Twitter Facebook Youtube

Energie

La CEDEAO travaille avec les Etats membres et les autres partenaires au développement pour améliorer la production, la distribution et l’utilisation de l’énergie dans la région. L’objectif ainsi visé est d’accroître les services d’énergie et d’appuyer notamment les Etats membres dans le processus d’adhésion à l’initiative durable de l’énergie pour tous. De manière plus spécifique, la Commission a mené des études analytiques sur les insuffisances et l’élaboration des plans d’action. Les consultants qui ont été chargés de cette tâche ont apporté leur soutien aux Etats membres afin d’assurer l’adhésion totale de la région au processus.

Une réunion d’experts a récemment été convoquée au mois de septembre pour valider les études et conformer les objectifs du Livre Blanc à l’initiative de l’Energie pour Tous. De même, un atelier de formation sur le Gaz et l’Accès à l’énergie a été convoqué en novembre 2013 à Abidjan avec l’aide de l’ONUDI et de l’Association Internationale du Gaz avec pour objectif de développer les capacités des acteurs du secteur.

En 2013, le programme d’urgence de fourniture d’énergie électrique à Conakry a été totalement mis en oeuvre et trois autres programmes d’urgence ont été adoptés à savoir i) le programme d’urgence de fourniture d’électricité au Grand Banjul, ii) le programme d’urgence pour la fourniture d’énergie électrique à Freetown et iii) le programme spécial pour le Mali.

Les requêtes de financement soumises à la CEDEAO par la Gambie, le Mali et la Sierra Léone pour trouver une solution à leurs problèmes d’électricité, ont été analysées par les missions d’évaluation qui se sont rendues dans ces pays et ont par la suite été adoptées par la 10e réunion des ministres de l’énergie et le Conseil des ministres. La Commission a fait, ainsi qu’il suit, une allocation budgétaire de $ 108 millions pour ces programmes :

– La Gambie fourniture d’électricité à Banjul: 24,8 millions d’ Euros (US$31,90 millions). Ce projet porte sur la réhabilitation et la maintenance des moyens de production, l’achat d’hydrocarbures, le renforcement des capacités de NAWES et du ministère de l’énergie, la réparation, la mise en œuvre, la supervision et l’évaluation et le suivi;
– Le Mali acquisition d’hydrocarbures et réhabilitation des moyens de production et des réseaux électriques des zones libérées.
– La Sierra Leone: US$21,80 millions: le projet comprend la maintenance de la Centrale d’énergie, l’achat d’hydrocarbures, de compteurs prépayés pour l’amélioration des recettes et la réhabilitation du réseau de transport de distribution de l’énergie électrique.

Outre l’adoption des trois projets mentionnés ci-dessus, la 10e réunion du Conseil des ministres de l’énergie qui s’est tenue en mai 2013, a approuvé d’autres projets conformément aux décisions de la 42e session de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram