveaux national, supranational et régional ;

o  Connaissance approfondie des problématiques relatives à la lutte contre le blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme (normes du GAFI; Méthodologie du GAFI, etc.), en particulier les fonctions relatives à la Conformité ;

o  Expérience considérable dans la réalisation d’évaluations mutuelles et des mesures de suivi en matière de LBC/FT ;

o  Connaissance et compréhension avérées des instruments internationaux pertinents, en l’occurrence les Résolutions et Conventions du Conseil de Sécurité des Nations Unies en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme ;

o  Une expérience dans la conduite d’évaluations mutuelles LBC/FT est souhaitable.

 

AGE LIMITE

Etre âgé de moins de 50 ans. Cette disposition ne s’applique pas aux candidats internes.

 

COMPÉTENCES CLÉS RECHERCHÉES PAR LA CEDEAO

·   Être capable d’assurer la direction des programmes et projets placés sous sa responsabilité, en fournissant l’expertise managériale et opérationnelle nécessaire à l’exécution du mandat de l’organisation ;

·   Être capable de diriger par l’exemple et d’organiser le travail en équipe pour encourager la collaboration, en vue de l’atteinte des résultats visés ; de s’ériger en champion du changement et de susciter l’engagement des employés ; développer et déployer des mécanismes de contrôle interne lors de la phase pilote des programmes, afin de pouvoir gérer avec efficacité les obstacles éventuels qui pourraient survenir lors de la mise en œuvre;

·   Être capable d’observer le respect de la chaîne de commandement d’une manière appropriée ;

·   Avoir d’excellentes compétences en matière d’autogestion, et pouvoir faire preuve d’éthique et d’intégrité, de confidentialité et de respect des règles de contrôle interne, et de transparence ;

·   Maîtriser la gestion des programmes à un niveau souvent acquis à travers une certification en gestion des programmes.

·   Être capable de rechercher les points de référence et les tendances en cours, afin de formuler les meilleures recommandations pour l’élaboration et l’amélioration des programmes ou projets pouvant mieux servir la Communauté ou l’organisation;

·   Avoir de bonnes aptitudes de réseautage et de relations interpersonnelles permettant de rechercher le feedback, des informations et des données auprès d’un réseau de professionnels de plusieurs pays, secteurs, ou organisations et d’identifier puis d’établir une hiérarchie des besoins qui sont d’une plus grande importance pour la Communauté;

·   Être capable de mettre en place et de mettre en œuvre de bonnes pratiques en matière de service-client;

·   Pouvoir élaborer et mettre en œuvre des plans, programmes et initiatives de gestion des parties prenantes, afin d’obtenir leur adhésion par rapport à des initiatives nouvelles, de mieux comprendre les opinions dissidentes, d’obtenir des ressources et d’accroître la perception de succès.

·   Être capable de faire preuve de diplomatie, de tact et de respect à l’égard de personnes d’origines diverses, de comprendre la diversité des opinions du point de vue culturel, en particulier en Afrique de l’Ouest, et pouvoir transformer la diversité en opportunité pour permettre d’améliorer les résultats des programmes ou opérations;

·   Pouvoir faire preuve d’objectivité dans la gestion des conflits, indépendamment des différences culturelles, des statuts ou des différences entre les sexes, et pouvoir encourager les autres membres du personnel à transcender les préjugés et les différences qui existent entre les cultures et les sexes ;

·   Pouvoir assumer la responsabilité de prendre en compte la question du genre et s’assurer d’une participation équitable aussi bien des hommes que des femmes à tous les domaines de la vie professionnelle;

·   Être capable de servir les intérêts d’équipes, d’organisations, de communautés et de personnes handicapées de cultures différentes, sans préjugés ni discriminations.

·   Avoir une bonne compréhension de la structure organisationnelle de la CEDEAO, et de la dynamique de son environnement de travail, ainsi que de ses attentes, afin de mieux collaborer, participer, contribuer et assurer le leadership avec efficacité ;

·   Avoir une bonne connaissance du mandat, du plan stratégique ou des priorités de la CEDEAO, ainsi que de la situation et des tendances économiques, politiques et sociales qui existent dans les Etats membres, en particulier en rapport avec son domaine d’activité ;

·   Avoir une bonne connaissance des bonnes pratiques internationales, des approches de gestion des programmes et des techniques de recherche, afin de diriger ou de contribuer à l’élaboration ou à l’évaluation de programmes, projets ou autres initiatives ;

·   Être capable d’utiliser les règles et procédures de la CEDEAO pour interpréter et appliquer de façon appropriée les directives, donner des avis techniques, encadrer les autres et évaluer leur performance.

·         Être capable de recueillir des informations de différentes sources, afin d’identifier les causes d’un problème, les conséquences d’autres actions, les obstacles pouvant potentiellement exister et les moyens d’éviter ce genre de problèmes à l’avenir ;

·         Être capable de décomposer des situations ou des informations très complexes en termes simples pour les expliquer et formuler des recommandations et des conclusions visant à résoudre les problèmes ou à améliorer les opérations, les programmes ou projets ;

·         Pouvoir tirer de nouvelles connaissances des situations, appliquer des solutions novatrices aux problèmes et concevoir de nouvelles méthodes pour régler les problèmes ou s’en départir là où les méthodes et procédures établies se révèlent inapplicables ou ne sont plus efficaces.

·         Être capable de créer un impact à travers sa communication, en communiquant de façon claire, concise et organisée, en se montrant crédible et confiant lorsqu’on fait des présentations,   lorsqu’on formule des attentes ou en expliquant des questions complexes ;

·         Avoir d’excellentes aptitudes en rédaction et en édition de matériels techniques ;

·         Faire preuve d’une écoute active, afin d’encourager une meilleure communication au sein des membres de l’équipe, de faire preuve d’attention envers eux et de les valoriser, puis de susciter l’engagement des travailleurs à travers toutes les institutions et agences

·         Être capable de donner un feedback constructif, de reconnaître les mérites d’un collaborateur, de remédier aux lacunes et de motiver ses collaborateurs directs à travailler à un rendement optimal;

·         Avoir des compétences en technologies de l’information et de la communication (TIC) y compris l’utilisation de bases de données analytiques ;

·         Avoir une maîtrise parfaite (orale et écrite) de l’une des langues officielles de la CEDEAO que sont l’anglais, le français et le portugais. La connaissance pratique d’une des deux premières langues précitées serait un avantage

·         Être capable de fixer des objectifs et de déterminer des cibles efficaces pour soi-même, pour autrui et pour l’ensemble de l’équipe et pouvoir ajuster les priorités de travail ou du projet en fonction de l’évolution des circonstances ;

·         Être capable d’utiliser une approche participative dans la planification des projets et d’identifier les failles qui affectent la réalisation des attentes des programmes ou projets et de concevoir et mettre en œuvre les plans d’intervention nécessaires à l’exécution d’une tâche donnée ;

·         Être capable de mettre en œuvre un mécanisme rigoureux de suivi-évaluation et d’élaborer un calendrier de transmission de rapports périodiques concernant les principaux produits ;

·         Être capable de planifier, d’organiser, de contrôler les ressources et de se conformer aux politiques, aux procédures et aux protocoles en vigueur pour atteindre des objectifs précis.

·         Être citoyen d’un Etat membre de la CEDEAO.

·         Ne pas être âgé de plus de 50 ans au moment du recrutement. Ceci ne s’applique pas aux candidats internes.

Langue : Maîtriser couramment l’une des trois langues officielles de la Communauté : anglais, français et portugais. La maîtrise de l’une ou l’autre des deux premières précitées est essentielle.

 

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram