Twitter Facebook Youtube
La CEDEAO présente à l’édition 2019 du forum AFRISANTÉ à Abidjan
Dr Siga Fatima Jagne, 5ème de la gauche vers la droite

Abidjan, le 3 mai 2019. L’édition 2019 du forum AFRISANTÉ (FAS) s’est ouverte le 29 avril 2019 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, sur le thème « l’urgence des réformes ».

Le top de l’événement a été donné en présence du ministre ivoirien de la Santé et de l’Hygiène publique, Eugène Aka Aouélé, de la commissaire des Affaires sociales et du Genre de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Dr Siga Fatima Jagne, représentant le président de ladite commission, et de plusieurs autres personnalités.

Le forum a réuni, pendant deux jours, plus de 350 intervenants et participants. Il s’agit notamment de représentants de ministères, d’organismes internationaux, de laboratoires, de bailleurs de fonds, d’acteurs privés, de sociétés d’aménagements ainsi que de distributeurs de produits et d’équipements pharmaceutiques.

Au cours de la rencontre, plusieurs problématiques du système de santé africain ont été abordées, comme le taux évolutif de la chronicité des maladies non-transmissibles, la persistance des maladies infectieuses, la qualité de la prise en charge, la faible capacité d’observance et les dépenses liées à la santé.

 Au vu de l’appauvrissement des populations africaines qu’entrainent des dépenses excessives pour des soins de santé, des approches telles la promotion des médicaments génériques et l’investissement dans la prévention sont des voies et moyens proposés à ce forum pour la résolution des problèmes de santé en Afrique.

Dans son intervention, Dr Siga Fatima Jagne a salué l’initiative de la tenue de ce forum. Elle a fait remarquer que la Cedeao, à travers l’Organisation ouest africaine de la Santé (OOAS), s’inscrit en droite ligne du forum par l’offre régulière d’une plateforme aux parties prenantes du système de la santé régionale, pour le partage des meilleures pratiques sanitaires et l’établissement de partenariats fructueux sud-sud et nord-sud.

Elle a rappelé les progrès considérables réalisés par la Cedeao pour la réduction de plus de 50% de la mortalité infantile et de plus de 45% de la mortalité maternelle entre 1990 et 2015. Malgré ces prouesses, de grands défis restent à relever, a-t-elle souligné, citant au passage le taux de 70% de la mortalité en Afrique dû au paludisme, l’importation de près de 80% de médicaments pour traiter des maladies en Afrique, et la couverture universelle de santé.

Dr Siga Fatima Jagne a souhaité que ce forum soit le point de départ d’un partenariat public/privé novateur pouvant améliorer la qualité des services de santé, et contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable en matière de santé dans toutes nos régions.

Pour sa part, le ministre ivoirien de la Santé s’est félicité de l’organisation du forum AFRISANTÉ en Côte d’Ivoire. Cette initiative, a affirmé Eugène Aka Aouélé, marque la volonté des acteurs de la santé d’offrir aux populations des régions concernées un système sanitaire qui garantit un service efficient.

Pour lui, cette rencontre se veut non seulement une réponse aux multiples maux auxquels est confrontée l’Afrique dans le domaine sanitaire, mais également une opportunité pour discuter et débattre des enjeux ainsi que des défis stratégiques liés au développement des systèmes de santé africains.

A noter que le forum AFRISANTÉ est un événement régional du secteur de la santé en Afrique du Nord, de l’Ouest et du Centre, organisé en partenariat avec le gouvernement marocain. C’est une plateforme de Business to Business avec des échanges et des débats pour l’ensemble des acteurs clés du développement des systèmes de santé en Afrique francophone.

 

Share on :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Youtube Instgram