Twitter Facebook Youtube
L’Allemagne offre des équipements au Centre maritime multinational de coordination de la zone pilote E de la CEDEAO
De g. à dr, la commissaire Halima Ahmed, le ministre Aurélien Agbénonci, et l’ambassadeur Walter Von Den Driesch

Cotonou, le 15 juillet 2017. Le ministre béninois des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, a salué le soutien de l’Allemagne au Centre maritime multinational de coordination (CMMC) de la Zone pilote E de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), afin de lui permettre de mieux jouer le rôle qui lui est dévolu.

Ce soutien s’est traduit par la remise par l’Allemagne, ce samedi 15 juillet, à Cotonou, au Bénin, d’équipements de communication et de surveillance maritime, de matériel de bureau, et d’un mini bus de marque Toyota Hiace au profit de ce Centre.

Pour M. Agbénonci, ce rôle porte sur la coopération, la coordination, la mutualisation et l’interopérabilité des moyens dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie maritime intégrée de la Cedeao dans l’espace maritime de la Zone E.

Le renforcement des capacités du Centre doit se poursuivre et le gouvernement béninois réaffirme son intérêt à l’existence et aux activités de celui-ci, a laissé entendre le ministre béninois des Affaires étrangères et de la Coopération.

« Je puis donc vous rassurer que l’Etat béninois continuera de respecter son engagement d’œuvrer pour l’opérationnalisation du Centre, notamment en ce qui concerne les domaines logistique, financier et de la formation », a déclaré M. Agbénonci.

Il a exprimé sa gratitude à l’Allemagne pour l’appui remarquable qu’elle apporte à la Commission de la Cedeao dans le cadre de ses efforts pour éradiquer les activités illicites dans l’espace maritime de l’Afrique de l’Ouest.

Pour l’ambassadeur d’Allemagne près le Bénin, Walter Von Den Driesch, la décennie précédente a été marquée par une croissance considérable de ces activités, notamment les actes de piraterie et de vols à main armée dans le Golfe de Guinée, le trafic illicite de drogue, d’armes et d’êtres humains, ainsi que la pêche illégale.

Avec l’équipement en matériel du Centre, a dit M. Driesch, le premier pas est posé pour la construction de l’architecture de sureté et de sécurité de l’espace maritime de la Zone E.

« Il revient maintenant au Centre de prouver à la navigation internationale sa capacité à soutenir et à secourir en cas d’urgence 24h sur 24 et 7 jours sur 7 », a-t-il indiqué.

Grâce aux équipements offerts par l’Allemagne, le Centre pourra désormais porter assistance aux navires en détresse, échanger des informations avec les navires en Afrique et dans le reste du monde, mieux sécuriser les eaux maritimes du Bénin, a promis son directeur, le capitaine de Vaisseau, Aliyu Gaya, du Nigeria.

Outre le Nigeria, le Centre maritime multinational de coordination (CMMC) de la Zone pilote E de la Cedeao est composé du Niger, du Togo et du Bénin, a fait savoir pour sa part la Commissaire chargée des Affaires politiques, de la Paix et de la Sécurité de la Commission de la Cedeao, Mme Halima Ahmed.

Au nom du président de cette Commission, Marcel de Souza, elle a remercié l’Allemagne pour le don d’équipements au CMMC, et pris l’engagement que l’organisation régionale jouera également sa partition dans la lutte contre les activités illicites dans l’espace maritime ouest-africain.

Tout comme l’ambassadeur de ce pays, Mme Halima Ahmed s’est appesantie sur la recrudescence des activités illégales dans le Golfe de Guinée, avec pour conséquences la perte de milliards de dollars américains pour les pays de la région ouest-africaine.

Elle a rappelé la Stratégie maritime intégrée de la Cedeao adoptée par les chefs d’Etat et de gouvernement ouest-africains, le 26 mars 2014, à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire, dont la mise en œuvre efficace et efficiente, a-t-elle dit, permettra de mieux lutter contre les activités illicites dans l’espace maritime de l’Afrique de l’Ouest.

Photos


Des officiers devant des équipements offetrs par l’Allemagne
La commissaire Halima Ahmed échangeant depuis Cotonou par téléphone avec un officier se trouvant à Abuja

Les officiels à la cérémonie

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram