Twitter Facebook Youtube
Le 28ème sommet de l’Union Africaine décerne un satisfecit à la Cedeao pour sa gestion pacifique de la crise gambienne
Addis-Abeba, le 30 janvier 2017

Les chefs d’Etat et de gouvernement présents à l’ouverture du 28ème sommet de l’Union africaine (UA), le lundi 30 janvier 2017, à Addis-Abeba, en Ethiopie, ont salué la gestion pacifique de la crise postélectorale en Gambie.

Pour ce faire, ils ont rendu un vibrant hommage à Mme Ellen Johnson-Sirleaf, présidente du Liberia, et présidente en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Une distinction honorifique lui a d’ailleurs été décernée pour son leadership et sa conduite éclairée des questions de l’organisation ouest-africaine.

La région ouest-africaine était également à l’honneur du sommet avec la désignation à l’unanimité, par les dirigeants africains présents dans la capitale éthiopienne, du chef de l’Etat guinéen, le Prof Alpha Condé, à la présidence tournante de l’Union africaine.

Quant au chef de la diplomatie tchadienne Moussa Faki Mahamat, il a été élu à la tête de la Commission de l’organisation panafricaine. Il succède à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma. Moussa Faki Mahamat a été élu au septième et dernier tour de scrutin avec plus de deux tiers des voix.

Pour ce qui est de la vice-présidence de la Commission, elle a été attribuée au ghanéen Thomas Kwessi Quarthey.

Cette 28ème session ordinaire de l’UA, dont  l’ouverture des travaux a été présidée par le chef de l’Etat tchadien et président en exercice sortant de l’organisation panafricaine, Idriss Deby, est placée sous le thème : « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ».

Lors d’une concertation tenue en marge de la session, les leaders ouest-africains ont pris acte de la bonne gestion de la situation politique et sécuritaire en Gambie, et exprimé leur préoccupation quant à l’évolution de la situation politique en Guinée-Bissau.
A cet égard, ils ont réaffirmé leur confiance et réitéré leur soutien au Prof Alpha Condé quant aux nombreux efforts qu’il fournit à travers son rôle de médiateur de la Cedeao dans la résolution de la crise politique bissau-guinéenne.


A noter que le président de la Commission de la Cedeao, Marcel de Souza, prend part à cette session de l’organisation continentale, accompagné de la Commissaire aux Affaires politiques, à la Paix et à la Sécurité de ladite Commission, Mme Halima Ahmed.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram