Twitter Facebook Youtube
Marcel De Souza appelle à la création de la Monnaie commune de la CEDEAO sans précipitation
Le présidium à l’ouverture du Conseil

Bamako, le 15 septembre 2017. Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Marcel de Souza, a plaidé pour la création de la monnaie commune ouest-africaine sans précipitation.

Il a lancé cette plaidoirie, le 14 septembre 2017, à Bamako, au Mali, lors de la cérémonie d’ouverture de la 10ème réunion ordinaire du Conseil de convergence de la Cedeao.

S’adressant aux ministres des Finances, aux gouverneurs des Banques centrales et aux experts du Comité technique chargé des politiques macroéconomiques des Etats membres de la Cedeao, M. de Souza a laissé entendre que vouloir aller tout de suite à la monnaie unique serait préjudiciable à l’Afrique de l’Ouest.

Il a demandé aux ministres des Finances d’être les avocats de l’organisation régionale auprès de leurs pays respectifs, afin de créer les conditions favorables à la mise en œuvre du programme de coopération monétaire de la Cedeao.

Une vue des participants

Il a toutefois noté avec satisfaction les avancées significatives réalisées dans le cadre de la coordination des activités de suivi, et la production de rapports sur la convergence macroéconomique régionale.

Pour sa part, le ministre malien de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, a évoqué la nécessité de renforcer le mécanisme de la surveillance multilatérale, et de faire en sorte que cette instance puisse se réunir régulièrement.

Il a appelé ses homologues à soutenir et à accompagner la Task Force présidentielle à travers un suivi rigoureux et une mise en œuvre efficiente de la feuille de route.

Photo de famille

Il a rappelé les nombreux défis qui restent à être relevés, notamment la multitude de monnaies dans la région, qui freine considérablement la constitution du marché commun.

Pour réaliser les objectifs assignés, Dr Boubou Cissé, a évoqué la nécessité de poser les vrais diagnostics sans complaisance, et d’identifier les faiblesses pour les juguler.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram