Twitter Facebook Youtube
LE CHEF DE LA MISSION D’OBSERVATION ELECTORALE DE LA CEDEAO EXHORTE LES LIBERIENS A ŒUVRER EN VUE DE LA REUSSITE DES ELECTIONS

Mr John Dramani Mahama, le chef de la mission d’observation électorale de la CEDEAO au Liberia, constituée de 71 membres, a appelé les Libériens à tout mettre en œuvre en vue de d’assurer la réussite des élections présidentielles et parlementaires prévues le 10 octobre 2017.

Après son arrivée à Monrovia, le 5 octobre 2017, Mahama, ancien président du Ghana a déclaré que la responsabilité du succès de l’élection incombe à tous les acteurs politiques libériens mais également au peuple libérien.

« Le succès du processus électoral repose sur vous, citoyens libériens. Nous y apporterons certes notre contribution, mais les observateurs internationaux ne sont pas des faiseurs de miracles ; nous ne pouvons que soutenir les élections.»

Rappelant aux politiciens et aux candidats qu’il ne pouvait y avoir qu’un seul vainqueur, le chef de la mission d’observation a déclaré « il ne s’agit pas uniquement de gagner ; la réaction face à l’échec est également importante» avant d’ajouter :« l’ambition politique d’un candidat ne mérite pas qu’une seule goutte de sang libérien soit versée.»

Mahama est l’un des seuls leaders africains en exercice qui, après avoir perdu une élection, a reconnu sa défaite. Il a fait remarquer que les élections sont un processus devant suivre son cours normal, selon les règles établies et en l’absence de toute violence.

En transmettant les salutations de la CEDEAO à l’ensemble des candidats, le chef de mission a déclaré : «nous travaillerons main dans la main avec tous les Libériens afin de garantir un processus électoral fiable et pacifique.»

Sur une population estimée à 4,5 millions de personnes, la Commission électorale nationale du Libéria a enregistré près de 2,18 millions de votants qui éliront le 10 octobre, le 25ème président libérien.

Pour le scrutin présidentiel, 20 candidats sont en lice dont 17 représentent des partis politiques et 3 sont des candidats indépendants. En ce qui concerne l’élection législative, 986 candidats briguent les 73 sièges de députés.
La présidente en exercice, Ellen Johnson-Sirleaf, première femme élue à la suite d’élections démocratiques en Afrique, ne brigue pas un autre mandat, ayant déjà épuisé les deux autorisés par la Constitution, sa première élection ayant eu lieu en 2006.

Au moins 50 observateurs à court terme se joindront aux 21 observateurs à long terme déjà déployés dans les 15 comtés du Libéria. Ils ont pour mission d’évaluer les phases critiques du processus électoral au regard du protocole régional sur la démocratie et la bonne gouvernance, qui appelle la CEDEAO à apporter son soutien aux Etats membres organisant des élections, avec pour objectif de favoriser l’ancrage des principes démocratiques dans la région.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram