Twitter Facebook Youtube
Les Ministres en charge de l’énergie de la CEDEAO ambitionnent d’accroitre l’accès à l’énergie afin d’améliorer le bien d’être des populations
KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Conakry, le 08 Décembre 2016

Les Ministres en charge de l’énergie de l’espace Cedeao se sont engagés à dynamiser le secteur de l’Energie à travers l’adoption de plusieurs résolutions relatives aux politiques et stratégies visant à améliorer l’accès des populations à l’énergie. C’est ce qui ressort de leur 11ème rencontre, ouverte le jeudi 8 décembre 2016 à Conakry par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la république de Guinée, M. Mamady Youla,

« Nous avons l’obligation de créer le cadre permettant d’améliorer les conditions de vie des populations si nous voulons réellement atteindre, à l’horizon 2020, l’objectif fixé par les Chefs d’Etats et de Gouvernement de la Cedeao, à savoir, faire de l’intégration socio-économique une réalité en passant d’une Cedeao des Etats à une Cedeao des peuples » a dit en substance le Premier Ministre Guinéen en ouvrant les travaux.

  1. Youla a par ailleurs rappelé le rôle moteur que joue le Président de la République de Guinée, S.E. le Professeur Alpha CONDE dans le développement du secteur de l’énergie en Afrique qui lui a valu la reconnaissance de ses Pairs de l’Union Africaine, en le désignant en qualité de Coordonnateur pour la mise en œuvre du Plan d’électrification pour l’Afrique.

Il a salué par ailleurs, le travail remarquable mené par la CEDEAO malgré les nombreuses difficultés rencontrées. « Nous devons ensemble soutenir et dynamiser ces actions de notre communauté car le chemin qui reste à parcourir vers un accès universel à l’énergie est encore long », a-t-il ajouté.

Prenant la parole auparavant, Mr Gorbuz Gonul a, au nom de l’Agence Internationale des Energies Renouvelables (IRENA), sponsor de cette importante rencontre, réitéré le soutien de son institution à la Cedeao et à ses Etats membres dans la mise en œuvre des différents projets et programmes en vue de faciliter l’accès des populations aux sources d’énergie moderne et propre à travers la promotion des énergies renouvelables.

S’adressant à l’assistance, à la suite du délégué de l’IRENA, le Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique de la Guinée, Dr Cheik Taliby Sylla a félicité la Cedeao pour tous les efforts déployés pour assister son pays dans le cadre du programme d’urgence d’approvisionnement en énergie électrique avant l’effectivité du projet historique de Kaléta.group-photo

Dr Morlaye Bangoura, Commissaire de la Cedeao en charge de l’Energie et des Mines a quant à lui, rappelé les différents défis auxquels sont confrontés les populations de notre sous-région à savoir un faible accès aux énergies modernes et propres, un approvisionnement peu fiable en électricité, la dépendance à l’égard des importations de combustibles fossiles, le coût élevé des services d’électricité, la non-fiabilité des infrastructures de transport et de distribution, malgré les énormes potentialités que regorgent nos pays. Des progrès significatifs ont été enregistrés ces dernières années pour résoudre ces défis a-t-il ajouté, mais il est apparu également urgent et nécessaire de doter la Cedeao d’autres politiques et stratégies sectorielles dont la mise en œuvre permettront d’accompagner la mise en œuvre d’un marché de l’énergie robuste, fiable et durable.

Mr Bangoura a précisé par la suite que «l’Energie est une condition sine qua non du développement socio-économique durable et de lutte contre la pauvreté », invitant les ministres à adopter les résolutions et à prendre en compte les recommandations faites par les experts.20161208_161659

Au terme de leurs assises, les ministres en charge de l’Energie ont adopté différentes résolutions dont celles relatives à la politique bioénergie de la Cedeao, la politique de la Cedeao sur l’intégration du genre dans l’accès à l’énergie, et à la stratégie d’éclairage efficace de la Cedeao.

Ils ont également approuvé la résolution relative à la mise en œuvre du cadre de suivi et de reporting des plans d’actions nationaux d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique ainsi que les objectifs en matière d’énergie durable pour Tous (SE4ALL).

D’autres résolutions importantes ont été aussi approuvées, à savoir la résolution relative à l’initiative pour le couloir Ouest-Africain de l’Energie propre, la résolution relative à l’adoption de la Directive sur l’efficacité énergétique dans les bâtiments de la Cedeao, celle relative à la résolution des problèmes affectant le Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest et enfin celle relative à l’amélioration des spécifications des carburants utilisés dans l’espace Cedeao.

Par ailleurs, la réunion ministérielle a recommandé l’intégration efficace des questions du genre dans les différents projets et programmes Energies de la Cedeao, compte tenu des retombées bénéfiques pour les populations et les économies des pays de la région.

A la fin de leurs travaux, les ministres et les différents chefs de délégation ont rendu une visite de courtoisie au Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la République de Guinée, M. Mamady Youla et adressé leurs remerciements à S.E. le Professeur Alpha CONDE, Président de la République de Guinée pour son soutien aux différents projets et programmes énergies de notre communauté.

Pour rappel, la rencontre ministérielle fait suite à une réunion des experts énergie des états membres de l’organisation sous régionale qui s’est tenue durant deux jours, les 6 et 7 décembre 2016. La rencontre a également vu la participation des experts des Agences et Institutions de la CEDEAO en charge de l’énergie que sont: ARREC, EEEOA, AGAO et CEREEC

D’autres institutions internationales et régionales ont aussi pris part aux travaux à savoir l’Agence Internationale des Energies Renouvelables (IRENA), l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie, la Compagnie de Transport régional d’électricité (TRANSCO CLSG), l’Unité Intérimaire d’Exécution de l’Initiative Africaine des Energies Renouvelables (UIE-IAER), l’Association des Raffineurs Africains (ARA) et l’Association des Producteurs de Pétrole Africain (APPA).

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram