Twitter Facebook Youtube
Réunion de Validation des Rapports Préliminaires de l’Etude sur l’Itinérance dans la CEDEAO et de l’Etude sur les Liaisons Manquantes et le Partage d’Infrastructure
A gauche, le Commissaire de al CEDEAO en charge des TIC, Dr Isaias Barreto da Rosa avec l'ouverture de la Réunion
A gauche, le Commissaire de la CEDEAO en charge des TIC, Dr Isaias Barreto da Rosa à l’ouverture de la Réunion

Abidjan, a abrité du 7 au 8 décembre 2016, une réunion des experts de la Cedeao sur la validation des rapports préliminaires de l’étude sur l’itinérance et de l’étude sur les liaisons manquantes et le partage d’infrastructure de télécommunication.

La CEDEAO à travers sa Commission, conformément à l’Article 33 du Traité constitutif de sa Communauté, déploie des   efforts   pour   promouvoir et optimiser le développement et l’amélioration des infrastructures (y compris de télécommunication) à travers une véritable politique de partage d’infrastructure.

L’objectif principal de la CEDEAO en ce qui concerne les télécommunications et les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) en Afrique de l’Ouest est l’établissement d’un marché numérique unique dans la sous-région. Pour  l’atteinte de  cet  objectif  l’organisation sous régionale, travaille sur deux axes principaux à savoir l’harmonisation des politiques et du cadre réglementaire en matière de TIC et le développement des infrastructures à large bande.photo-de-groupe

Au cours de ces deux (2) jours de travaux de validation, les experts ont eu à examiner et à valider le  rapport  préliminaire  de  l’étude  sur  les  liaisons  manquantes  et  le Partage  d’infrastructures.

A noter que beaucoup de réalisations ont été accomplies dans les infrastructures ces dernières années dans l’espace Cedeao notamment l’arrivée de plusieurs câbles sous-marins sur la côte ouest africaine, la connectivité directe entre plusieurs pays de la CEDEAO,  l’accès de tous les pays sans littoral aux points d’atterrissement des câbles sous-marins par au moins 2 routes,   l’existence de  plusieurs  opérateurs  d’infrastructures  à  large  bande  et  des infrastructures alternatives.participants

Cette réunion a été organisée avec le concours de la Banque Mondiale et a vu la participation des experts en Télécommunications/TIC des pays membres et les représentants des organes de régulation du secteur des Télécommunications/TIC de la Cedeao.particpants2

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram