Twitter Facebook Youtube
La Radio de la CEDEAO au menu de la visite de courtoisie de Jean-Claude Kassi Brou à Ellen Johnson Sirleaf
Ellen Johnson Sirleaf et Jean-Claude Kassi Brou

Monrovia, le 3 mai 2018. L’ancienne présidente libérienne, Ellen Johnson Sirleaf, a magnifié la radio de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), basée à Monrovia.

C’était à travers une interview accordée à une journaliste de cette radio à l’issue de la visite de courtoisie que le président de la Commission de la Cedeao, Jean-Claude Kassi Brou, lui a rendue, le mardi 2 mai 2018, à son domicile, dans la capitale libérienne.

La Cedeao a besoin d’un canal pour promouvoir ses réalisations, ses programmes et ses actions au niveau régional, et elle dispose désormais de cette radio qui lui a été transférée par l’ex-Mission des Nations unies au Liberia (MINUL), a laissé entendre Mme Sirleaf.

Elle a exprimé sa gratitude à la MINUL pour le rôle crucial qu’elle a joué dans la sauvegarde de la paix et de la sécurité au Liberia, ainsi qu’au transfert de sa radio à la Cedeao.

Elle a indiqué que cette radio doit combler le déficit d’information sur les idéaux, les valeurs et la vision de la Cedeao, et contribuer efficacement au changement de mentalité et de comportement des citoyens ouest-africains.

Le personnel des structures de la Cedeao basées au Liberia avec Jean-Claude Kassi Brou

« La radio de la Cedeao doit promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité au niveau régional, le développement économique de l’Afrique de l’Ouest. Elle se doit d’être active, objective, professionnelle et au service de l’ensemble des 15 Etats membres de la Cedeao», a fait savoir Ellen Johnson Sirleaf.

Le professionnalisme de la radio communautaire a été également le leitmotiv du président de la Commission de la Cedeao lors de sa rencontre avec les membres du personnel des structures de l’organisation régionale basées au Liberia.

Après avoir écouté les doléances de ces derniers relatives notamment au manque de soutien financier, d’équipements et de formation ; à l’extension de la radio et du programme des Volontaires de la Cedeao dans les autres Etats membres ; à la disponibilité des programmes de cette radio dans les trois langues officielles de la Cedeao que sont l’anglais, le français et le portugais, M. Brou a promis de les examiner minutieusement.

Il a exhorté le personnel de ces structures, particulièrement celui de la radio, à faire preuve de professionnalisme, d’objectivité et de sérieux dans l’accomplissement de sa mission.

De g. à dr, Tunde Ajisomo et Jean-Claude Kassi Brou

« Quand vous travaillez à la Cedeao, vous ne travaillez pas pour un Etat, mais pour les 15 Etats membres, pour toute la région ouest-africaine, pour les 320 millions d’habitants de l’espace communautaire. Pour ce faire, vous devez avoir un comportement exemplaire, respecter les valeurs et les principes de la Cedeao », a-t-il conseillé.

Il a saisi l’occasion pour rappeler au personnel les projets prioritaires de la Cedeao au profit des Etats membres que sont, entre autres, la libre circulation des personnes, des biens et des services ; la création de la monnaie unique de la Cedeao à l’horizon 2020 ; le Tarif extérieur commun (TEC/Cedeao) ; les infrastructures ; l’énergie ; les transports ; l’appui aux processus électoraux ; l’éducation ; etc.

Il l’a, par ailleurs, informé de la signature de l’accord de siège de la radio communautaire.

« Nous devrons faire de cette radio un puissant instrument de transmission de messages aux citoyens ouest-africains pour la promotion de l’intégration régionale ; de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Afrique de l’Ouest ; de la libre circulation des personnes, des biens et des services ; du genre ; de la consolidation de la démocratie et de la bonne gouvernance », a-t-il déclaré.

Il a annoncé la tenue prochaine d’une réunion des ministres de l’Information de la Cedeao devant permettre de déterminer la structure de gestion, les programmes, et l’extension de la radio communautaire dans les autres Etats membres, tout comme la réalisation et la diffusion de ses émissions en anglais, en français et en portugais.

Le président de la Commission de la Cedeao, accompagné de son représentant résident au Liberia, l’ambassadeur Tunde Ajisomo, et du directeur de la Communication de la Cedeao par intérim, Liberor Doscof Aho, s’est d’ailleurs rendu dans l’un des studios de la radio pour s’adresser, en direct, aux auditeurs, dans ces trois langues.

Pour rappel, c’est le 23 mars 2018, à Monrovia, que l’ex-Mission des Nations unies au Liberia a transféré sa radio à la Cedeao, au cours d’une cérémonie présidée par le chef de l’Etat libérien, George Manneh Weah.

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram