Twitter Facebook Youtube
Ouverture de la deuxième Session ordinaire du Parlement de la CEDEAO
Le Vice President Singhatey, Lo, Président Sall et le Ministre de l’Intérieur Abdulrahman Bello Danbazau

Abuja, le 21 novembre 2017. Les travaux de la deuxième session ordinaire du Parlement de la CEDEAO se sont ouverts le 21 novembre 2017 à Abuja, au Nigeria.

Au cours de cette session, qui durera jusqu’au 9 décembre 2017, les parlementaires régionaux se pencheront entre autres sur le budget des institutions et des agences de la CEDEAO.

En accueillant les parlementaires, les délégués et les invités à la cérémonie d’ouverture, M. Moustapha Cissé Lo, Président du Parlement de la CEDEAO, a formulé l’espoir que l’adoption, en décembre 2016, par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté, de l’Acte additionnel sur le renforcement des prérogatives du Parlement, permette au Parlement de continuer de se renforcer, en vue de contribuer à la réalisation du grand rêve d’une CEDEAO des peuples.

Il a ensuite attiré l’attention de l’auguste assemblée sur les questions brûlantes du moment, sur les mesures d’amélioration déjà prises ainsi que celles prévues par les parlementaires de la région. Ces questions concernent notamment la situation humanitaire des victimes de l’insurrection de Boko Haram au Nigeria, la visite des corridors frontaliers pour évaluer l’application du Protocole de la CEDEAO sur la libre circulation, les élections au Libéria, la situation politique au Togo et la question de l’esclavage moderne en Libye.

Le Président Lo a également rendu hommage aux dirigeants régionaux et aux parlementaires pour leur contribution exceptionnelle à la stabilité de la région et à l’évolution du parlementarisme régional. A cet égard, il a spécifiquement mentionné le Président Muhammadu Buhari du Nigeria et d’autres dirigeants de la région, à savoir Mme Ellen Johnson Sirleaf, MM. Patrice Tallon, Faure Gnassingbe, Issoufou Mahamadou, Roch March Christian Kaboré, Ibrahim Boubacar Keita ainsi que les anciens présidents du Parlement de la CEDEAO que sont le Professeur Ali Nouhoum Diallo, M. Mahamane Ousmane et M. Ike Ekweremadu.

La quatrième législature du Parlement de la CEDEAO a également tenu une session solennelle pour accueillir M. Macky Sall, Président du Sénégal et ancien Président de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO, qui a été félicité par Marcel de Souza, Président de la Commission de la CEDEAO, pour son rôle dans le maintien de la paix dans la région et, plus récemment pour le soutien apporté en vue du rétablissement de la démocratie et de l’état de droit en Gambie, suite à l’impasse politique qu’a connue le pays.

Intervenant au nom du Président De Souza, le Vice-président de la Commission, M. Edward Singhatey, a procédé à un large tour d’horizon des programmes pertinents de la Commission liés aux réformes en cours, notamment les plans de maîtrise des coûts visant à renforcer les synergies entre institutions et l’efficacité par la rationalisation.

Soulignant les grandes attentes liées à la session ordinaire, il a exhorté les parlementaires à exécuter leurs tâches « avec toute la rigueur et le sérieux » que mérite l’exercice.

Le Président Sall, qui a reçu des cadeaux du Président Lo, a exhorté les Parlementaires à « porter haut le drapeau de l’intégration » 42 ans après la création de la CEDEAO, tout en félicitant le groupe régional pour les progrès réalisés dans le domaine de la prévention des conflits ainsi que le lancement de programmes d’intégration tels que le Tarif extérieur commun, les infrastructures communautaires et le système des cartes biométriques.

Il a exprimé ses préoccupations quant au réseau criminel qui a conduit à l’asservissement de nombreux ouest africains en Libye, d’où 2 480 citoyens sénégalais avaient déjà été rapatriés.

Parmi les messages de solidarité reçus à la Chambre du Parlement, figure celui du Dr Bukola Saraki, Président du Sénat et Président de l’Assemblée nationale du Nigéria, qui a été lu par l’ancien président du Parlement de la CEDEAO, M. Ike Ekweremadu. Dans ce message a été réaffirmé l’engagement du Nigéria à assurer la mise en application des différents protocoles visant à une plus grande intégration régionale.

Outre les échanges de vues auxquels ils procèderont, ainsi que l’examen et l’adoption des programmes de travail et des rapports, les parlementaires participeront également à des conférences organisées conjointement avec les partenaires. Ils recevront également des rapports nationaux et rencontreront entre autres des représentants des autorités locales.

La première session extraordinaire du Parlement de la CEDEAO se tiendra en février 2018 à Dakar, au Sénégal.

Group photograph with Speaker Lo and, Ike Ekweremadu and invited guests

Cross Section of Parliamentarians and invited guests

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram